L’abstention est-elle neutre?

 

Au premier tour de la présidentielle  31.699 des 42688 électeurs inscrits à Champigny soit 74,26% des inscrits se sont déplacés pour voter.

Dimanche 11 juin, un mois et demi plus tard ce sont seulement 17837 électeurs campinois (1ère +5ème circonscription) qui se sont déplacés soit 13862 électeurs de moins. Le taux de participation passe d’une élection à l’autre de 74,26 à 41,78% sur l’ensemble de la ville une chute de -32,48%.

C’est énorme ;

Il est habituel que les électeurs se déplacent moins Continuer la lecture

Billet d’un lendemain d’élection….

Lendemain d’élection

En ce lundi matin nous n’avons pas encore eu le temps d’analyser en détail les résultats des législatives qui concernaient les 1ères (Champigny Ouest) et les 5èmes (le reste de la ville) circonscriptions du Val de Marne. Le constat  est clair. Champigny ne montre pas de différences avec les caractéristiques majeures du scrutin national..

J’ai présidé, à mon habitude depuis 3 ans, le bureau de vote de mon quartier, dont je connais bien les électeurs.

La participation (48%) y a été de 30 points plus basse que lors du premier tour de la présidentielle (78%) ce qui est énorme.

J’ai revu certains électeurs que je connais bien mais j’ai surtout été étonné par le Continuer la lecture

Les raisons de mon vote contre au Conseil Municipal du 9 /11 par Yves Fuchs

Le scrutin de mars 2014 a donné au  sein du Conseil Municipal une majorité nette en sièges au deuxième tour  à la liste d’union conduite par D. Adenot, maire sortant. Cette liste a en effet obtenu 36 sièges sur 49 au Conseil Municipal, l’opposition de droite devant se contenter de 11 sièges et le FN de 2.

Depuis deux ans et demi les délibérations ont été adoptées sans problème soit à l’unanimité lorsque ces décisions faisaient consensus soit à la majorité après débats lorsque la délibération portait sur un sujet faisant l’objet de controverses entre gauche et droite ; La majorité de gauche (36 voix sur 49) faisant prévaloir alors son point de vue.

Lors de la séance du 9 novembre dernier  la délibération n°15 portant sur le devenir du projet dit Marais de Gaulle n’a été adoptée qu’à la majorité relative Continuer la lecture

Lisez et commentez librement cette lettre d’un campinois

Cette lettre nous parvenue à Forum. Elle dit cruellement et avec amertume ce que  ressentent des campinois et des campinoises qui nous écrivent et qui demandent des changements. Nous la publions ici parce qu’elle reflète des vécus, des problèmes dont on nous parle souvent. Faites nous savoir ce que vous en pensez et nous essaierons ensemble de voir ce qui pose le plus problème et quelles solutions il est possible d’apporter. Vous avez la parole. Continuer la lecture

Osons la mixité dans le logement social

L’immobilier en Ile de France est cher avec un déséquilibre offre demande qui subsiste.

Le gouvernement a donné un objectif de porter ces constructions à 500 000 logements par an depuis 2014, Cet objectif ne sera pas atteint même en 2016, en revanche la dynamique positive se confirme au regard du nombre de logement autorisés de 416 000 à la construction à fin juillet 2016. L’arrivée du Grand Paris express dans de nombreuses villes créée des zones d’attractivité et de densité indéniables, et elles s’inscrivent résolument dans une optique de limiter l’étalement urbain.

La loi SRU impose 25% de logement social dans une ville. Champigny a dépassé ce quota pour Continuer la lecture

Nouveau quotient familial: « ça rue dans les chaumières !!! »

Juin 20016, la mairie annonce haut et fort un changement de calcul du quotient familial.

Traditionnellement, les familles faisaient calculer leur quotient en mairie ou annexe munies d’avis d’imposition, de justificatifs de revenus, d’attestations de paiement de la CAF, de quittance de loyer et livret de famille. Le quotient était calculé sur la base de toutes ces informations.

De nombreuses familles se plaignaient  car le plafond était très vite atteint même si les revenus étaient moyens. Aujourd’hui, le revenu des ménages de classe moyenne avec deux enfants varie de 3200 à 5500 euros mensuels (données de l’INSEE 2014 après impôts et prestations sociales). Avec ce calcul de quotient, Continuer la lecture