Archives mensuelles : octobre 2006

EDITORIAL par Jean Marie LAGACHE

La municipalité multiplie les réunions, les débats dits de  » démocratie participative  » en invitant les campinois à s’exprimer : pour participer à l’élaboration du nouveau PLU, pour  » Dire sa ville  » (sic), pour le suivi de la ZAC des Bords de Marne, pour les conseils de quartier etc.

Lors de ces différentes réunions des problèmes sont évoqués, des propositions détaillées. Très bien. Mais il y a un hic. Souvent les initiatives ne sont pas cohérentes entre elles ou au contraire redondantes. Les problèmes soulevés ne font pas ensuite l’objet de décisions municipales, ni de suivis par les services techniques, même quand ils sont sans cesse relancés par la population.

Il arrive que telle proposition défendue par un adjoint lors d’une réunion soit combattue par un autre à la réunion suivante.

A Forum nous estimons qu’il faut une véritable démocratie participative forte de la réflexion, de l’intérêt, de la responsabilité des citoyens.

La participation active des citoyens ce n’est ni jouer les naïfs, ni perdre son temps à cautionner des réunions faussement démocratiques. A quoi servent-elles vraiment? A gagner du temps pour mettre en place des projets déjà décidé? Ou à masquer l’absence même d’un projet d’envergure pour le Plan Local d’Urbanisme ?

L’équipe municipale n’est-elle pas en train de se tirer une balle dans le pied ?

Combien de Campinois déçus par le manque de crédibilité de ces initiatives s’en désintéressent peu à peu ? Combien risquent alors de grossir encore le camp des abstentionnistes aux prochaines élections ?

Et il n’est pas sur que cela profite aux élus en place.