Archives mensuelles : janvier 2008

Débats de Forum n° 27

CHANGER?: OUI!

ENTENTE CITOYENNE

Liste présentée par Forum des Boucles de la Marne

Soutenue par LES VERTS et par GAUCHE CITOYENNE 94

   

Elections municipales de mars 2008

Les adhérents de Forum des Boucles de la Marne se sont réunis ce lundi soir 28 janvier salle Jean Morlet et ont confirmé leur décision de présenter une liste aux élections municipales prochaines.

 

Un changement profond est nécessaire. La majorité actuelle dominée par le PCF, qui décide sans partage, flanqué de formations politiques dont la seule ambition est de faire de la figuration, manque totalement de dynamisme et d’ambition pour la ville.

Pour autant les programmes des candidats qui se réclament de la droite (refus du TVM, création d’une police municipale) ne correspondent pas aux orientations que nous souhaitons pour notre ville.

ENTENTE CITOYENNE , forte d’une véritable identité , a un projet pour notre ville.

Nous entendons rénover la politique locale en développant la démocratie participative et l’initiative citoyenne, en menant une politique de solidarité, en plaçant au centre de la politique communale les circulations douces, les transports en commun, ainsi que le respect de l’environnement et le développement durable.

Nous nous réjouissons que sur la base de ces orientations Les VERTS aient pris la décision de soutenir la liste d’ENTENTE CITOYENNE, présentée par Forum des Boucles de la Marne.

Le vrai changement à Champigny, consiste à rassembler enfin vraiment les citoyens autour des principes de démocratie et de solidarité. Et c’est bien pour cela que nous avons donné à notre liste le nom d’ENTENTE CITOYENNE.

————————————————————————————

 

Textes des propositions publiées dans le n°27 du Journal « Les Débats de Forum »

 

Pourquoi  Entente Citoyenne ?

Forum des Boucles de la Marne est né en 1995. En 2001 nous avons présenté une liste aux municipales sous le nom de « Osons Champigny ». A l’époque c’était en effet un  défi que de présenter une liste de citoyens sans l’appui d’une formation politique. Aujourd’hui en appelant notre liste « Entente Citoyenne » nous voulons marquer que notre liste est riche de la diversité de ceux qui la composent et que ceux-ci sont des citoyens campinois qui souhaitent agir au plan municipal.

Notre démarche ne constitue pas une déclaration de guerre aux partis politiques. Les partis ont un rôle à jouer mais au-delà des partis de nombreux citoyens veulent trouver de nouvelles formes pour agir en politique. On parle d’associations, de clubs, de collectifs, nous avons choisi de parler d’Entente Citoyenne.

___________________________________________________________________

 

Initiative et participation citoyenne

La commune est l’unité de base de la démocratie.

Il faut enrichir la démocratie locale par la participation de tous ceux qui résident à Champigny, sans exclusion.

Nous refusons les décisions « d’en haut » et l’hégémonie d’un parti au sein du conseil municipal. La diversité des opinions est source de richesse et d’efficacité.

Les citoyens ont droit à la transparence des décisions municipales

La réforme des conseils de quartier doit garantir leur autonomie leur droit à choisir leur Président et la possibilité d’initier des projets et d’en gérer  les budgets avec l’accord du Conseil Municipal.

___________________________________________________________________

 

Promouvoir le civisme

Vivre ensemble suppose des droits et des devoirs. On constate un développement de l’individualisme et des actes d’incivisme. Ceci se manifeste sur le lieu de résidence (tapages, dégradations), dans l’espace public (décharges sauvages, parking sur les trottoirs, conduite automobile dangereuse). Dans tous les cas ce sont les droits des autres qui sont affectés et le vivre ensemble en devient plus difficile.

Bien sur il faut que la police verbalise mais ce n’est pas suffisant. Il faut engager un travail constant, tenace d’information, dont on sait qu’il ne porte ses fruits qu’au bout d’une longue période mais cela est nécessaire. On ne peut pas laisser faire.

 

voitures sur trottoir= danger pour les piétons

_______________________________________________________________________

 

Transports en commun : l’urgence

Comme d’autres villes de la banlieue parisienne dont la population a cru rapidement depuis 50 ans Champigny souffre d’une inadaptation profonde de sa desserte en transport en communs par rapport aux besoins. Les liaisons avec Paris sont inadaptées et vieillissantes, les liaisons interbanlieues quasi inexistantes

La réalisation d’axes banlieue-banlieue est essentiel pour desservir les zones d’activité, les commerces, les Universités, vers Créteil et Marne la Vallée. Nous attendons le Trans Val de Marne avec impatience.

          Une interconnexion TRANS VAL DE MARNE-ORBIVAL à la Fourchette ?

Le projet de création d’un métro interbanlieue (Orbival) semble entrer dans une nouvelle phase mais ce projet se réalisera au mieux à l’horizon 2020. Nous serons attentifs à ce que sa réalisation ne subisse pas de retards et à ce que le tracé desserve bien la Fourchette de Champigny comme promis.

 

                    

Les Boullereaux une gare à développer, à ouvrir vers la ville, à desservir par bus…

___________________________________________________________________

 

Défense de l’environnement et du cadre de vie

La défense de l’environnement suppose d’abord une connaissance précise l’état des lieux.

La découverte au cours de la dernière mandature de pollutions extrêmement graves sur l’emplacement de la ZAC des Bords de Marne a montré la réalité du danger et la nécessité de vigilance des associations et des citoyens

L’action des associations a permis de mettre en évidence une grosse pollution sur la ZAC des Bords de Marne et d’obtenir la dépollution du site

Nous proposons que soit établie

une carte du bruit dans la ville et de définir et planifier les mesures à prendre

un relevé des zones polluées et de leur évolution probable, de faire estimer le coût des dépollutions.

une carte et un suivi de la qualité de l’air sur Champigny.

Nous voulons faciliter l’accès des citoyens et des associations à l’information concernant l’environnement

___________________________________________________________________________

 

Maîtriser la politique du logement

Nous sommes favorables à ce que Champigny reste une ville d’accueil pour toutes les catégories sociales. Nous sommes fermement opposés aux politiques égoïstes des communes de droite qui nous entourent et qui refusent d’appliquer la loi. Nous n’acceptons pas que Champigny supporte seul les charges liées à un supplément de logement social. A ce titre nous soutenons la municipalité et le Conseil Général dans leurs projets de développement économique des 16 hectares de l’ex-liaison A4-N4 et nous nous opposons à la volonté du préfet d’y faire construire 1600 logements sociaux.

Aujourd’hui à Champigny il ne faut pas construire plus mais améliorer et renouveler l’existant, mieux intégrer les grands ensembles dans la ville.

Pour cela il faut que la ville se donne un outil. Aujourd’hui le logement social à Champigny est dominé par IDF Habitat (société privée) 41,3%, l’OPAC Paris, 22,24%, l’OPAC Val de Marne,22,9% où la municipalité de Champigny n’est pas représentée. Par contre l’Office Public d’HLM de la ville de Champigny, où la ville est représentée ne compte que pour 5,2% dans le parc de logement sociaux. Pour que Champigny assure mieux la maîtrise du logement social nous demandons un effort de développement du service public c’est-à-dire de l’OPHLM de Champigny.

—————————————————————————————————————–

Améliorer la sécurité et la tranquillité publique.

Pour prévenir la délinquance il faut éviter deux illusions : celle du tout prévention et celle du tout sécuritaire.

L’autorité et la crédibilité de l’Etat résident dans le fait d’assumer son monopole de la répression tant au plan policier qu’au plan judiciaire. La privatisation du devoir de police ou sa dilution à travers des organismes locaux (polices municipales) est la porte ouverte à l’accentuation de sa perte d’autorité et à des désengagements inacceptables et dangereux. Pour défendre cette autorité, la police nationale et la justice doivent bénéficier des moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission. Une réelle proximité avec les citoyens doit être recherchée.

Il ne faut pas diluer les efforts de sécurité entre une coûteuse police municipale et la police nationale. Nous demandons un renforcement des effectifs, notoirement insuffisants de la police nationale.

La ville,car c’est de son ressort, doit prendre à sa charge, la construction en Centre Ville d’un commissariat moderne, conforme aux normes de sécurité définies par le Ministère de l’Intérieur, qui pourra alors être ouvert 24H sur 24. Cet effort consenti par la ville témoignera du sérieux de notre demande d’un renforcement des effectifs de police.

Le domaine de la prévention relève entièrement des prérogatives communales. Nous demandons un accroissement des efforts dans ce domaine.

__________________________________________________________________

 

La bonne santé du commerce

Cest un élément important de l’économie de la ville. Le commerce va mal à Champigny. Certains commerces de proximité disparaissent.

Les commerces sont actifs là où existent des points de rencontre, là où les gens prennent les transports en commun ou bien les quittent. C’est donc la planification de l’urbanisme qui peut favoriser ou au contraire tuer l’activité commerciale.

A la Fourchette, au carrefour Stalingrad-de Gaulle  les commerces peuvent profiter du TVM à condition de privilégier à côté des arrêts les plus importants la circulation des piétons. Tout l’urbanisme du secteur Boullereaux –République-Rond Point de Bry doit être repensé pour en faire un centre commercial dynamique.

Une refonte complète de la Place Lénine est nécessaire

Au Centre-Ville une refonte complète de la place Lénine st nécessaire. Le parking en surface doit disparaître au profit d’une place paysagée. La construction d’un marché couvert sur un parking souterrain à l’extrémité ouest de la place  est à envisager pour répondre aux besoins et contribuer à séparer les commerces de bouche des autres activités.

 

Aider les jeunes commerçants à s’installer.

D’une façon générale la Municipalité devra se saisir à chaque fois que possible des nouvelles dispositions légales pour préempter les espaces commerciaux des commerces de proximité et aider les jeunes commerçants à s’installer.

 

Pour une ville qui construise son avenir en respectant son patrimoine……

                 


                                    (Ecole Albert Thomas avant destruction)

Nos moyens financiers sont limités

                                   Or l’argent a un grand poids dans une campagne (journaux, tracts, affiches)

Soutenez nous par vos chèques libellés à l’ordre de

M. Yvernat, mandataire financier

Et adressez les à Forum des Boucles de la Marne, BP 305, 94503 Champigny cedex

 

Conformément à la loi un reçu vous sera adressé. Joint à votre déclaration des revenus de 2008 il vous vaudra une diminution d’impôt égale à 60% de la somme versée.

___________________________________________________________________________

Marchés de Champigny, Premières réponses (et extraits de lettres)

Marchés de Champigny : premières réponses à notre enquête

(voir aussi la note Marchés de Champigny et alentours……)

Nous avons reçu plus de 250 réponses à notre questionnaire sur les marchés de Champigny. Ce n’est pas terminé des lettres continuent d »arriver chaque jour. Les réponses que nous avons lues ne sont peut être pas totalement représentatives car les marchés du Centre et de Coeuilly sont sous représentés tout simplement parce que l’enquête y a démarré plus tard. Mais déjà on peut signaler quelques tendances intéressantes.

 

Les marchés sont plébiscités. Tout le monde souhaite voir les marchés continuer, tout le monde craint leur disparition. Le questionnaire demandait de classer par ordre de préférence les raisons qui amenaient les gens à fréquenter les marchés. Parmi les 4 raisons proposées c’est la convivialité qui vient en tête avec 78% de classement en 1ère ou 2ème  position. A noter et cela fera plaisir aux commerçants que seules 2 réponses critiques à leur égard (moins de 1%) ont été reçues tandis que de nombreux correspondants se félicitent de leur accueil.

Parmi les réponses nous relevons que pour de nombreuses personnes âgées le marché reste le lieu de rencontre. Aller au marché c’est sortir de chez soi, rencontrer d’autres personnes. C’est aussi pour ces personnes, qui ne disposent pas de voitures, un moyen de faire des courses, parfois le seul, dans les quartiers où les commerces de proximité ont peu à peu disparu.

 

30% des personnes qui ont répondu vont au Marché 2 fois par semaine, et 53% au moins une fois.

 

On va au Marché d’abord dans son quartier. 52% des gens vont habituellement dans un marché situé à moins de 500m de chez eux, 41% dans un marché situé entre 500m et 1km.

 

Cette proximité explique qu’on va surtout au marché à pied (69%), plus rarement en voiture (18%), en vélo (7%) et en bus (6%).

 

Beaucoup de Campinoises et de Campinois fréquentent les marchés des communes limitrophes. C’est Joinville qui draine tous les clients potentiels de Champigny ouest et qui est suivi de Villiers, Champignol, La Varenne, le Plessis Trévise.

 

 

Joinville la Fourchette est préféré par de nombreux campinois

tandis que le marché Gabriel Péri se meurt

Les succès de Joinville et de Villiers tiennent bien sur à la proximité. Pour les habitants des quartiers ouest de Champigny le marché de Joinville supplée à l’absence depuis plusieurs années d’un marché dans le quartier du Maroc et ce depuis la fermeture de celui de Jean Vilar.

L’élément essentiel qui explique le choix de ceux qui vont faire leur marché hors des limites de Champigny réside dans le plus grand choix offert, le plus grand nombre de commerçants et donc disent-ils presque tous une mise en concurrence qui profite au consommateur.

 

C’est une question importante et un défi à résoudre pour Champigny. Pour quelles raisons ces marchés se maintiennent-ils voire prospèrent alors qu’à Champigny ils s’étiolent ou disparaissent ?

 

Les réponses sont riches  aussi en revendications et suggestions.

 

Une demande revient fréquemment dans les réponses émanant des personnes qui fréquentent le Marché Stalingrad, celle de la pose en hiver de rideaux de plastique pour couper les courants d’air. Si on comprend bien leurs commentaires cette demande a été faite à plusieurs reprises ; la mairie s’était engagée à ce que ces rideaux soient mis en place mais la réalisation attend toujours.

 

Alors SVP   ce rideau?

 

La bas au fond quand aurons nous ce rideau anti-vent en hiver?

Beaucoup de réponses font d’une manière plus générale référence aux problèmes des personnes qui travaillent et qui ne peuvent donc pas profiter du marché du centre (mardi matin et vendredi matin). Il y a une demande forte pour une ouverture de marché le soir. Cette demande doit dans la réalité être plus forte encore puisque ceux qui la formulent ne peuvent pas, dans beaucoup de cas, être présent sur le marché et n’ont donc pas répondu au questionnaire.

 

    Peut-on mettre à l’étude un marché du soir au centre ville ?

 

Autre question qui revient dans beaucoup de réponses

Quand aurons nous un marché couvert au centre ville ? Pourquoi ce qui est possible à la Varenne et à Villiers ne l’est pas à Champigny ? Pourrait-on avoir un marché couvert réservé aux produits alimentaires (avec pourquoi pas un parking dessous) et à l’extérieur, séparé un marché réservé aux fringues, divers etc ? et puis serait-il possible alors d’avoir des allées plus larges où passer avec poussettes d’enfants et/ou caddies ?

 

Fréquenté, central, mais coupé en deux par le trafic automobile le Marché de la place Lénine doit être repensé

A quand un marché couvert au centre-ville ?

 

Autre question posée par plusieurs de ceux qui ont répondu au questionnaire :

 

Serait-il possible d’assurer une meilleure desserte des marchés ? Pas facile certes. Mais on l’a vu beaucoup de personnes âgées, sans voitures font leurs courses au marché. Ne peut-on pas les aider ?

 

Pourquoi ne pas mettre en place un service de minibus municipaux desservant les marchés les matins où ceux-ci ont lieu, suivant un itinéraire connu, à 30 minutes d’intervalle,  permettant à tous d’aller et de revenir du marché sans problème. Cela serait plus agréable pour les personnes âgées. Peut être certains de ceux qui aujourd’hui viennent au marché en voiture y renonceraient-ils alors et ce serait un petit pas dans la lutte contre le gaspillage des énergies fossiles et pour l’environnement.

 

Quand créera-t-on un réseau municipal de minibus pour desservir les marchés ?

 

 Ajouté le 17 janvier

Nous recevons de nombreuses lettres de suggestions, d’observations.

Marché de Coeuilly

Nous extrayons ce passage d’une lettre d’une dame qui fréquente le marché de Coeuilly car elle est très représentative de ce que nous disent beaucoup de gens

 » …. un peu plus de commerçants pour avoir le choix, au moins un volailler et un vrai charcutier sans pour autant taxer au maximum les places, ce qui a eu pour conséquence de faire fuir les commerçants ou ceux qui auraient eu envie de s’y installer.

Ce marché est indispensable, les supers et autres sont peut être plus attayants question prix mais sans chaleur humaine, pas aussi agréables que notre marché ou tout le monde se connaît.

Beaucoup de personnes âgées et seules y vont ; non seulement pour faire leurs courses mais aussi pour rencontrer d’autres personnes et pouvoir parler.

Il ne faut pas oublier les personnes qui n’ont pas les moyens de se déplacer.

Et peut être faudrait-il repenser à la place elle même ou pas mal de gens sont tombés à cause des pavés.

Et merci de penser à nous tous « .

Marché du Centre

une dame qui habite au Centre, fait ses courses à pied au Marché de la Place Lénine et les complète par des courses en automobile à La Varenne et à Champignol écrit:

« Je considère notre marché de proximité désastreux, sans faire de polémique, nous n’avons que des commerces de chiffons qui seraient plus utiles à Emmaüs.

Gachis incontournable où la société nous pousse?

Quand retrouverons-nous nos commerces alimentaires de qualité?

Il y a beaucoup de travail à faire.

Les marchés le soir, c’est certainement utile pour les personnes qui travaillent avec des horaires difficiles, c’est une bonne idée, mais toujours avec des commerces un peu choisis.

Je pense que je ne suis pas la seule dans ce contexte et nous souhaitons des progrès dans ce domaine.

Merci de vous en occuper dans les meilleures conditions.

Une campinoise du quartier de la Mairie »

toujours au Centre Ville une autre lettre

 » A Champigny, un manque de diversité dans les commerces de bouche. Beaucoup trop de commerces non alimentaires (vêtement, chaussure, quincaillerie)

Peu d’intérêt d’aller dans ce type de marché pour l’alimentaire. Peu ou pas de conccurence ce qui entraine qualité médiocre et des prix élevés.

Vu le nombre de marchés de qualité dans les villes limitrophes (St Maur, Joinville, Nogent)

Une véritable sélection et un retour au marché traditionnel avec au moins 2 bouchers, 2 volaillers, 2 poissonniers, 2 crémiers  etc devient INDISPENSABLE »

Encore au Centre Ville un couple qui déclare aller 2 fois par semaine au Marché

 » Il faut tenir compte que dans le centre, nous n’avons plus de boucher, poissonnerie etc au profit d’autres commerces tels que les banques, opticiens, agences immobilières et autres pompes funèbres. En plus ce n’est plus un marché de comestibles mais une « foire » où il n’y a plus que des « fripes »

depuis 36 ans que nous sommes à Champigny, nous n’avons plus de beau marché depuis au moins 10-15 ans »

Toujours au Centre Ville:

 » Nous recherchons de la meilleure qualité. A Champigny il y a trop de commerces de vêtements.

Les travées sont trop étroites, on est très souvent bousculé par des poussettes, des caddies.

Le marché en fin d’après midi serait égalementr appréciable »

et encore Centre Ville

 » Avoir une navette pour permettre aux personnes agées de faire leurs courses dans de meilleures conditions. Merci »

Marché Stalingrad

« Bien pour le marché le soir, peut être que cela attirerait les plus jeunes mais ceux ci ne cuisinent plus et n’épluchent plus les légumes (réservé aux personnes agées). Au marché on trouve plus de variété dans la boucherie chevaline et dans la triperie et évidemment plus fais. Au marché du Tremblay on ne trouve plus ce genre de commerce donc heureusement j’ai une voiture pour aller près de mon domicile à Joinville (La Fourchette) où il y a encore quelques mois on trouvait une mercerie. Mes voisines en font autant »

toujours au Marché Stalingrad

 » c’est dommage à dire, mais pour avoir un plus grand choix je suis obligé de faire le marché ou les commerçants à Joinville ou St Maur car sur le marché à champigny il n’y a que le strict nécessaire par contre les commerçants sont chaleureux »

et encore Marché Stalingrad

 » il faudrait davantage de commerçants, un cadre moins déprimant….mais vous avez raison de vous battre pour le maintien des marchés »

toujours Stalingrad :  » Le marché de Stalignrad pour moi qui ai 72 ans est vraiment très pratique. Bien qu’un peu cher j’y trouve des produits de qualité. Les commerçants me donnent pleinement satisfaction. J’espère qu’il restera en place longtemps »

Marché de la Fourchette à Joinville

Une dame qui va au Marché de la Fourchette à Joinville (parce que dit-elle j’habite à Champigny en limite de Joinville demande:

« un peu simpliste mais de vrais emplacements pour les vélos »

Ajouté le 18 janvier

Marché du Centre

 » le marché permet de nous alimenter en poisson, charcuterie et boucherie, car ces commerces ne sont plus présents dans les quartiers »

d’une autre lettre toujours à propos du marché du centre:

 » beaucoup trop de commerces de divers bas de gamme hors alimentaire. Trop peu de commerces alimentaires: 1 seul fromager, 1 seul boucher etc »

et encore d’une autre personne (qui réside dans le quartier du Maroc et fréquente le Marché du centre)

« Serait-il possible de rétablir les marchés de quartier qui ont disparu (Jean Vilar) ou développer ceux qui restent. Merci de vous en soucier. »

Stalingrad

P.H écrit:

 » Marché de produits biologiques (il existe déjà un relais une fois par mois à la maison des syndicats)

Développer les ventes directes par les producteurs (de légumes, fruits, poissons en citrcuit court) une fois par mois »

Pour un autre correspondant:

 » il faut:

1/augmenter la fréquence des bus les jours de marché

2/ améliorer la signalisation sur les routes: MARCHE DE STALINGRAD ( panneau actuel peu visible)

3/ varier les commerces de bouche avec d’autres (habillement)

4/ faire des animations dignes de ce nom

5/ fidéliser les clients: bons d’achat….

ET le sourire pour tous, commerçants en tête. »

Autres remarques d’un autre correspondant

« 1/ Plus de commerçants pour amener une conccurence sur les prix.

2/ Il manque des camelots qui peuvent attirer les clients

3/ Certains commerces ont disparu: boucherie chevaline, tripier, charcutier de qualité.

Le point 1 et le point 3 provoquent le départ des clients vers d’autres communes hélas. De plus quand les commerçants (qui sont les seuls représentant de leur spécialité s’absentent il n’y a pas d’équivalent en commerce de proximité. C’est énormément gênant pour les personnes sans voiture et âgées (éventuellement les handicapés). « 

et dans une autre lettre nous lisons:

 » En ce qui me concerne je ne vois pas d’améliorations à apporter car je suis personnellement dans une situation idéale par rapport à mon marché (tout prêt, pas de problème de stationnement)

Par contre je sais, par des discussions, que la faible fréquentation des marchés du Plant est principalement due:

-au faible nombre de commerçants

– en conséquence aux prix très élevés (manque de conccurence) par rapport à ceux pratiqués sur les marchés de Joinville-la Fourchette ou de Champigny Place Lénine. Ces deux marchés ayant de plus l’avantage d’avoir beaucoup de commerçants y compris dans le non alimentaire »

Joinville la Fourchette

un message demande:

 » une plus grande amplitude horaire, jusque 16 ou 17 heures, une desserte pour les personnes âgées ou celles ayant des difficultés à faire le déplacement, plus d’espace pour circuler entre les stands »

Coeuilly

 » Quand je suis arrivée à Coeuilly en 1962, il y a vait au moins 50 commerçants ou plus. J’achetais sur le marché légumes, viandes, vêtements. J’y trouvais tout ce dont j’avais besoin (vêtements, chaussure .) pour nous et nos 4 enfants. Maintenant il ne reste plus que…6 commerçants (alimentation). J’ai 76 ans. Je ne peux aller nulle part ailleurs parce que je ne conduis pas. C’est archi..désolant de voir le marchéde Coeuilly devenu pareillement désert. Mais qu’y faire? Les Grandes Surfaces ont tué les marchés.. et tout le monde conduit, sauf quelques personnes un peu agées.. comme moi. »

toujours pour Coeuilly une personne propose

 » Incitation à l’implantation de commerçants

Revoir la concession et l’attribution des places ainsi que le prix éventuellement de la place

Les prix proposés par les commerçants sont en général trop élevés pour les consommateurs

Proposer un marché « bio » en même temps  mais un vrai marché  pas une « vente à la sauvette »

Animations sur le marché avec des commerces autres que alimentaires.

Le jeudi proposer un marché en soirée ou en fin d’après midi. »

Ajouté le 20 janvier

Coeuilly

 » en ce qui concerne le marché de Coeuilly, l’état déplorable des pavés disjoints, voire descellés, où l’on se tord les pieds, et qui ont déjà provoqué de nombreuses chutes (certaines avec des suites hospitalières) de personnes agées souvent handicapées »

Témoignage de G.T.

 » J’habite depuis 11 ans le centre Monmousseau. Pour ma part le marché est précieux car je suis agé et sans véhicule.

Je regrette de voir ce marché perdre au fil du temps la plupart de ses commerçants (places très chères parait-il). Ce marché est fréquenté par beaucoup de personnes dans mon cas. Le voir disparaitre nous crèverait le coeur »

Autre témoignage

« Le marché de Coeuilly n’est pas assez mis en valeur, il n’est pas assez connu. Le charme de sa situation n’est pas assez exploité pour en faire un marché de produits de qualité. »

Marché du centre

« Je souhaiterais que le marché se tienne le samedi matin ou le dimanche et qu’il y ait des produits bio »

Marché Gabriel Péri -République

 » Il faut faire des marchés à Champigny l’après midi et au marché de la République mettre plus d’étalages alimentaires (Fromagerie, boucherie…) »

une autre personne

« Nous voulons garder notre marché rue Gabriel Péri. Tous les commerçants le désertent.Plus de boucher, plus de poissonnier, bientôt ils le fermeront »

une autre

 » il faut renforcer la signalisation vers les parkings exemple parking près de la chapelle Sainte Bernadette »

encore une autre

 » Je regrette le manque de diversité des produits. Il faut plus de commerçants:  poissonnier, boucher, charcutier, fromager. Il faut des produits bios »

et ce témoignage

 » Depuis l’ouverture du magasin intermarché le dimanche le marché risque de disparaitre. Il n’y a plus de commerces à Champigny centre et Avenue de la République: plus de boucher, plus de poissonnier, de charcutier.

A l’Intermarché il y a plus de monde le dimanche par contre la fréquentation a baissé le lundi et les autres jours de la semaine. Comme cela on supprimera des emplois de caissières.

Ma maman est arrivée en 1960 à Champigny, elle est aujourd’hui agée de 86 ans. Elle était commerçante (boucherie) dans l’Avenue de la République et est désespérée de voir Champigny devenir une ville morte.

Moi, à 50 ans, travaillant dans une banque, je fréquente Le Perreux, Nogent, Joinville, Bry et je vois la différence »

QUESTION FINANCIERE ET DROIT A L’EXPRESSION

 

La question du financement de la campagne électorale des municipales se pose à nous avec beaucoup d’acuité.

Le total des sommes qui peuvent être engagées est défini par la loi. Pour une ville comme Champigny le montant maximum avoisine les 115.000 euros (plus exactement 86.856,73 euros pour une liste présente seulement au 1er tour et 118.976 euros pour une liste présente aux deux tours). Connaissant les coûts très élevés du papier et de l’impression aujourd’hui on peut penser au vu du grand nombre de tracts, journaux et affiches en quadrichromie déversé sur Champigny depuis plusieurs semaines que les listes conduites par MM Adenot, Juhel et Chriqui ne seront pas loin de ces sommes.

Nous n’avons pas la même logique. Nous chercherons à faire une campagne sobre, épargnant le plus possible le papier, utilisant au maximum les moyens offerts par le développement d’internet, le contact et la discussion des citoyens mais nous n’échapperons pas à la nécessité de diffuser notre programme (1 numéro spécial du journal), de sortir un tract de présentation, de faire imprimer les affiches électorales et les bulletins de vote.

Nous avons fait faire des devis et nous arrivons à un coût total incompressible de campagne de 15000 euros loin donc des chiffres des partis politiques qui eux disposent de trésorerie et de financements que nous n’avons pas.

Notre seule ressource c’est vous. Si vous pensez qu’il est souhaitable que les idées défendues depuis des années par Forum trouvent un écho dans la campagne, puis au sein du Conseil Municipal

AIDEZ LA LISTE ENTENTE CITOYENNE

Vous pouvez adresser vos chèques libellés à l’ordre de

Michel Yvernat, Mandataire Financier ,

à Forum des Boucles de la Marne, BP 305, 94503 Champigny Cedex.

ATTENTION : bien libeller à l’ordre de Michel Yvernat Mandataire Financier sinon vos chèques ne pourront être encaissés

 

NOTEZ que conformément à la loi un récépissé de versement vous sera adressé. Joint à votre déclaration des revenus de 2008 ce récépissé entraîne une réduction de votre impôt égale à 66% de la somme versée. Par exemple si vous versez 100 euros pour soutenir notre liste vous obtiendrez une réduction de votre impôt de 66 euros et vous aurez en réalité déboursé 34 euros.