Marchés de Champigny, Premières réponses (et extraits de lettres)

Marchés de Champigny : premières réponses à notre enquête

(voir aussi la note Marchés de Champigny et alentours……)

Nous avons reçu plus de 250 réponses à notre questionnaire sur les marchés de Champigny. Ce n’est pas terminé des lettres continuent d »arriver chaque jour. Les réponses que nous avons lues ne sont peut être pas totalement représentatives car les marchés du Centre et de Coeuilly sont sous représentés tout simplement parce que l’enquête y a démarré plus tard. Mais déjà on peut signaler quelques tendances intéressantes.

 

Les marchés sont plébiscités. Tout le monde souhaite voir les marchés continuer, tout le monde craint leur disparition. Le questionnaire demandait de classer par ordre de préférence les raisons qui amenaient les gens à fréquenter les marchés. Parmi les 4 raisons proposées c’est la convivialité qui vient en tête avec 78% de classement en 1ère ou 2ème  position. A noter et cela fera plaisir aux commerçants que seules 2 réponses critiques à leur égard (moins de 1%) ont été reçues tandis que de nombreux correspondants se félicitent de leur accueil.

Parmi les réponses nous relevons que pour de nombreuses personnes âgées le marché reste le lieu de rencontre. Aller au marché c’est sortir de chez soi, rencontrer d’autres personnes. C’est aussi pour ces personnes, qui ne disposent pas de voitures, un moyen de faire des courses, parfois le seul, dans les quartiers où les commerces de proximité ont peu à peu disparu.

 

30% des personnes qui ont répondu vont au Marché 2 fois par semaine, et 53% au moins une fois.

 

On va au Marché d’abord dans son quartier. 52% des gens vont habituellement dans un marché situé à moins de 500m de chez eux, 41% dans un marché situé entre 500m et 1km.

 

Cette proximité explique qu’on va surtout au marché à pied (69%), plus rarement en voiture (18%), en vélo (7%) et en bus (6%).

 

Beaucoup de Campinoises et de Campinois fréquentent les marchés des communes limitrophes. C’est Joinville qui draine tous les clients potentiels de Champigny ouest et qui est suivi de Villiers, Champignol, La Varenne, le Plessis Trévise.

 

 

Joinville la Fourchette est préféré par de nombreux campinois

tandis que le marché Gabriel Péri se meurt

Les succès de Joinville et de Villiers tiennent bien sur à la proximité. Pour les habitants des quartiers ouest de Champigny le marché de Joinville supplée à l’absence depuis plusieurs années d’un marché dans le quartier du Maroc et ce depuis la fermeture de celui de Jean Vilar.

L’élément essentiel qui explique le choix de ceux qui vont faire leur marché hors des limites de Champigny réside dans le plus grand choix offert, le plus grand nombre de commerçants et donc disent-ils presque tous une mise en concurrence qui profite au consommateur.

 

C’est une question importante et un défi à résoudre pour Champigny. Pour quelles raisons ces marchés se maintiennent-ils voire prospèrent alors qu’à Champigny ils s’étiolent ou disparaissent ?

 

Les réponses sont riches  aussi en revendications et suggestions.

 

Une demande revient fréquemment dans les réponses émanant des personnes qui fréquentent le Marché Stalingrad, celle de la pose en hiver de rideaux de plastique pour couper les courants d’air. Si on comprend bien leurs commentaires cette demande a été faite à plusieurs reprises ; la mairie s’était engagée à ce que ces rideaux soient mis en place mais la réalisation attend toujours.

 

Alors SVP   ce rideau?

 

La bas au fond quand aurons nous ce rideau anti-vent en hiver?

Beaucoup de réponses font d’une manière plus générale référence aux problèmes des personnes qui travaillent et qui ne peuvent donc pas profiter du marché du centre (mardi matin et vendredi matin). Il y a une demande forte pour une ouverture de marché le soir. Cette demande doit dans la réalité être plus forte encore puisque ceux qui la formulent ne peuvent pas, dans beaucoup de cas, être présent sur le marché et n’ont donc pas répondu au questionnaire.

 

    Peut-on mettre à l’étude un marché du soir au centre ville ?

 

Autre question qui revient dans beaucoup de réponses

Quand aurons nous un marché couvert au centre ville ? Pourquoi ce qui est possible à la Varenne et à Villiers ne l’est pas à Champigny ? Pourrait-on avoir un marché couvert réservé aux produits alimentaires (avec pourquoi pas un parking dessous) et à l’extérieur, séparé un marché réservé aux fringues, divers etc ? et puis serait-il possible alors d’avoir des allées plus larges où passer avec poussettes d’enfants et/ou caddies ?

 

Fréquenté, central, mais coupé en deux par le trafic automobile le Marché de la place Lénine doit être repensé

A quand un marché couvert au centre-ville ?

 

Autre question posée par plusieurs de ceux qui ont répondu au questionnaire :

 

Serait-il possible d’assurer une meilleure desserte des marchés ? Pas facile certes. Mais on l’a vu beaucoup de personnes âgées, sans voitures font leurs courses au marché. Ne peut-on pas les aider ?

 

Pourquoi ne pas mettre en place un service de minibus municipaux desservant les marchés les matins où ceux-ci ont lieu, suivant un itinéraire connu, à 30 minutes d’intervalle,  permettant à tous d’aller et de revenir du marché sans problème. Cela serait plus agréable pour les personnes âgées. Peut être certains de ceux qui aujourd’hui viennent au marché en voiture y renonceraient-ils alors et ce serait un petit pas dans la lutte contre le gaspillage des énergies fossiles et pour l’environnement.

 

Quand créera-t-on un réseau municipal de minibus pour desservir les marchés ?

 

 Ajouté le 17 janvier

Nous recevons de nombreuses lettres de suggestions, d’observations.

Marché de Coeuilly

Nous extrayons ce passage d’une lettre d’une dame qui fréquente le marché de Coeuilly car elle est très représentative de ce que nous disent beaucoup de gens

 » …. un peu plus de commerçants pour avoir le choix, au moins un volailler et un vrai charcutier sans pour autant taxer au maximum les places, ce qui a eu pour conséquence de faire fuir les commerçants ou ceux qui auraient eu envie de s’y installer.

Ce marché est indispensable, les supers et autres sont peut être plus attayants question prix mais sans chaleur humaine, pas aussi agréables que notre marché ou tout le monde se connaît.

Beaucoup de personnes âgées et seules y vont ; non seulement pour faire leurs courses mais aussi pour rencontrer d’autres personnes et pouvoir parler.

Il ne faut pas oublier les personnes qui n’ont pas les moyens de se déplacer.

Et peut être faudrait-il repenser à la place elle même ou pas mal de gens sont tombés à cause des pavés.

Et merci de penser à nous tous « .

Marché du Centre

une dame qui habite au Centre, fait ses courses à pied au Marché de la Place Lénine et les complète par des courses en automobile à La Varenne et à Champignol écrit:

« Je considère notre marché de proximité désastreux, sans faire de polémique, nous n’avons que des commerces de chiffons qui seraient plus utiles à Emmaüs.

Gachis incontournable où la société nous pousse?

Quand retrouverons-nous nos commerces alimentaires de qualité?

Il y a beaucoup de travail à faire.

Les marchés le soir, c’est certainement utile pour les personnes qui travaillent avec des horaires difficiles, c’est une bonne idée, mais toujours avec des commerces un peu choisis.

Je pense que je ne suis pas la seule dans ce contexte et nous souhaitons des progrès dans ce domaine.

Merci de vous en occuper dans les meilleures conditions.

Une campinoise du quartier de la Mairie »

toujours au Centre Ville une autre lettre

 » A Champigny, un manque de diversité dans les commerces de bouche. Beaucoup trop de commerces non alimentaires (vêtement, chaussure, quincaillerie)

Peu d’intérêt d’aller dans ce type de marché pour l’alimentaire. Peu ou pas de conccurence ce qui entraine qualité médiocre et des prix élevés.

Vu le nombre de marchés de qualité dans les villes limitrophes (St Maur, Joinville, Nogent)

Une véritable sélection et un retour au marché traditionnel avec au moins 2 bouchers, 2 volaillers, 2 poissonniers, 2 crémiers  etc devient INDISPENSABLE »

Encore au Centre Ville un couple qui déclare aller 2 fois par semaine au Marché

 » Il faut tenir compte que dans le centre, nous n’avons plus de boucher, poissonnerie etc au profit d’autres commerces tels que les banques, opticiens, agences immobilières et autres pompes funèbres. En plus ce n’est plus un marché de comestibles mais une « foire » où il n’y a plus que des « fripes »

depuis 36 ans que nous sommes à Champigny, nous n’avons plus de beau marché depuis au moins 10-15 ans »

Toujours au Centre Ville:

 » Nous recherchons de la meilleure qualité. A Champigny il y a trop de commerces de vêtements.

Les travées sont trop étroites, on est très souvent bousculé par des poussettes, des caddies.

Le marché en fin d’après midi serait égalementr appréciable »

et encore Centre Ville

 » Avoir une navette pour permettre aux personnes agées de faire leurs courses dans de meilleures conditions. Merci »

Marché Stalingrad

« Bien pour le marché le soir, peut être que cela attirerait les plus jeunes mais ceux ci ne cuisinent plus et n’épluchent plus les légumes (réservé aux personnes agées). Au marché on trouve plus de variété dans la boucherie chevaline et dans la triperie et évidemment plus fais. Au marché du Tremblay on ne trouve plus ce genre de commerce donc heureusement j’ai une voiture pour aller près de mon domicile à Joinville (La Fourchette) où il y a encore quelques mois on trouvait une mercerie. Mes voisines en font autant »

toujours au Marché Stalingrad

 » c’est dommage à dire, mais pour avoir un plus grand choix je suis obligé de faire le marché ou les commerçants à Joinville ou St Maur car sur le marché à champigny il n’y a que le strict nécessaire par contre les commerçants sont chaleureux »

et encore Marché Stalingrad

 » il faudrait davantage de commerçants, un cadre moins déprimant….mais vous avez raison de vous battre pour le maintien des marchés »

toujours Stalingrad :  » Le marché de Stalignrad pour moi qui ai 72 ans est vraiment très pratique. Bien qu’un peu cher j’y trouve des produits de qualité. Les commerçants me donnent pleinement satisfaction. J’espère qu’il restera en place longtemps »

Marché de la Fourchette à Joinville

Une dame qui va au Marché de la Fourchette à Joinville (parce que dit-elle j’habite à Champigny en limite de Joinville demande:

« un peu simpliste mais de vrais emplacements pour les vélos »

Ajouté le 18 janvier

Marché du Centre

 » le marché permet de nous alimenter en poisson, charcuterie et boucherie, car ces commerces ne sont plus présents dans les quartiers »

d’une autre lettre toujours à propos du marché du centre:

 » beaucoup trop de commerces de divers bas de gamme hors alimentaire. Trop peu de commerces alimentaires: 1 seul fromager, 1 seul boucher etc »

et encore d’une autre personne (qui réside dans le quartier du Maroc et fréquente le Marché du centre)

« Serait-il possible de rétablir les marchés de quartier qui ont disparu (Jean Vilar) ou développer ceux qui restent. Merci de vous en soucier. »

Stalingrad

P.H écrit:

 » Marché de produits biologiques (il existe déjà un relais une fois par mois à la maison des syndicats)

Développer les ventes directes par les producteurs (de légumes, fruits, poissons en citrcuit court) une fois par mois »

Pour un autre correspondant:

 » il faut:

1/augmenter la fréquence des bus les jours de marché

2/ améliorer la signalisation sur les routes: MARCHE DE STALINGRAD ( panneau actuel peu visible)

3/ varier les commerces de bouche avec d’autres (habillement)

4/ faire des animations dignes de ce nom

5/ fidéliser les clients: bons d’achat….

ET le sourire pour tous, commerçants en tête. »

Autres remarques d’un autre correspondant

« 1/ Plus de commerçants pour amener une conccurence sur les prix.

2/ Il manque des camelots qui peuvent attirer les clients

3/ Certains commerces ont disparu: boucherie chevaline, tripier, charcutier de qualité.

Le point 1 et le point 3 provoquent le départ des clients vers d’autres communes hélas. De plus quand les commerçants (qui sont les seuls représentant de leur spécialité s’absentent il n’y a pas d’équivalent en commerce de proximité. C’est énormément gênant pour les personnes sans voiture et âgées (éventuellement les handicapés). « 

et dans une autre lettre nous lisons:

 » En ce qui me concerne je ne vois pas d’améliorations à apporter car je suis personnellement dans une situation idéale par rapport à mon marché (tout prêt, pas de problème de stationnement)

Par contre je sais, par des discussions, que la faible fréquentation des marchés du Plant est principalement due:

-au faible nombre de commerçants

– en conséquence aux prix très élevés (manque de conccurence) par rapport à ceux pratiqués sur les marchés de Joinville-la Fourchette ou de Champigny Place Lénine. Ces deux marchés ayant de plus l’avantage d’avoir beaucoup de commerçants y compris dans le non alimentaire »

Joinville la Fourchette

un message demande:

 » une plus grande amplitude horaire, jusque 16 ou 17 heures, une desserte pour les personnes âgées ou celles ayant des difficultés à faire le déplacement, plus d’espace pour circuler entre les stands »

Coeuilly

 » Quand je suis arrivée à Coeuilly en 1962, il y a vait au moins 50 commerçants ou plus. J’achetais sur le marché légumes, viandes, vêtements. J’y trouvais tout ce dont j’avais besoin (vêtements, chaussure .) pour nous et nos 4 enfants. Maintenant il ne reste plus que…6 commerçants (alimentation). J’ai 76 ans. Je ne peux aller nulle part ailleurs parce que je ne conduis pas. C’est archi..désolant de voir le marchéde Coeuilly devenu pareillement désert. Mais qu’y faire? Les Grandes Surfaces ont tué les marchés.. et tout le monde conduit, sauf quelques personnes un peu agées.. comme moi. »

toujours pour Coeuilly une personne propose

 » Incitation à l’implantation de commerçants

Revoir la concession et l’attribution des places ainsi que le prix éventuellement de la place

Les prix proposés par les commerçants sont en général trop élevés pour les consommateurs

Proposer un marché « bio » en même temps  mais un vrai marché  pas une « vente à la sauvette »

Animations sur le marché avec des commerces autres que alimentaires.

Le jeudi proposer un marché en soirée ou en fin d’après midi. »

Ajouté le 20 janvier

Coeuilly

 » en ce qui concerne le marché de Coeuilly, l’état déplorable des pavés disjoints, voire descellés, où l’on se tord les pieds, et qui ont déjà provoqué de nombreuses chutes (certaines avec des suites hospitalières) de personnes agées souvent handicapées »

Témoignage de G.T.

 » J’habite depuis 11 ans le centre Monmousseau. Pour ma part le marché est précieux car je suis agé et sans véhicule.

Je regrette de voir ce marché perdre au fil du temps la plupart de ses commerçants (places très chères parait-il). Ce marché est fréquenté par beaucoup de personnes dans mon cas. Le voir disparaitre nous crèverait le coeur »

Autre témoignage

« Le marché de Coeuilly n’est pas assez mis en valeur, il n’est pas assez connu. Le charme de sa situation n’est pas assez exploité pour en faire un marché de produits de qualité. »

Marché du centre

« Je souhaiterais que le marché se tienne le samedi matin ou le dimanche et qu’il y ait des produits bio »

Marché Gabriel Péri -République

 » Il faut faire des marchés à Champigny l’après midi et au marché de la République mettre plus d’étalages alimentaires (Fromagerie, boucherie…) »

une autre personne

« Nous voulons garder notre marché rue Gabriel Péri. Tous les commerçants le désertent.Plus de boucher, plus de poissonnier, bientôt ils le fermeront »

une autre

 » il faut renforcer la signalisation vers les parkings exemple parking près de la chapelle Sainte Bernadette »

encore une autre

 » Je regrette le manque de diversité des produits. Il faut plus de commerçants:  poissonnier, boucher, charcutier, fromager. Il faut des produits bios »

et ce témoignage

 » Depuis l’ouverture du magasin intermarché le dimanche le marché risque de disparaitre. Il n’y a plus de commerces à Champigny centre et Avenue de la République: plus de boucher, plus de poissonnier, de charcutier.

A l’Intermarché il y a plus de monde le dimanche par contre la fréquentation a baissé le lundi et les autres jours de la semaine. Comme cela on supprimera des emplois de caissières.

Ma maman est arrivée en 1960 à Champigny, elle est aujourd’hui agée de 86 ans. Elle était commerçante (boucherie) dans l’Avenue de la République et est désespérée de voir Champigny devenir une ville morte.

Moi, à 50 ans, travaillant dans une banque, je fréquente Le Perreux, Nogent, Joinville, Bry et je vois la différence »

7 réflexions au sujet de « Marchés de Champigny, Premières réponses (et extraits de lettres) »

  1. pasbobo

    Et le marché du Bois l’abbé ? Je suis surpris de l’absence d’enquête sur ce marché ! Vous considérez peut être que le Bois l’abbé n’est pas Campinois ? Or, si vous aviez la curiosité de monter, eh oui c’est la-haut dans la montagne,jusqu’à ce quartier, vous pourriez découvrir une offre pléthore autant en alimentaire qu’en vestimentaire.
    Alors un peu de courage, que diable !

    Répondre
  2. Forum

    Réponse à Pasbobo,

    N’ayez crainte, nous connaissons le marché du Bois l’Abbé. Si nous n’avons pas intégré les résultats de l’enquête sur ce marché c’est que nous avons eu trop peu de réponses pour que celles-ci aient une valeur statistique. Nous continuons toutefois à enquêter sur ce marché.

    Nous faisons toutefois déjà les remarques suivantes :

    C’est un marché qui tourne bien au point de vue commercial et ceci pour deux raisons : 1/les produits proposés correspondent à la demande de la clientèle. 2/ la clientèle est « captive » les gens du Bois l’Abbé n’ont pas accès à d’autres marchés à proximité sauf à aller le mardi ou le vendredi au centre ville par le 208 ce qui est long et fatigant.

    Il présente toutefois des inconvénients : la surface offerte est trop petite et il faut espérer que lors des travaux de rénovation prévus au Bois l’Abbé une surface plus grande soit prévue pour ce marché. Il y a lieu de repenser aussi le problème de parking. Des personnes viennent de plus loin sur ce marché ( c’est sans doute le seul dans ce cas à Champigny et c’est positif) et il n’y a pas de places de parking d’où une occupation sauvage des trottoirs (voir les photos à ce sujet dans notre note :Rendez les trottoirs aux piétons »).

    Enfin de l’avis même de ceux qui fréquentent ce marché il est cher, plus cher en tout cas que celui du Centre. C’est pour cette raison que de nombreuses mères de famille du Bois l’Abbé font leur marché au centre ville (Place Lénine) ce qui impose un déplacement long (par le 208) et est impossible à ceux qui travaillent puisque les marchés du centre ont lieu le mardi et le vendredi.

    Forum

    Répondre
  3. Rousseau

    Le marché, c est par définition un peu sale mais surtout très bruyant pour les riverains. Le seul aspect positif qui pourrait contre-balancer ces nuisances : des camelots d intérêt, qui viennent a minima suppléer le manque flagrant de petits commerçants de métier de bouche à Champigny.
    Tout le monde fait le même retour et rien ne bouge..montrez nous que vos enquêtes sont utiles et peuvent être à l origine de VRAIS changements qui redynamisent la ville!

    Répondre
    1. Yves Alain Fuchs Auteur de l’article

      vous soulevez plusieurs problèmes
      La propreté des marchés est un problème réel. Certains commerçants (surtout ceux qui dans les fruits et légumes bradent des produits à la limite du périmé ) abandonnent leur marchandise en tas ainsi que les emballages ce qui augmente et retarde le travail des équipes de nettoyage.
      Le nettoyage subit aussi des retards parce que certains commerçants prolongent leurs ventes au delà de 13H, heure à laquelle ils devraient avoir remballé et quitté les lieux.
      La mairie a désormais missionné les ASVP pour dresser procès verbal de ces faits (auparavant ce n’était pas de leur compétence)

      En ce qui concerne les métiers de bouche des efforts sont faits mais c’est vrai qu’il y a des lacunes (surtout le dimanche Place Lénine) mais même le vendredi sur cette place il n’y a qu’un seul boucher traditionnel (non halal), un seul tripier, un seul charcutier.Or la concurrence sur un marché est gage de qualité et de prix; La boucherie chevaline a elle disparu.
      Il est parfois difficile de trouver de nouveaux commerçants car ceux qui existent ont déjà des semaines bien occupées sur les marchés d’Ile de France.
      Nous (Forum) avions proposé que le 3ème marché de la semaine (sur la Place Lénine) se tienne en soirée (car à ce moment de la journée il y a plus de commerçants disponibles). Nous n’avons pas été entendus et nous le regrettons.
      Vous posez la question des résultats effectifs de l’action de Forum. Nous ne sommes qu’une association citoyenne. Nous obtenons quelques résultats. Il y en a eu depuis 2014 (date de cette enquête sur les marchés) mais les choses ne bougent vraiment que lorsque des gens s’impliquent; Je cite l’exemple de Coeuilly un marché qui était condamné à disparaitre et que l’action d’un groupe d’habitants, constitué en association « J’aime mon marché¨ est en train de revivifier. C’est la meilleure façon de faire bouger les choses à Champigny.

      Répondre
  4. Julien

    Je ne vois pas l’intérêt de cette démarche, sachant qu’il y a deux ans, la Mairie a payé un audit très cher auprès d’un cabinet qui a rendu un rapport sur les points forts/faibles de chaque marché.
    Tout cela a été partagé sur le site de la mairie, mais aussi en conseil municipal ; pourtant aucune action n’a été engagée suite à cet audit.
    La preuve, Marché de Stalingrad, il manque toujours le « Marché » sur l’enseigne « Marché Couvert », ballot.

    Répondre
    1. Yves Alain Fuchs Auteur de l’article

      Bonjour;
      Si vous aviez fait attention vous auriez noté que cet article date de 2014 (pour sa dernière version). Il est donc antérieur à l’enquête réalisée par la municipalité; Je pense d’ailleurs que notre enquête est pour quelque chose dans l’intérêt renouvelé par la municipalité à cette question.
      Quant aux remèdes ils sont divers. Je citerai l’exemple du Marché de Coeuilly moribond il y a encore 3 ans (1à 2 commerçants chaque dimanche) et qui revit grâce à l’engagement d’une association des habitants de Coeuilly qui y ont mis tout leur coeur. Le succès est encore fragile (6à 8 commerces) mais c’est sans doute un exemple.
      Pour ce qui concerne l’enseigne si vous avez raison c’est comme vous le dites « ballot » Forum va intervenir pour que ce manque « technique » soit réparé.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.