Archives mensuelles : octobre 2008

ZAC des Simonettes, Périmètre d’intervention au Centre Ville, Marchés

Mercredi soir avait lieu un important Conseil Municipal. 23 points étaient à l’ordre du jour.Les points qui ont donné lieu à débat sont1/ Le projet de ZAC des Simonettes2/ Un projet d’un périmètre d’intervention foncière sur 6500 m2 en centre ville3/ Un rapport sur les marchés de comestiblesCi dessous vous trouverez le contenu des interventions de Yves Fuchs élu Entente Citoyenne liste présentée par Forum des Boucles de la Marne1/Déclaration de projet à la suite de l’enquête publique relative à la demande de déclaration d’utilité publique pour l’acquisition des terrains nécessaires  à la réalisation de la ZAC des Simonettes nordJe demande que nous soit communiqué l’intégralité de l’avis négatif du commissaire enquêteur. Nous n’avons que le commentaire sur cet avis sans le texte de l’avis. Délibérer sans ce document est très ennuyeux.Si une DUP est prise  avec un avis négatif du commissaire enquêteur cela pourrait fournir des moyens de recours à toute personne opposée pour quelque raison que ce soit à la réalisation de la ZAC.Par ailleurs je m’étonne qu’aucune information ne nous soit donnée sur l’état de pollution des Simonettes. Des études préliminaires ont été effectuées. Quels en sont les résultats. Quel sera l’impact sur l’aménagement et quel sera le coût des travaux de dépollution ?2/Création d’un périmètre d’intervention foncière à vocation de dynamisation …..L’instauration d’un périmètre d’intervention foncière pour réaliser une opération mixte de commerces, de parkings et de logements, en substitution d’une friche commerciale, d’un bâti dégradé et sous utilisé en centre ville ne peut que recueillir un accord de principe. Champigny souffre d’un tissu commercial insuffisant notamment pour une ville de 75.000 habitants.Je suis donc favorable à l’instauration de ce périmètre.Cette position de principe s’accompagne toutefois de  quelques réticences et interrogations. Je souhaite que des précisions soient apportées et qu’un débat de fond s’engage ici et devant les campinois. Les précisions sont nécessaires. Le code de l’urbanisme en son article L210-1 précise « toute décision de préemption doit mentionner l’objet pour lequel ce droit est exercé » et on voit de plus en plus de contentieux à ce sujet.Sur cette même propriété un projet monté par la société SOFINIM avait prévu la réalisation d’une surface commerciale, d’un parking et de logements en accession à la propriété. Ce projet semble avoir capoté à l’époque, faute d’avoir pu trouver un accord avec le principal propriétaire Giorgetti. Ce projet est-il aujourd’hui réactivé ?La réalisation et le succès d’une redynamisation commerciale sont  complexes. Je souhaite qu’on ne se limite pas à un périmètre d’intervention foncière mais que soit instauré un véritable périmètre d’étude et qu’il fasse l’objet d’une vaste concertation avec la population.Le succès d’une opération commerciale ne s’improvise pas. Dans le cadre des études futures il conviendra de lancer une étude du potentiel commercial afin de définir la surface potentielle ainsi que le type de surface commerciale,  la capacité future des enseignes à acquérir ou à louer des coques commerciales. Ceci conditionnera aussi le nombre de places de parking à créer (remplacement des 50 places actuelles, places de desserte des commerces et places pour le logements).La priorité doit être de permettre un renforcement de la présence du commerce alimentaire en centre ville.Tout le monde en effet appelle à la diversité du commerce, mais rien ne se décrète en la matière. Il faut d’abord qu’existe un potentiel commercial. La mixité sociale a été maintes fois évoquée ici. La vie du commerce requiert un minimum de pouvoir d’achat sinon nous serons limités à des commerces bas de gamme.J’appelle donc à ce que le programme de logements autorise la construction à la fois de logements en accession, de logements intermédiaires et du logement social. Compte tenu des programmes récemment réalisés en centre ville on pourrait sur cette opération future consacrer 30% des logements au social (P.L.A et P.L.A.I), 20% à des logements intermédiaires et 50% à de l’accession à la propriété. Que l’on ne me dise pas aujourd’hui que ce débat est prématuré. Il ne l’est pas car il engage la réussite ou l’échec de ce projet et d’ailleurs on n’instaure pas un outil sans penser comment et dans quel but il va être utilisé.3/Marchés de comestibles La politique des marchés détermine des aspects importants de la  la vie de la villeSelon les données que nous avons recueillies auprès de presque un millier de personnes72% des gens viennent à pied au marché et 78% viennent de moins de 400mUn aspect des marchés c’est de promouvoir des déplacements piétonniers de type circulations douces ce qui n’est pas à négliger dans une ville où, les interventions lors des rencontres citoyennes le prouvent, la trop grande importance du trafic automobile est vécu comme une pollution et une source de dangers.Un corollaire de cette proximité c’est l’importance que jouent les marchés pour les personnes âgées parfois seules. Le marché c’est l’occasion non seulement de faire ses courses mais aussi une occasion de rencontrer des voisins de parler avec des commerçants, d’échanger. Je dois dire que certains commerçants des marchés font un travail remarquable de contact humain avec les personnes âgées et que nous devons les en remercier.Les marchés sont aussi  des lieux de rencontre entre des gens de quartiers différents. Il suffit d’observer  les arrivées du 208 le mardi ou le vendredi matin devant la CAF rue Dimitrov et l’arrivée des ménagères du Bois l’Abbé qui viennent faire leurs courses Place Lénine parce que d’après elles les prix y sont plus intéressants.Encore faut-il que la ville donne aux marchés les meilleures conditions pour fonctionner1/ des conditions d’hygiène et de sécuritéUn marché comme celui de la Place Lénine traversé par une voie à grande circulation bonjour la pollution des comestibles, bonjour la santé des commerçants sans compter le danger de traverser pour les piétons. A quand dans un centre ville transformé un marché couvert ?Prendre en compte les conditions d’hygiène veut aussi dire qu’on assure une desserte électrique normalisée et protégée contre les vandalismes.2/ des conditions d’accessibilité et de confort pavage de la place de Coeuilly, rideau anti-vent du marché Stalingrad3/ de meilleures signalisations (peu visible à Stalingrad, caché par un arbre à Coeuilly)4/ Vous suggérez un marché le dimanche matin Place Lénine ce peut être une idée intéressante mais vous ignorez délibérément la possibilité d’un marché du soir qui permettrait aux personnes qui reviennent du travail vers 19H de faire leurs courses.C’est donc toute une politique de développement des marchés de comestibles qu’il faut encourager.

le Trans Val de Marne enfin à Champigny? en 2013?

A Forum nous étions assez inquiets quant à l’avenir du TVM (Trans Val de Marne) en ce qui concerne son prolongement au delà de la station RER de Saint Maur Créteil vers la Fourchette de Champigny, le rond point de Bry et enfin Noisy le Grand. Plus aucune annonce publique, plus de débat depuis fin 2006. L’enquête publique annoncée pour 2007 n’a pas eu lieu. On espérait que ce report était du au souci de ne pas faire interférer le débat au sujet du TVM, avec les élections municipales et cantonales (avec un canton Champigny ouest particulièrement concerné et où les débats sur le TVM ont parfois été passionnés). Les élections municipales et cantonales sont passées depuis six mois et nous ne voyions toujours rien venir. Pire nos demandes de renseignements auprès des services du Conseil Général ne recevaient que des réponses dilatoires ou pas de réponse du tout. Et les mois passaient. On avait l’impression que tous les efforts étaient déployés pour promouvoir le projet ORBIVAL mais que le TVM comme on dit populairement  » passait à la trappe « . Or si Orbival est un projet très positif, pour lequel Forum s’engage à fond, c’est un projet à moyen terme, qui au mieux, je dis bien au mieux ne saurait circuler avant 2020-2025. Moins coûteux, ne posant pas de gros problèmes techniques le prolongement est du TVM peut lui être réalisé en 2-4ans.

Aussi nous paraissait-il nécessaire d’avoir des réponses. J’ai donc, en tant qu’élu campinois, demandé à rencontrer M. Favier qui m’a reçu. Au cours de notre entretien, comme d’ailleurs lorsque la question TVM a été posée par certains intervenants au cours des réunions  » Rencontres Citoyennes  » du Plant et du Maroc M ; Favier s’est expliqué sur l’état actuel du projet..

Selon donc les informations communiquées par M. Christian Favier, Président du Conseil Général, le TVM ne serait pas enlisé mais la situation serait au contraire en pleine évolution. Les dernières élections ont vu un changement de maire à Saint Maur M. Plagnol remplaçant M. Beaumont. Certes d’un point de vue couleur politique générale vis à vis de la majorité du Conseil Général il n’y a pas de changement mais M. Plagnol s’est montré plus disposé à accepter un compromis permettant le passage du Trans Val de Marne à travers Saint Maur entre la gare RER Saint Maur Créteil et le pont du Petit Parc que ne l’était son prédécesseur..

Un accord pourrait être trouvé, selon M. C. Favier accord qui porterait sur le fait que dans cette partie de Saint Maur le TVM emprunterait la voirie existante et que les autobus seraient des véhicules simples et non des articulés.

Au delà vers Champigny et Noisy le Grand les aménagements de voirie seraient réalisés comme prévu.

Le contenu de ce possible accord m’a amené à poser quelques questions. Si les autobus sont des véhicules simples et donc à capacité réduite il conviendra d’assurer une cadence plus élevée des passages pour répondre aux besoins des usagers.

Deuxième question que j’ai posée à M. Favier. Le fait que le tronçon St Maur-Champigny Noisy soit assuré par des bus simples tandis que le tronçon actuellement en service St Maur –Croix de Berny l’est par des articulés obligera-t-il à changer de bus à Saint Maur ? M. Favier envisage que les bus simples du tronçon Nord (jusque Noisy) aille jusqu’à un terminus desservant la Préfecture de Créteil (petite branche à réaliser) et il y aurait donc recouvrement sur le tronçon situé entre gare RER A de St Maur Créteil et la Préfecture.

Pour ce tronçon la réalisation dépend de la signature d’un contrat Département Région le financement global étant à parité 50/50 (la région fournira 100 millions d’euros). Après cette signature du contrat l’enquête publique pourrait démarrer et être effectuée en 2009-2010, la déclaration d’utilité publique interviendrait alors en 2010, l’avant projet serait présenté aussi en 2010 et la réalisation au moins jusqu’au rond point de Bry pourrait commencer et la mise en service interviendrait en 2013.

Voilà les informations qui m’ont été fournies. Nous attendons avec impatience le TVM, c’est une possibilité de gain de temps, de confort pour beaucoup, un élément de désengorgement du réseau routier. Nous suivrons donc avec attention toutes ces étapes en intervenant pour éviter de nouveaux retards.

J’ai aussi fait remarquer à Monsieur C. Favier que le TVM ne devait pas se limiter à traverser Champigny et à desservir les quartiers à proximité de son tracé mais qu’il fallait fournir aux habitants des autres quartiers y compris les grands ensembles des Mordacs et Bois l’Abbé la possibilité de profiter de ce nouveau moyen de communication inter-banlieues. J’ai donc plaidé pour un axe bus Bois l’Abbé- Mordacs-Stalingrad rejoignant le TVM au carrefour Stalingrad-de Gaulle et j’ai regretté que les sites propres bus prévus à l’origine sur l’axe Stalingrad n’aient pas été réalisés.

De la même façon j’ai plaidé pour un examen approfondi de l’interconnexion EOLE-TVM au niveau des Boulleraux avec possibilité de développement de ce quartier.

En effet les centres d’échange entre la ligne interbanlieue TVM et les circulations de rabattement (la Fourchhette, de Gaulle Stalingrad, Rond Point de Bry) sont favorables au développement des commerces.

Après cet échange j’ai remercié M. C. Favier de m’avoir fourni ces informations et j’ai souhaité que le débat se poursuive pour réaliser le TVM le plus rapidement et dans les meilleures conditions possibles.

Yves Fuchs

PS Pour plus de détails sur le projet TVM, les conditions de réalisations et les avantages attendus consulter la note Le Trans Val de Marne à Champigny sur ce blog (in n°25 de Débats de Forum)

Une lettre à Monsieur Adenot à propos de la difficulté pour 10 associations d’organiser une réunion-débat

L’attitude de la mairie et de différentes personnes des services municipaux lors de la préparation d’une réunion dont la tenue déplaisait visiblement à la municipalité en place pose la question de l’écart existant entre les déclarations faites sur la vie citoyenne et les réalités.

Pour vous permettre de juger nous portons à votre connaissance la lettre que le coordinateur de l’action des dix associations à l’origine de la réunion du 9 octobre vient d’adresser àM. Dominique Adenot

 

La multiplication des antennes pour téléphonie mobile (téléphones portables) inquiète, à tort ou à raison ? Pour répondre à cette question ou du moins, tenter de préciser l’état des connaissances des associations campinoises et nogentaises au nombre de 10 (dont Forum) ont organisé une soirée débat le 9 octobre.

Groupement de Riverains du Quartier du Tremblay.

Association Anti Bruit du Tremblay.

FCPE de l’école Jean Jaurès du Tremblay.

La voix des Riverains.

Forum des Boucles de la Marne.

Collectif du 43 rue de Verdun.

Collectif du Quartier du Maroc.

P.R.I.A.R.Té.M 94 (Pour une Réglementation des Implantations des Antennes Relais de Téléphonie Mobile).

AGIR pour l’Environnement.

Association des Coteaux de Nogent.

M. Robert Gélinet assurait la coordination de l’action de ces associations.

Des contacts avaient été pris depuis 2007 pour l’organisation d’une réunion d’information avec la participation de Mme Le Calvez responsable nationale de Priartem et de M.Arazi responsable départemental.

Remise à plusieurs reprises par la mairie la réunion fut enfin fixée au 9 octobre 2008 mais il apparut rapidement que la mairie ne tenait pas ses engagements voire cherchait par tous les moyens à empêcher sa tenue ( refus de matériel de projection, flou artistique sur la disponibilité de la salle etc).

La publicité a été rendue difficile du fait des manœuvres de la municipalité.Toutefois et malgré tout la réunion a eu lieu avec un débat animé et intéressant. M. Lécuyer, en charge du dossier et présent n’a pas paru au mieux de sa forme pour défendre la position de la mairie.

Pour que chacun puisse juger nous reproduisons ci dessous (avec son autorisation) la lettre de M. R. Gélinet à M. Adenot. Cette lettre retrace parfaitement toutes les difficultés qu’à rencontré l’organisation de cette réunion.

Lettre de M. Gélinet à M. Adenot

Monsieur le Maire,Je suis fortement choqué par la tournure que prend cette affaire pour la projection d’un film et, pour la première fois, du comportement de vos services.Pour mémoire :Il avait été convenu avec le Président, Monsieur Georges CHARLES, les autres élus, Madame BAOUR et les Associations participantes à cette commission « Antennes téléphoniques » de la diffusion du film de Monsieur FERREIRA.J’avais pris l’initiative de réaliser la convocation et de mettre en place cette manifestation avec l’aide de Madame BAOUR.Après les élections et le changement du Président par Monsieur LECUYER,- Il m’a été demandé de retirer le nom de la Mairie sur la convocation,- Il fallait que je réserve la salle moi-même et à mon nom (alors qu’il avait été convenu que Madame BAOUR s’en chargerait),- Il était convenu qu’un article dans « CHAMPIGNY notre VILLE » serait fait en septembre : cela n’a pas été fait – J’aurais au moins pu espérer que cela serait fait au mois d’octobre … toujours rien – Un oubli peut être excusé mais deux …. Que penser ?- Finalement, la salle Jean Vilar a été réservée mais pas de sonorisation ni de projecteur – Monsieur Fautré a chargé Monsieur PEROT de nous fournir le matériel et celui-ci devait me tenir informé.- Puis il m’a été dit que tout était OK. Donc, nous avons procédé à la distribution des invitations (pour le Tremblay 1 000 exemplaires, etc.).- Maintenant, Madame BAOUR nous demande de changer de salle car il n’y a pas de matériel ? et cela à peine une semaine avant cette soirée.- Le centre Jean Vilar, après plusieurs appels téléphoniques en septembre, devait me faire parvenir le contrat de location (voir mail ci-dessous), toujours rien …- A ce jour, Madame BAOUR (voir mail ci-dessous)demande à une personne qui n’est pas de notre ville, Monsieur ARAZI, de réserver une salle déjà louée par mes soins, alors que la Mairie ne prête pas cette salle. Qui donne les directives ?En conclusion:- Je constate que dans vos services ou sur décision d’une personne, on me met des bâtons dans les roues pour que cette soirée soit un échec.- Dans « CHAMPIGNY notre VILLE » il est demandé de participer à la vie de la ville, sûrement en restant bien sage.- Je m’interroge maintenant sur la position de la Mairie avec les opérateurs historiques de téléphonie.- Je m’interroge également sur la position de la Mairie sur son intéressement à la santé des habitants de Champigny.- Il n’est plus question de « Charte » de pose d’antennes.- Les associations ne sont plus invitées aux commissions « antennes ».- Aucun élu ne m’a informé de sa présence.- Une ville de plus de 70 000 habitants qui n’a pas de matériel de projection …. aberrant ?- Etc…Si cette soirée est un fiasco, la responsabilité sera à la charge de la Mairie.Espérant toujours votre présence à cette soirée du 9 octobre qui sera très informatrice (surtout avec le matériel adéquat), Je prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes respectueuses salutations de Champinois. Robert GELINET —–Message d’origine—–De : direct.urbanisme

Envoyé : mardi 7 octobre 2008 10:55Objet : antenne relais – 9 octobre 2008Monsieur,Nous avons été informés ce matin, par Monsieur ARAZI, de votre souhait de maintenir la projection au CMA de Jean Vilar, le jeudi 9 octobre, même sans vidéo projecteur.Nous souhaitons votre confirmation écrite dans les plus brefs délais. Il convient également de confirmer votre décision auprès du CMA de Jean Vilar dont les coordonnées sont 01.48.85.41.20.Dans cette attente,Avec nos remerciements.Catherine BAOURDirectrice de l’urbanisme opérationnel.—– Original Message —– From: Jean Vilar Sent: Thursday, September 11, 2008 10:14 AMSubject: réunion au centre jean vilar le 9/10bonjour,suite à une conversation téléphonique avec Mes BAOUR et PERROT (peut-être que le nom n’est pas exact) je vous confirme la réservation du centre jean vilar le 9/10/2008 pour une réunion sur la téléphonie.nous devons établir une convention d’accueil précisant le jour, les horaires et le signataire, pouvez-vous me communiquer le tout par mail ou par téléphone au 01 48 85 41 20 demander Patricia Siéglé. Cette convention d’accueil sera faite à titre gratuit. Elle sera signée par un élu et dès réception de la signature je vous l’enverrai pour signature. Cependant pour que vous sachiez ce qui est mis dans cette convention, je vous en adresserai un exemplaire par mail.je tenais à vous préciser que pour les demandes de matériel nous avons à votre disposition uniquement 1 micro sur table et 1 micro pour le public, nous ne possédons pas d’écran et d’appareil de projection pour un film. ce sera la grande salle qui sera mise à disposition, c’est à dire 230 places assises dans des gradins et un espace pour la prise de parole (sous forme de table et chaises), pouvez-vous nous préciser le nombre d’intervenants. je me tiens à votre disposition pour tout renseignement La secrétaire du centrePatricia Siéglé