Archives mensuelles : février 2010

Exclusif: M. Adenot et M. Charles ne se parlent-ils plus?

 

M. Adenot et M. Charles ne se parleraient-ils plus ?

M. Dominique Adenot est maire de Champigny, M. Georges Charles est  3ème maire adjoint chargé de l’Aménagement du Territoire et Développement Urbain (Urbanisme pour faire court)

Lors du débat au Conseil Municipal du 16 décembre dernier sur la question du projet Union Jaurès (nous y reviendrons prochainement sur ce blog) M. Georges Charles a déclaré en réponse à une question de Yves Fuchs qu’on allait « réimplanter Beurel » (commerce de vêtements prête à porter sis 11 rue Albert Thomas). Le compte rendu officiel du Conseil Municipal en fait foi. Dans le contexte de la discussion il était clair pour les conseillers que Beurel continuait d’exister mais qu’on n’excluait pas qu’il se transporte dans la structure commerciale (galerie marchande) prévue dans le projet Union-Jaurès et qui devrait voir le jour sous quelques années.

Lors du conseil du 17 février les conseillers ont appris que M. le Maire avait pris un arrêté pour exercer son droit de préemption sur le droit au bail d’un local commercial sis 11 rue Albert Thomas (les Etablissements Beurel). Ceci signifie que Beurel cesse toute activité. La préemption exercée par la mairie est tout à fait légitime. Elle vise à préserver une activité commerciale en ce lieu.  D’ici un délai légal d’un an la mairie doit trouver un repreneur pour ce bail.

Rien à dire si ce n’est que M. Charles semble ignorer ce que sait et fait M. Adenot comme s’ils ne se parlaient pas. C’est évidemment invraisemblable.

Ce qui est plausible par contre c’est que pour éviter d’avoir à répondre à des questions on trouve plus facile d’inventer, de répondre par des contes, des calembredaines et des fariboles. La manière n’est pas neuve. L’an dernier lors des discussions sur l’avenir des « délaissés » (fonciers libres) de la liaison A4-N4 M. le Maire s’était prévalu de contacts et de projets en commun avec l’Université de Paris Est Marne la Vallée. Renseignement pris auprès de la direction de l’université celle-ci n’avait connaissance ni de ces contacts ni de ces projets.

Il faudra introduire un peu plus de sincérité dans les affirmations de la municipalité pour que les élus puissent faire leur travail de discussion, de réflexion et de proposition.

ORLY 4 février: une réunion débat citoyenne

Les membres de Forum  qui se sont rendus à cette réunion débat à Orly initiée par Mme Christine Janodet maire (Gauche Citoyenne) d’Orly ont apprécié le débat entre les 3 candidats têtes de liste. Ils ont aimé la volonté de chacun d’aborder le débat sans polémiquer (même sur des questions où leurs avis peuvent diverger : tarification des transports, sécurité…).

La soirée a commencé par un bref exposé de chacun des candidats tête de liste Cécile Duflot (Europe Ecologie), Christian Favier (Front de Gauche) et Michelle Sabban (PS) (10 minutes chacun) puis des questions écrites collectées dans la salle auprès des participants et regroupées par thème ont permis une expression des différentes sensibilités.

Après le débat se sont encore brièvement exprimés M. Laurent Cathala, député (PS) de la circonscription et maire de Créteil, M Gaston Viens maire honoraire d’Orly, M. Jacques Perreux, vice président du Conseil Général et second de la liste Europe Ecologie avant que Mme Janodet ne tire quelques conclusions (voir communiqué ci-dessous) avant que les participants se retrouvent à un buffet campagnard pour continuer à discuter en petits groupes.

Une bonne soirée de débat et d’échanges citoyens.

 Les têtes des listes de Gauche: Christian Favier, Michelle Sabban et Cécile Duflot exposant son projet

 

çi dessous Christian Favier répond à une question

à gauche Mme Christine Janodet, maire d’Orly

 

 

 

 

 

 

Communiqué (mairie d’Orly)

 

Elections régionales: succès du rassemblement citoyen d’Orly


300 personnes rassemblées le 4 février à Orly pour prendre connaissance des programmes des trois têtes de liste de la gauche du Val de Marne.

Un pari gagné pour  la Maire d’Orly Christine JANODET et ses amis de la Gauche citoyenne du Val de Marne. Sans doute une première dans le département, avant le premier tour d’une élection; les 3 candidats concurrents au premier tour, Cécile DUFLOT, Christian FAVIER et Michèle SABBAN ont répondu aux questions de la salle et confronté leurs programmes en bonne intelligence. Les questions ont porté principalement sur le Grand PARIS et la réforme territoriale, l’emploi, le logement, les transports, la santé, la sécurité et le financement de leurs proposition. Chacun a montré son approche différente, et aussi ses convergences.

Christine JANODET a insisté sur la nécessité pour les habitants d’île de France de garder la région à gauche. Elle a conclu cette soirée en invitant à la mobilisation citoyenne dès le premier tour, pour permettre la victoire de la gauche unie au second tour.

Des arbres ou du papier: gérer en tenant compte du développement durable

 C’est une toute petite affaire dont je veux parler mais il me parait quand même nécessaire de l’évoquer. Je suis, vous le savez, conseiller municipal. Avant chaque séance du conseil je reçois, 5 jours avant la réunion, les documents nécessaires (compte rendu du précédent conseil, ordre du jour, projets de délibérations etc) Il y en a pour un poids qui oscille suivant les séances entre 1 et 3 kilos. A cela s’ajoutent les ordres du jour et les dossiers des différentes commissions dont je fais partie en tant que conseiller, plus des courriers. Cela représente en moyenne par conseiller (il y a 10 réunions du Conseil par an) quelques 40 kilos de papier. Pour l’ensemble du conseil ce sont donc quelque 2 tonnes de papier par an. Si l’on ajoute le fait que différents services de la mairie traitent, archivent ces documents on peut considérer que le chiffre réel doit avoisiner 2,5 tonnes.

A moins de posséder un bureau de grande surface avec beaucoup de rayonnages aucun conseiller ne peut archiver et classer toute cette documentation qui lui est adressée durant les 6 années de son mandat. Il s’agit donc d’une perte de travail et de matière.

Ceci a un coût. En tenant compte du prix du papier au coût actuel j’ai pu estimer que la dépense papier atteignait 10 à 15.000 euros/an. Il faut y ajouter les frais de tirage sur les photocopieuses et d’envoi au domicile des conseillers parfois par la poste, parfois par porteur spécial. J’estime sans exagération les frais d’envoi à 70 à 80 euros par conseiller et par an soit 3500 à 4000 euros par an pour l’ensemble du conseil. Il n’est donc pas exagéré d’estimer que le prix de revient de la diffusion nécessaire des dossiers coute aux environs de 20.000 euros par an à la commune.

Cette somme peut paraître insignifiante au regard du budget de Champigny (154 millions d’euros) et ne représente que 1, 6% des dépenses de petit matériel de fonctionnement. J’en suis conscient.

Mais aucune économie n’est négligeable et les 20.000 euros économisés seraient bien utiles ailleurs.

Comment faire ? A l’heure de l’ordinateur et d’internet il est facile de transmettre toute cette documentation par courrier électronique. Pour les conseillers la question de stockage ne se posera plus et la gestion des archives en sera facilitée.

Je demande à M. le Maire d’engager la mairie dans cette voie

Une petite économie sera réalisée

Nous aurons évité de gaspiller deux tonnes et demi  de papier chaque année. 15 tonnes pendant une mandature municipale et combien d’arbres sauvés ?

Il ne faut pas se contenter de belles phrases sur le développement durable il faut aussi, au niveau du quotidien, agir avec persévérance pour changer nos habitudes

Yves Fuchs
Conseiller Municipal
Entente Citoyenne