Archives mensuelles : septembre 2011

Soutien à la pétition des riverains de l’Avenue du Gal de Gaulle

Beaucoup de Campinois se sont émus des élagages répétés, en toutes saisons, des arbres qui bordent nos rues.

Plusieurs nous ont écrit pour signaler que les méthodes utilisées (élagage en série avec des outils non nettoyés entre chaque arbre) constituaient des facteurs importants de transmission de maladies.

A plusieurs reprises nous étions intervenus à ce sujet auprès des services municipaux.
Avant l’été des riverains de l’Avrenue du Général de Gaulle avaient pris l’initiative de lancer une pétition. En peu de temps ils avaient recueilli 173 signatures. Ils s’étaient alors adressé à M.D. Adenot, Maire et à M. C.Favier, Président du Conseil Général pour attirer leur attention sur le problème. Les réponses qu’ils ont reçues sont contradictoires et ils hésitent sur le sens qu’il faut donner à cette attitude: manque de maitrise du problème ou mépris des questionnements des Campinois.
Ils ont donc décidé de poursuivre leur pétition citoyenne. Ils ont écrit à M. le Maire pour l’en informer. Voici leur lettre:

Objet : élagage des arbres au printemps.

 

 

Monsieur le Maire,

 

Vous admettez une seule période d’élagage dans notre municipalité.

 

Nous réitérons notre souhait et demandons donc que cette unique période d’élagage ait lieu en période automne/hiver conformément au code de l’environnement, c’est-à-dire entre le 1er novembre et le 15 février, en période de repos de la végétation.  

 

Nous vous rappelons que  les arbres abritent plusieurs espèces protégées en plus de celles que vous considérez comme étant nuisibles (NB : à Venise, les pigeons ne se multiplient pas dans les arbres), qu’ils s’agissent de chauves-souris ou d’oiseaux divers.

Pour mémoire, leur destruction directe, ou la destruction de leur site de reproduction (la destruction des nids pour les oiseaux), ainsi que toutes perturbations intentionnelles sont interdites par le code de l’environnement (articles L.411-1 à L.412-1 et articles R.412-1 à R.412-7), ainsi que par les arrêtés du 23 avril 2007 (pour les mammifères) et du 29 octobre 2009 (pour les oiseaux). Voir pièce jointe.

 

Persuadés que vous serez sensible à la voix citoyenne (nous avons été 173 citoyens à signer jusqu’en juillet 2011), nous sollicitons votre bienveillance pour entendre notre requête.

 

La pétition continue …

 

PARCE QUE CE PROBLEME INTERESSE TOUT CHAMPIGNY

NOUS AVONS DECIDE DE SOUTENIR CETTE PETITION

ET D’APPELER LES CAMPINOIS A LA SIGNER

 

Vous pouvez signer cette pétition en ligne en cliquant sur

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2011N14472

 

                                                                      

Champigny dans la tempête des emprunts toxiques? et complément suite au Conseil du 5/10

Chacun a entendu parler des « emprunts toxiques »

Mercredi le quotidien Libération a accusé la banque Dexia d’avoir vendu pour 25 milliards d’emprunts toxiques à 5500 communautés locales. « Le surcoût de ces emprunts était évalué à 3,9 milliards d’euros à la fin 2009« , ajoute Libération. « Ce qui veut dire que les collectivités devraient payer une pénalité de cet ordre« .

La banque DEXIA conteste ces chiffres tandis qu’une commission d’enquête parlementaire présidée par Claude Bartolone ( député PS, Seine St Denis) se penche sur l’affaire.

Qu’est ce qu’un emprunt toxique ?

L’AFP en donne la définition suivante :

« Les crédits toxiques sont considérés comme les plus spéculatifs et les plus risqués de la famille des produits structurés. Ces derniers présentent des degrés de risque sur une échelle de 1 à 5. Les emprunts toxiques ont le risque maximum, classé 5. Ils reposent sur des taux d’intérêt variables, indexés sur des valeurs extrêmement volatiles comme les variations de change, les écarts de taux d’intérêts ou le baril de pétrole, qui peuvent baisser ou augmenter dans des proportions importantes et impossibles à maîtriser. »

En clair cela signifie que ces emprunts, anodins au départ peuvent générer pour l’emprunteur (commune par exemple) des surcouts importants lors du remboursement

Le site internet du quotidien Libération publie une carte des communes qui selon ce journal supportant des emprunts toxiques (cliquer sur le lien pour consulter le document de Libération)

http://labs.liberation.fr/maps/carte-emprunts-toxiques/#

On constate que notre commune est signalée par une pastille orange vif  dans une échelle de danger qui va du vert au rouge.

La fiche technique qui accompagne la carte indique :

VILLE DE CHAMPIGNY SUR MARNE (94500)

Montant total des emprunts 43 224 000 €

Montant total des surcoûts 5 591 000 €

Ratio surcoûts/montant total 12.93 %

Détails des emprunts en cause

VILLE DE CHAMPIGNY SUR MARNE

Nom de l’emprunt

TOFIXMS+

Type d’emprunt

Structure complexe d’options sur écart de taux CMS

Date de début

5/20/2008

Date de fin

11/1/2028

Montant

10 617 000 €

Surcoûts

1 513 000 €

Ratio surcoûts/montant

14.25 %

Banque de contrepartie

HSBC

 

Nom de l’emprunt

TOFIX FIXGBP CHF FIXE

Type d’emprunt

Structure complexe d’options sur écart de taux CMS

Date de début

5/20/2008

Date de fin

12/1/2028

Montant

10 617 000 €

Surcoûts

1 384 000 €

Ratio surcoûts/montant

13.04 %

Banque de contrepartie

CREDIT SUISSE

 

Nom de l’emprunt

TAUX FIXE ACTIF INFLATION

Type d’emprunt

Structure complexe d’options sur taux d’inflation

Date de début

6/25/2006

Date de fin

5/2/2031

Montant

11 373 000 €

Surcoûts

1 429 000 €

Ratio surcoûts/montant

12.56 %

Banque de contrepartie

GOLDMAN SACHS

 

Nom de l’emprunt

TOFIXIA CHF FLEXI

Type d’emprunt

Structure complexe d’options sur taux d’intérêt

Date de début

5/20/2008

Date de fin

10/2/2028

Montant

10 617 000 €

Surcoûts

1 265 000 €

Ratio surcoûts/montant

11.91 %

Banque de contrepartie

CITIBANK

Nous reviendrons dans les prochains jours sur ces données pour tenter de les analyser. Rappelons que ces affirmations de Libération sont contestées. Nous chercherons à en savoir plus et à mesurer correctement l’impact possible sur les finances de notre commune.

Communication du Maire au Conseil Municipal du 5 octobre 2011

Questionné au cours de la réunion du Conseil Municipal du 5 octobre au sujet de ces emprunts et plus particulièrement à propos d’un arrêté (N°45) portant réaménagement d’un prêt référencé MPH259154EUR001 de DEXIA M. Adenot s’est expliqué.

Il s’agissait, lorsque cet arrêté avait été pris de réaménager ce prêt pour limiter le surcout (qui se serait quand même établi à 400.000 euros). Le réaménagement avait été  confié à l’agence Klopfner. Pour le moment le processus était stoppé du fait de l’incertitude totale sur l’avenir de DEXIA. Le maire a précisé que Champigny détenait 7 emprunts structurés (ceux qu’on appelle « toxiques ») et que les emprunts à taux variables représentaient 30% du montant des emprunts de Champigny. Il a promis la communiction rapide aux élus d’un document détaillant ces différents emprunts.

Nous veillerons à ce que ces précisions soient fournies le plus rapidement possibles et lorsque les données chiffrées auront été rendues publiques nous chercherons à  comprendre les incidences sur les finances de la commune

Yves Fuchs, Conseiller Municipal

Courrier de l’été à Champigny

Cet été la boite mail de Forum n’a pas chomé

            Nous avons reçu de nombreux mails

concernant différents sujets :

 

1/L’hygiène publique

2/L’élagage des arbres le long de l’Avenue Charles de Gaulle

3/La publicité dans les boites aux lettres

4/La politique de construction au centre ville

5/La fermeture de la piscine en Aout

___________________________________________________________________

1/Hygiène publique : copie d’une lettre adressée à Monsieur Lécuyer sous couvert de M. Le Maire par des riverains (rue de l’Eglise) (19/7)

A l’attention de Monsieur Bernard Lécuyer

Monsieur le Maire,

Désolé de revenir encore sur le même sujet mais le restaurant « l’île de l’Abreuvoir » a une nouvelle fois récidivé ce mardi 19 juillet :

          dépôt mardi soir 19-7 de poubelles « noires », couvercles béant avec déchets alimentaires attirant rats et animaux domestiques

          ceci alors que les poubelles noires ne sont pas enlevées le mercredi, jour réservé aux poubelles jaunes

          nous bénéficierons donc de la présence des dites poubelles noires jusqu‘à jeudi matin 21-07

          présence de plusieurs sacs plastiques fermés ou non fermés, certains dégorgeant d’une cinquantaine de petites bouteilles d’eau minérale.

          et d’une bouteille en verre cassée au milieu de ces sacs

          surtout dépôt d’environ un m3 de cageots et de plusieurs cartons pleins de déchets divers mais ouverts.

 Nous avons dû, une nouvelle fois, appeler le n° vert pour enlèvement (réalisé moins d’une heure après mon appel).Les résidents du 31 de la rue de l’église et ceux des pavillons en vis-à-vis subissent quasi quotidiennement les nuisances de « dépôts » intempestifs de cageots, cartons et poubelles béantes de la part du restaurant de l’île de l’Abreuvoir. Trop, c’est trop ! Ce n’est plus de la négligence mais de la provocation !A noter que les « encombrants » (n° vert) m’ont dit qu’ils allaient intervenir à nouveau auprès du gérant du restaurant.

 

Un point positif : une équipe, nombreuse, équipée d’une barge (CG94 ?) s’employait, ce matin 19 juillet, à nettoyer l’île de l’Abreuvoir. Vaste tâche !

Restera à en interdire l’accès de l’île ou à renouveler ce nettoyage 2 ou 3 fois par semaine. Merci à Monsieur Henri Bourdon qui devait intervenir dans ce sens.

Avec mes sentiments les plus cordiaux

G. M.

PS : les rats pullulent depuis quelques temps dans notre rue et sur la promenade. Simple coïncidence sans doute !

Commentaire de Forum Il semble que les services municipaux interviennent maintenant rapidement à la demande des riverains et c’est tant mieux mais n’y a-t-il pas moyen de faire respecter par ce commerçant les règles élémentaires de l’hygiène ?

___________________________________________________________________________

2 :Elagage le long de l’Avenue du Général de Gaulle (début juillet)

 

Madame Cécile Duflot, Europe Ecologie les Verts a transmis à Forum une lettre que lui avait adressé une campinoise. Voici la teneur de cette lettre :

 

Objet : Elagage des arbres en printemps/été

 

Madame,

 

Ayant constaté une destruction massive et programmée des espèces protégées vivant dans nos villes par un élagage répété (2X par an) j’en appelle à votre vigilance.

 

J’habite Champigny sur Marne et depuis le 1er Juin 2011 je fais signer une pétition contre l’élagage des arbres au printemps et en été. En un mois j’ai rassemblé 173 signatures.

 

Pour ma part, j’ai saisi les autorités « compétentes » les 29 mai, 16 juin et 27 juin à savoir Monsieur ADENOT, Maire de Champigny/ Gilles CARREZ député, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET Ministre de l’Ecologie/ le Préfet du Val de Marne et M. FAVIER du Conseil Général.

 

Je n’ai à ce jour aucune réponse et suis très surprise du discours écologique ambiant qui ne se concrétise pas.

 

Au nom de tous ceux qui ont signé cette pétition, j’espère avoir attiré votre attention sur ce problème et vous prie de croire, Madame, à mon soutien sincère.

 

L.B

 

A cette lettre adressée à Mme Cécile Duflot était jointe une copie de la lettre envoyée à Monsieur Adenot dont nous publions les extraits suivant :

 

 

« J’ai contacté la semaine dernière les espaces verts de Champigny sur Marne qui m’ont renseigné sur votre politique d’élagage. Un courrier aurait du m’être adressé mais je n’ai rien reçu…..

….. 2 élagages par an Automne/hiver et printemps/été ne sont pas écologiques. Cela aurait pour conséquence d’affaiblir les arbres. L’élagage qui a été pratiqué en mai juin en période de sécheresse a pu créer un choc thermique néfaste aux arbres…..

…..Concernant les oiseaux, vos services m’on indiqué que les espèces détruites étaient nuisibles : pies et pigeons.

 

D’après la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) les espèces nichant dans les platanes de nos villes sont pour la plupart protégées :

Pigeons colombiers

Pies

Mésanges Charbonnières

Etourneaux, sansonnet

Pics vert, Pics épeichettes, pics noirs, pics mar

Sitellex torche pot

Colonies de noctules (Chauves souris) très protégées etc « 

 

Commentaire de Forum : Il serait bien que dans d’autres quartiers les Campinoises et Campinois prennent aussi des initiatives comme L.B. et se coordonnent.

Yves Fuchs conseiller municipal demandera des informations à M. Adenot lors du prochain conseil (5 octobre)  
—————————————————————————————————-

3 Publicité dans les boites aux lettres

 

 j’ai mis un auto collant TRÈS VISIBLE sur ma boite aux lettres
pour éviter de recevoir des publicités distribuées régulièrement et dont je n’ai que faire.

L’efficacité est assez bonne mais il reste quelques récalcitrants.
Au total 61 prospectus ont été malgré tout déposés dans ma boite aux lettres en 1 an.

J’ai les noms, je peux donc les balancer !

« Et le gagnant est » : (je ne peux pas faire le roulement de tambour par écrit !…)

– Les agences immobilières (21 prospectus) avec en tête AGENTYS, le plus agressif, et ses magazines de 12 pages.

– Suivi par les PIZZA et similaires (13 prospectus),

– Puis les centres commerciaux (10 prospectus) dont le plus agressif est CARREFOUR et ses périodiques de + de 100 pages ! (Que je compte pour 1 prospectus…),

– Arrivent ensuite ex aequo (8 prospectus chacun) : les cartes d’artisans + ou – locaux ainsi que les « dépannages 7/7 » avec les « numéros utiles » (et autres moins utiles),

– Et le petit dernier (pour la route ?) 1 prospectus à caractère religieux relatant les bienfaits de la bible.

Daniel W
———————————————————————————————————

4 La politique de construction au centre ville


Un nouvel immeuble devrait être construit rue Jean Jaurès à la place du garage Seat (près du pont du futur métro qui « arrive »)
(Si, si, il « arrive » mais on ne sait pas encore à quelle heure !)

Cela confirme la volonté farouche de la mairie de construire 10% de logements sociaux en plus, essentiellement à proximité du futur métro
pour que les locataires puissent aller au travail plus rapidement.
Pour l’instant je n’ai pas entendu évoquer la volonté d’implanter des entreprises dans ce secteur pour créer du travail aux campinois déjà sur place !
Le rôle de notre commune est désormais limpide : il faut remplir l’espace, entasser en couches successives des gens économiquement faibles
et ce à concurrence (momentanée) de 50% de logements sociaux.
Pour une commune c’est un honneur de proposer des logements à toutes les catégories sociales (y compris défavorisées)
mais ce devrait être un honneur d’avoir des entreprises qui emploient, un cadre de vie agréable, des activités culturelles variées, etc.
Autre raison supposée : cette catégorie sociale tant prisée par nos élus votera majoritairement pour eux aux prochaines élections.
Et j’ai l’impression qu’ils en ont besoin !

Bon courage pour la reprise et au plaisir.

Daniel

Commentaire de Forum : Il est certain qu’il existe un manque cruel de logements et surtout de logements sociaux en Ile de France et qu’il faut construire.

Il es certain aussi qu’il est important de loger les gens près d’une desserte par les transports en commun plutôt que (comme cela s’est fait trop souvent) les envoyer loin de tout « dans des champs de betterave ». Dnc construire près d’une nouvelle gare oui tout en sachant que l’arriv ée du métro n’est pas pour demain ou après demain

Ceci étant posé il convient de noter

1/ que les villes voisines (Saint Maur, Nogent etc) très bien desservies par les transports en commun se refusent elles à construire du social renforçant ainsi les exclusions

2/que la politique de logement au centre ville reste peu claire, au coup par coup, et que l’on attend un grand projet urbanistique pour le centre ville

3/ enfin on peut rappeler que lors de la campagne des municipales de 2008 M. Adenot avait fait de la création de nouveaux emplois à Champigny sa priorité. Ce n’est plus le cas.

 

 

 

 

5/La fermeture de la piscine en Aout

Plusieurs mails et appels téléphoniques de Campinois(es) s’étonnant de la fermeture de la piscine Delaune au mois d’août et du manque de clarté des explications fournies par le personnel (avec d’ailleurs des explications différentes suivant les personnels questionnés.

Pour en avoir le cœur net nous avons interrogé M. Sudres adjoint chargé de la politique sportive qui nous a fourni les explications  suivantes :

Début aout, au cours d’un orage l’équipement électrique de la piscine a « sauté ». Des travaux de réparation ont été immédiatement entrepris. Malheureusement parmi les matériels mis hors d’usage se trouvait un appareillage qui mesure la teneur en chlore des eaux des bassins et ajuste cette teneur si nécessaire. Ce matériel est absolument nécessaire au fonctionnement de la piscine. Du fait de la période (août) la livraison a été ralentie. La réparation est maintenant faite. La piscine devrait être remise en eau durant le week-end (3-4 sept.) et après une visite technique obligatoire ouverte au public au début de la semaine prochaine.

Commentaire de Forum : Cet incident est évidemment tombé au plus mauvais moment, à une période où les Campinois(es) qui n’étaient pas parti en vacances aurait bien souhaité bénéficier des bienfaits de la piscine. C’est un coup de « pas de chance ». Toutefois on regrette le manque de communication de la mairie à ce sujet. N’aurait-il pas été possible d’informer par un panneau explicatif sur place ? de faire passer l’information dans la presse locale. Il n’y a aucune honte à être victime d’un incident tout à fait aléatoire. Alors que le budget municipal consacre chaque année des sommes de plus importantes à la communication il ne semble pas que les bons réflexes d’information du pubic soient acquis