Succès brillant de F. Hollande à Champigny au 2ème tour mais pour les législatives rien n’est joué

Les résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle sur Champigny sont très positifs pour la gauche et son candidat François Hollande. Alors qu’au premier tour l’ensemble des candidats classés à gauche rassemblaient (NPA+LO+ Front de Gauche+ Europe Ecologie+ Parti Soc.) 17688 voix et 57,91% des votants au second tour François Hollande a recueilli 19440 voix et 63,09% des suffrages exprimés. Un résultat meilleur que celui de Mme Ségolène Royal qui en 2007 avait recueilli à Champigny au deuxième tour 18292 voix et 56,21%.

Evidemment la défaite est amère pour la droite et M. Sarkozy. Lors du deuxième tour de la présidentielle de 2007 il dépassait 50% des exprimés dans 9 bureaux (les 9, 10, 17, 26, 27, 28, 29, 37 et 38), en 2012 seuls 2 bureaux de Coeuilly l’ont placé en tête  ( le 26 et le 27)

La participation au second tour a été plus élevée qu’au premier. 78,37% des votants se sont déplacés pour voter  contre 75,39% au premier soit un gain de participation de 3 points. Ce gain ne doit pas masquer un double mouvement qu’ont constaté les différents présidents et assesseurs de bureaux de vote que nous avons pu interroger. Si un nombre supérieur d’électeurs se sont déplacés pour participer (entre 5 et 10% maximum des inscrits selon les bureaux) on a aussi constaté qu’un nombre moins important mais non négligeable d’électeurs du 1er tour (entre 2 et 5%) ne se sont pas venus voter au second.

De l’ordre de 90% des électeurs ont donc participé aux 2 tours. Ce chiffre est suffisant pour permettre des estimations sur les mécanismes de report de voix mais induit  une marge d’incertitude dont il faut tenir compte.

Le pourcentage de blancs ou nuls est passé de 493 au premier tour (1,59% des votants) à 1468 (4,55% des votants) au deuxième tour soit une augmentation de 975 bulletins.  Certains ont vu dans cette augmentation une conséquence de la décision proclamée  par Mme le Pen de mettre pour sa part un bulletin blanc dans l’urne. Ce chiffre de 975 blancs ou nuls est toutefois très inférieur au nombre de suffrages obtenus par Mme le Pen au premier tour soit 3890.

Lors de chaque élection présidentielle il y a augmentation des blancs ou nuls entre les deux tours certains électeurs du premier tour refusant le choix imposé entre les deux candidats sortis en tête du 1er tour. Lors de la présidentielle de 2007 par exemple le nombre des blancs et nuls sur Champigny est passé de 381 (1,12% des votants) au premier tour à 1122 (3,33%) au second. L’influence de Mme Le Pen sur son électorat parait avoir été limité 10 ou 20% de ses électeurs ont suivi ses consignes (20% si on tient compte de ceux qui ne se sont pas déplacés).

Ou sont donc passés les électeurs du Front National ?

 

Et bien c’est simple les électeurs du Front National ont massivement voté pour Nicolas Sarkozy au deuxième tour. Nicolas Sarkozy gagne en effet 5103 voix entre les deux tours.

Le graphique ci-dessous comparant bureau de vote par bureau de vote les gains de M. Sarkozy montre une relation assez nette. Si tous les électeurs du Front National au premier tour avaient voté pour N. Sarkozy les points représentatifs seraient sur la médiane. Ils sont légèrement décalés vers la droite car N. Sarkozy a sans doute bénéficié de l’apport de voix d’électeurs qui se sont mobilisés pour le second tour.

 


 

             

Graphique montrant le rapport entre suffrages obtenus par M. Le Pen au 1er tour (axe vertical) et gain de voix de N. Sarkozy entre les deux tours (axe horizontal)

 

Note :  1ère série désigne les bureaux du canton ouest ; 2è série ceux de Champigny centre, 3è ceux de Champigny Est et 4è ceux du canton de Bry/

 

En face on l’a dit François Hollande a rassemblé largement à gauche. Il dépasse 75% des exprimés aux Mordacs et de 83,99 à 85,23% sur les 3 bureaux du Bois l’Abbé où on a voté massivement comme à la présidentielle de 2007 alors que les autres élections mobilisent bien moins. Ces chiffres traduisent autant un rejet de Nicolas Sarkozy qu’un appui à François Hollande.

 

Certains ont-ils préféré la pêche à la ligne ce 6 mai ?

 

François Hollande améliore le total des voix de gauche et d’extrême gauche sur tous les bureaux sauf un (bureau 19, maternelle Casanova correspondant pour l’essentiel au grand ensemble des Boullereaux) où M. Mélanchon avait obtenu son meilleur score (33%). Ses gains par rapport au total des voix de gauche et d’extrême gauche sont faibles sur deux autres bureaux où Jean Luc Mélanchon avait fait ses deux autres meilleurs résultats. Peut-on en déduire qu’une partie des électeurs du Front de Gauche a montré une certaine réticence à reporter son vote sur le candidat socialiste ?

 

Et les électeurs de Monsieur Bayrou qui ont-ils choisi ?

 

Par contre il semble que M. Bayrou ait bien apprécié l’état d’esprit de ses électeurs en indiquant qu’il votait pour F. Hollande. Certes le MoDem n’est pas un élément majeur de la politique campinoise puisqu’il ne dépasse 10% que dans 5 bureaux. Le report n’est sans doute pas complet. Le pourcentage des électeurs du Modem qui ont reporté leurs voix sur F. Hollande parait toutefois non négligeable dans certains bureaux. Le bureau 37 (Primaire Jean Jaurès) où M. Bayrou avait obtenu 90 voix (10,91%) donne ainsi au 2ème tour à François Hollande 75 voix de plus que le total des voix de gauche au premier tour.

 

Ne pas tirer de plans sur la comète

 

D’ici un mois les campinois auront à se prononcer à nouveau lors des élections législatives. Même tenues dans la foulée et le plus souvent accordant au camp du président récemment élu une prime de confiance, les législatives sont très différentes et les résultats ne se transposent pas, ne serait que parce que la participation des électeurs est bien plus réduite.

 

En 2007  83, 80 % des électeurs s’étaient déplacés au 2è tour de la présidentielle, un mois plus tard il n’était plus que 56,15% au premier tour des législatives et 53,45% au second tour (pour les parts des 2 circonscriptions qui concernent notre ville). Aussi faut-il prendre avec beaucoup de prudence le carte publiée ce mardi 8 mai par le Parisien, carte qui qui coloriait en rose la circonscription de M.  Gilles Carrez. On ne peut comparer une présidentielle et une législative tant par les choix faits que par la participation tout a fait différente.

Rien n’est vraiment joué.

 

 

Une réflexion au sujet de « Succès brillant de F. Hollande à Champigny au 2ème tour mais pour les législatives rien n’est joué »

  1. Dansmeschaussettes

    Est ce que finalement la position de Bayrou et le report de ses voix sur Hollande ne s’expliquent-ils pas très simplement. Bayrou qui est un homme de centre droit (pour ne pas dire de droite) s’est rendu compte que ses électeurs étaient plutôt de centre gauche. Etre intelligent n’est pas interdit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.