Archives mensuelles : janvier 2014

Réponse à des questions de l’Association de Défense des Propriétaires et Riverains du quartier Jaurès-Union-Sembat-Thiers-Dupertuis

Nous avons reçu un courrier que l’ Association Union Jaurès a envoyé à tous les candidats déclarés, têtes de liste aux prochaines municipales. Avec l’autorisation de l’association nous publions ci dessous le texte de la lettre et la réponse que Yves Fuchs y a faite au nom de la liste « Entente Citoyenne pour la Démocratie Participative et l’Ecologie ».

Association de défense des propriétaires et riverains du quartierJaurès – Union – Sembat – Thiers – Dupertuis8 rue Marcel et Georgette Sembat – Champigny sur Marne 

 

Urbanisme à Champigny sur Marne

Elections municipales de 2014Lettre ouverte aux candidats à la Mairie

Madame, Monsieur,

 Lors des prochaines élections municipales, votre parti présente des candidats à la Mairie de Champigny sur Marne.Notre association s’interroge et s’inquiète sur le projet « Ilot Jean Jaurès » eta déposé un recours en annulation de la modi?cation de PLU auprès du tribunaladministratif de Melun.

 Compte tenu de l’évolution des règles d’urbanisme inscrites dans cette modi?cation dudit PLU (Plan Local d’Urbanisme) pour le projet de l’Ilot Jean Jaurès, que la municipalité actuelle justi?e par la création de la gare Champigny Centre du Grand Paris, nous souhaitons votre position sur les questions suivantes

1- Est il dans vos intentions de généraliser le long de la D4 (ex N4) laconstruction de bâtiments de 30m de haut : immeubles de 10 étages(RdC + RdJ + 9 étages) en lieu et place de la hauteur actuellement autorisée de 18m (soit RdC + 5 étages) le long de cettedépartementale ?

2- Dans l’hypothèse de votre élection, reviendrez-vous sur lamodi?cation actuelle de ce PLU spécialement dé?nie pour permettre leprojet « ilot Jean Jaurès » dont les 5 tours de 10 étages jouxtent despavillons, ou des immeubles dont la hauteur est de 4 à 5 étages et rompent l’alignement des façades du centre ville et la norme établienotamment lors de la construction du tout récent lotissement de la mairie ?

3- Dans le cadre de vos fonctions électives, continuerez vous la politique urbaine actuelle caractérisée par des modi?cationsincessantes et partielles du PLU qui remettent en cause les projetsurbains présentés aux campinois et publiés dans le PLU initial de2007 ?

 Dans l’attente de vos réponses que nous souhaitons publiques, recevez Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.

Lundi 20 janvier 2014

La réponse de Yves Fuchs, tête de liste

A l’Association Union Jaurès

Dès le 1er  septembre 2012 la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Ile de France  a exprimé ses réserves sur ce projet de construction de bâtiments de 10 étages à proximité de l’église Saint Saturnin, sur un foncier potentiellement pollué. De fait l’ensemble Union-Jaurès a été conçu sans aucune perspective d’insertion au sein du Centre-Ville.

Lorsqu’a été proposée au Conseil Municipal une modification du PLH afin de permettre la réalisation de ce projet, et l’extension de cette autorisation de construction à R+10 jusqu’à La Planchette, j’ai pris position contre cette modification du PLH. Comment peut-on imaginer la rue Jean Jaurès bordée par des immeubles de 10 étages et transformée en une espèce de canyon ?

J’ai refusé de prendre part au vote final car la délibération mêlait des objets divers dont certains méritaient d’être approuvés (construction d’un groupe scolaire sur Stalingrad) et d’autres rejetés comme le projet Union Jaurès. La délibération a finalement été approuvée par la majorité municipale (PCF+PS+PG) à laquelle s’est jointe l’UMP tandis que les groupes Divers Droite (M. Chevalier) et MoDEM (M. Jeanne ) votaient contre.

Cet épisode illustre le caractère chaotique de la politique municipale dans ce domaine avec des projets isolés sans plan d’ensemble, sans cohérence avec leur  environnement.

Si notre liste était appelée à gérer les affaires de la ville nous ne réaliserions pas le projet Union Jaurès. Nous ne construirions pas des immeubles R+10 le long de la rue Jean Jaurès.

 Le Centre-Ville a certes besoin de renouveau mais ce renouveau doit se faire de façon cohérente. Nous lancerions  donc une réflexion sur le Centre Ville sous la forme d’un concours de projets d’urbanisme. Ces projets porteraient sur l’ensemble du Centre Ville c’est-à-dire de la Place Lénine au Rond Point de Grancey et de la rue à Trait à la rue de la Plage. Le centre ville doit évoluer mais cette évolution doit faire l’objet d’une réflexion d’ensemble à mener en réelle concertation avec les riverains et les usagers.

Le PLH actuel  a été mal conçu, sans aucune perspective d’avenir ni de développement des quartiers. Ceci contraint l’équipe municipale actuelle à le remanier  à chaque fois qu’elle envisage un nouveau chantier.

Nous sommes donc tout à fait favorables à une réflexion sur le PLH dans le cadre de grands projets  à réaliser pour redonner vie à notre ville (et ceci ne concerne pas seulement le centre- ville). Après adoption de ces projets au cours d’un débat avec tous (démocratie participative) le PLH pourrait être modifié pour servir de cadre à cette politique de la ville, sans qu’il soit nécessaire ensuite de le remettre en cause perpétuellement.

En espérant avoir répondu à vos  attentes nous vous prions d’agréer nos meilleures salutations

Yves Fuchs

Responsable de la liste

Entente Citoyenne pour la Démocratie Participative et l’Ecologie

Déclaration du bureau de Forum après la décision d’une liste PCF-PS dès le 1er tour

L’information est tombée. Le Parti Socialiste fera, à Champigny, liste commune dès le  1er tour avec le Parti Communiste Français.  Cette décision est conforme à la  position de la direction nationale du Parti Socialiste qui avait appelé à la formation de listes d’union de la gauche « partout où cela sera possible ». La direction du PS a jugé que c’était le cas à Champigny sur Marne, bien que 70% des militants du PS de Champigny aient, en 2013, par un vote, signifié leur préférence pour une liste indépendante du PCF.

Les rencontres locales entre les représentants du PS et du PCF n’avaient pas permis d’établir de convergences entre les deux partenaires d’aujourd’hui.

Cette union sera délicate à gérer au plan municipal. Comment pourrait-elle se prononcer sereinement, opérer des choix sur les questions posées par la nouvelle intercommunalité, la réorganisation territoriale, la gouvernance du Grand Paris alors que sur ces sujet décisifs les positions sont opposées ? Sur ces questions M. Adenot a exprimé de façon  forte son opposition aux réformes prévues par le gouvernement. C’est donc un point majeur de désaccord avec les socialistes.

Pour notre part nous continuons à défendre les idées dégagées lors des ateliers d’octobre-novembre 2013 pour une véritable démocratie participative, une meilleure prise en compte de l’environnement, pour d’autres solutions au problème du logement et de l’urbanisme, pour l’insertion de Champigny dans une intercommunalité gérée démocratiquement.

Avec nos amis d’Europe Ecologie-Les Verts nous présentons une liste aux municipales de mars prochain. Pour tous ceux qui sont critiques par rapport aux résultats de l’équipe municipale sortante et qui se refusent à voter pour la droite ou l’extrême droite, le vote pour la liste Entente Citoyenne pour la Démocratie Participative et l’Ecologie sera le moyen de montrer qu’ils souhaitent une autre politique à gauche à Champigny