Archives mensuelles : juillet 2014

Qu’un bel été précède cette rentrée….

Avec le 14 juillet c’est vraiment l’été qui s’installe et pour certains c’est le temps des vacances loin de Champigny. Nous souhaitons à tous un bel été et de bonnes vacances. Traditionnellement cette période est pauvre en moments politiques forts au niveau local. Toutefois si des évènements de quelque importance devaient se produire notre blog reste ouvert. Nous ne serons pas aux abonnés absents. N’hésitez pas à nous contacter.
La rentrée de septembre fournira sans doute plus matière à discussion et engagement car cette fin d’année 2014 sera importante, voire décisive dans certains domaines.
Septembre verra se mettre en place la réforme des rythmes scolaires. Le pragmatisme de la municipalité qui a choisi de ne pas affronter frontalement le ministère de l’éducation est compréhensible. Dans la pratique cependant un certain nombre d’interrogations demeurent (voir l’article Rythmes scolaires. Quelques questions à propos de la prochaine rentrée ci-dessous ).
Septembre verra aussi se mettre en place des Conseils de Quartier et des bureaux de quartier dont la composition et le mode de fonctionnement ont été fort heureusement modifiés pour permettre une plus forte implication des citoyens. Il conviendra de voir dans la réalité des faits si les citoyens participent plus. Il faudra aussi que tous les élus aient pris conscience qu’on ne fera plus comme avant et que la discussion sera désormais ouverte, que les arguments d’autorité ne sont plus de mises.
L’ouverture des débats, la circulation de l’information, l’écoute et la prise en compte des opinions de chacun seront essentiels en cette fin d’année 2014. Champigny va entrer dans une période délicate : celle de la mise en place des grands chantiers rendus nécessaires par la réalisation du Grand Métro Express ; les deux stations, le centre de contrôle et de remisage (SMR) constituent des opportunités formidables offertes à Champigny et ses habitants. Toutefois la gestion des chantiers (évacuation des déblais, problèmes posés à la circulation et au commerce) n’est pas chose simple. Beaucoup de questions se posent qui tournent autour du thème : comment faire pour que ces chantiers posent le moins de problèmes possibles aux campinois dans les années à venir.
Là encore il faut un gros travail d’information, des discussions ouvertes permettant à chacun d’exprimer son point de vue, des choix les mieux adaptés possibles. Nous ne cachons pas que ce seront des moments délicats mais nous estimons que le jeu en vaut la chandelle pour la ville.
Dans ces discussion notre association continuera à informer, à discuter les points de vue, à faire des propositions et ceci en toute indépendance.
En attendant, encore une fois, nous souhaitons à tous un bel été.

Rythmes scolaires. Quelques questions à propos de la prochaine rentrée

L’organisation des nouveaux rythmes scolaires était l’un des points importants du conseil municipal du 25 juin.
Cette réforme qui se veut être une adaptation du système aux rythmes de l’enfant va déboucher sur la délégation de charges supplémentaires sur le plan local. Selon les capacités financières des territoires, de forts risques d’inégalité ne manqueront malheureusement pas de se manifester rapidement. C’est la fin du système d’éducation nationale comme nous l’avons connu. Voici venu le temps de l’éducation territoriale.

Mais il n’est plus question de discuter maintenant de la mise en place ou non de cette réforme. L’urgence est ailleurs. Nous devons être vigilants à ce que ce nouveau mode de fonctionnement puisse vraiment apporter quelque bénéfice à nos enfants. Et c’est ce que nous avons commencé à faire en analysant le document relatif à l’organisation de l’année scolaire à venir présenté par les services municipaux.

Plusieurs remarques sur la situation à venir ont été énoncées:
L’accueil des enfants de 8h à 9h. On sait que la première partie de matinée est le moment où les élèves apprennent le mieux. Dès lors, le choix de retarder l’entrée à l’école, et placer des activités peu denses sur le plan cognitif en début de matinée, nous paraît contestable.

Certaines écoles risquent de se retrouver confrontées à des difficultés de locaux peu adaptés à cette nouvelle organisation, et ont signalé ce problème aux services municipaux. Mais rien n’est mentionné à ce sujet dans le document de la ville. Le maire a simplement assuré que les services s’en occuperaient.

• Nous avons demandé le nombre d’enfants qui seront présents sur le temps d’accueil (8h-9h), et si les capacités matérielles et d’encadrement étaient prévues en conséquence La ville assure avoir tablé sur les données récoltées de questionnaires distribués aux familles et du fonctionnement de cette année. L’estimation est chiffrée à 2500 enfants environ.

Le taux d’encadrement prévu par la ville : « Le nouvel accueil éducatif gratuit le matin, de 8h à 8h50, avec un encadrement de 1 adulte pour 14 enfants en maternelle, et 1 pour 18 en élémentaire (soit un taux supérieur à ce qu’exige la loi). » (source: http://www.champigny94.fr/informations-mairie/rythmes-scolaires-ce-qui-change-a-rentree.html)

Ceci est faux !

Ce taux affiché n’est absolument pas supérieur à celui imposé par la loi comme l’affirment les services municipaux, il y est simplement conforme en respectant la limite. L’accueil des enfants sur ce temps périscolaire est régi par le décret n° 2013-707 du 2 août 2013, relatif au projet éducatif territorial et portant expérimentation relative à l’encadrement des enfants scolarisés bénéficiant d’activités périscolaires dans ce cadre.

Ce taux d’encadrement qui était initialement fixé par un décret de 2006 à :
• 1 adulte pour 10 enfants de moins de six ans (maternelle);

• 1 adulte pour 14 enfants de six ans ou plus (élémentaire);

a été réduit à titre expérimental pour les villes qui s’engagent dans un Projet Educatif Territorial (PEDT) au taux suivant :

• 1 adulte pour 14 enfants de moins de six ans (maternelle);

• 1 adulte pour 18 enfants de six ans ou plus (élémentaire).

La ville de Champigny a-t-elle élaboré un Plan Educatif Territorial (PEDT) ? *

L’élue chargée des affaires scolaires est restée très évasive, évoquant seulement un projet éducatif datant de 2007 !
Comment envisager sérieusement un projet vieux de 7 ans toujours valable en regard des règles récemment définies ?
Le PEDT, ce n’est pas qu’une question d’horaires. Il y a PEDT si la qualité éducative des activités périscolaires est avérée, et si ces activités entrent dans le cadre des projets d’école (définition tirée du décret cité précédemment). Ceci signifie qu’il est nécessaire de travailler avec le service public de l’éducation, nous pensons bien sûr aux enseignants dans les écoles, mais également à leurs supérieurs que sont les Inspecteurs de circonscription. Nous savons que cela n’a pas été fait. L’élue chargée des affaires scolaires est d’ailleurs restée silencieuse sur ce point.

Quid du recrutement et de la formation du personnel encadrant ?
La rentrée scolaire débute dans deux mois. Combien d’animateurs reste-t-il à recruter à ce jour ? Nous ne le savons pas. La formation nécessaire avant la prise de fonction devrait être entamée avant la rentrée. Elle ne sera vraisemblablement effective qu’à partir du mois d’octobre, alors que les textes officiels imposent que 50% des animateurs présents devant les enfants doivent être titulaires du BAFA ou diplôme équivalent.

* Il nous a été confirmé par téléphone qu’il existe bien un PEDT à Champigny et qu’il nous sera communiqué. Dont acte. Ceci ne remet toutefois pas en cause l’ensemble de nos observations sur l’encadrement.

Nous avons reçu le document. Il s’agit d’un PEL datant de 2007 et non contrairement à ce qui a été indiqué d’un PEDT (beaucoup plus complet). Il semble toutefois que le ministère, soucieux de ne pas heurter les communes qui font l’effort de tenter de se mettre en accord avec les nouvelles dispositions accepte cette année de fermer les yeux. Il eut toutefois été préférable que l’information exacte nous ait été donnée dès le départ