Archives mensuelles : février 2015

Elections départementales du 22 mars. Les électeurs répondront-ils présent?

Les élections départementales du 22 mars avec second tour le 29 auxquelles seront appelés à participer tous les électeurs de Champigny se présentent dans des conditions nouvelles et pourtant le vote, risque d’être marqué par une très forte abstention. Ce serait alors une image biaisée que pourraient bien donner les résultats. Pourtant les conséquences seront importantes que la majorité sortante de gauche soit reconduite ou que la droite prenne la direction du Val de Marne.
Les contours et les enjeux de cette élection n’apparaissent pas clairement à la majorité des électrices et des électeurs.
Il y a le changement du mode de scrutin : changement des limites de canton, candidatures doubles 1homme-1 femme
Il y a les incertitudes et le manque d’information sur les nouvelles structures territoriales et le rôle exact que joueront les conseils généraux (rebaptisés conseils départementaux)
Enfin dans les deux cantons qui concernent Champigny, Champigny 1 (regroupant les anciens cantons de Champigny Ouest, de Champigny Centre et les quartiers du Tremblay et de Polangis auparavant rattachés à Bry) et Champigny 2 (les anciens cantons de Champigny Est et de Chènevières) cette élection départementale prend dans les deux cantons des allures de 3ème tour des municipales de mars 2014.
Un 3ème tour des municipales à Champigny 1?
Dans le canton de Champigny 1 le leader de l’opposition municipale Laurent Jeanne (avec comme colistière Aurore Thiroux, comme lui conseillère municipale d’opposition à Champigny)) est candidat sous les couleurs de l’UMP+UDI+ MoDem contre Christian Favier associé à Jeanick Le Lagadec candidats du Front de Gauche, soutenus par EELV et Gauche Citoyenne.
Laurent Jeanne qui a contesté le résultat des municipales de mars 2014 (sa demande d’annulation du scrutin a été rejetée par le Tribunal Administratif mais il a fait part de sa volonté de déposer un recours en conseil d’Etat) mène une campagne de terrain très active. Sa critique porte moins sur le fonctionnement du Conseil Général ou la politique de Christian Favier, son principal adversaire que sur la politique de la ville en matière de logement.

        Laurent Jeanne et Aurore Thiroux

Son principal adversaire Christian Favier, PCF, Conseiller Général sortant de l’ancien canton de Champigny Ouest, Président du Conseil Général du 94, Sénateur est associé dans ce canton à Jeannick Le Lagadec PG, Maire Adjoint de Champigny qui jouit d’une bonne implantation dans le quartier du Maroc.

En 2008 C. Favier avait été élu au premier tour sur le canton Ouest de Champigny et en 2011 M. Ouzoulias avait été élu facilement au 2ème tour sur le canton centre (contre un FN inconnu).
Les choses seront-elles donc faciles pour le ticket Favier-Le Lagadec ?

Christian Favier et Jeannick Le Lagadec

Pas sûr. D’abord le nouveau canton ne correspond pas exactement à l’addition des anciens ouest et centre. Le canton a perdu un bureau de l’ancien canton centre qui votait à gauche (aux Mordacs) et au contraire gagné les bureaux des quartiers de Polangis et du Tremblay qui votaient plutôt à droite.

C’est sur ces données et sur les résultats des municipales dans ce secteur que s’appuie M. Laurent Jeanne pour proclamer sa confiance dans sa propre victoire. Voire. Une cantonale et une municipale sont difficilement comparables et puis il y a une inconnue sur ce canton : le score du FN (candidats M. Jean Marie Rougier, Conseiller Municipal d’opposition à Champigny, associé à Mme Anne Marie Hotze).
Il y a un an, au premier tour des municipales, sur les bureaux de vote qui constituent ce canton le FN, en progression, obtenait 1854 voix soit 6,24% des inscrits. Aujourd’hui, dans le scrutin des départementales il est nécessaire d’obtenir les suffrages de 12,5% des inscrits. Il est peu probable que le FN même s’il progresse puisse doubler le nombre de ses électeurs et donc se maintenir au second tour. Que feront au second tour ses électeurs du premier ? Reporteront-ils leurs suffrages sur le ticket Jeanne-Thiroux ? S’abstiendront-ils ? Et dans quelle proportion ? C’est une des clés du scrutin.
Une autre inconnue réside dans le comportement de l’électorat socialiste. La Fédération du Parti Socialiste avait de prime abord décidé d’accorder son soutien à Favier-Lagadec, présentés par le Front de Gauche et soutenus aussi par EELV et par Gauche Citoyenne. Favier Le Lagadec étaient les candidats uniques de la gauche. Dimanche 15 février le PS revenait sur son engagement sans toutefois présenter de candidat dans ce canton.
Quelle sera la réaction des électeurs socialiste au premier tour ? Voteront-ils quand même pour le tandem Favier Le Lagadec ? Se réfugieront-ils dans l’abstention et dans ce cas reviendront-ils voter au second tour qui selon toute vraisemblance sera un duel gauche-droite ? C’est la deuxième inconnue de ce scrutin et elle est de taille.

Prélude à de nouvelles municipales sur Champigny Chennevières ?
L’autre canton regroupe l’ancien canton de Champigny Est (sortant Marie Kennedy, PCF) et l’ancien canton de Chennevières (sortant Jean Pierre Barnaud, MoDem). Ces deux sortants se représentent. Mme M. Kennedy associée à M. Audhéon est présentée par le Front de Gauche et soutenue par EELV.

De gauche à droite Walter Barges (EELV, Suppléant) Marie Kennedy (FG) Alain Audhéon (FG) Zohra Cassou (mouv. associatif, Suppléant)

Mme I. Da Sylva Amorin (UMP) et M. JP. Barnaud (MoDem)

M. J.P. Barnaud associé à Mme I. Da Sylva Amorin (UMP) conseillère municipale d’opposition à Champigny est soutenu par l’UMP, l’UDI et le MoDem.
Il y a évidemment aussi deux candidats du FN : M. Thierry Devige et Mme Virginie Recher, Conseillère Municipale d’opposition à Champigny.
Mais ce qui caractérise ce canton c’est que ni la gauche, ni la droite ne partent unies.
A gauche le Parti Socialiste présente la candidature de Mme Caroline Adomo, Maire Adjoint à Champigny sur Marne associée à M. Jean Djebara Conseiller Municipal d’opposition à Chennevières.

Caroline Adomo (PS)                                                       Jean Djebara (PS)


A droite M. Bernard Haemmerle, Conseiller municipal de Chennevières, associé à Mme Carine Borduy se présente sous l’étiquette Divers Droite. Il constitue une sérieuse épine dans le pied de J.P. Barnaud. Aux municipales l’an dernier M. Hammerle était tête de liste labélisée UMP sur Chènnevières et M . Barnaud ne l’avait battu que de peu au second tour (Liste Barnaud Div Droite 2102 voix et 39,26%, Liste Haemmerle, UMP, 1994 voix et 37,25%, Liste Djebara, PS, 1257 voix et 23,48%). La menace au moins sur Chennevières est sérieuse pour J.P. Barnaud. Ceci intervient dans un climat qui n’est pas déjà serein à droite.
A la suite des municipales M. Haemmerle a déposé un recours visant à l’annulation du scrutin. Il a eu satisfaction auprès du Tribunal Administratif de Melun (décision du 18/9/2014). L’affaire ayant été portée devant le Conseil d’Etat celui-ci devrait rendre sa décision très prochainement avant le premier tour des départementales semble-t-il mais d’ores et déjà le rapporteur public dans son analyse rendue publique le 12 février se prononce pour l’annulation. Or le Conseil, dans la très grande majorité des cas se range à l’avis du rapporteur…Il pourrait donc y avoir bientôt de nouvelles municipales à Chennevières et la candidature de M. Haemmerlé dans ce contexte prend tout son sens.
5 candidatures 2 à gauche, 2 à droite plus le FN c’est beaucoup. Dans un contexte qui est plutôt favorable à l’abstention quelles candidatures seront capables d’obtenir plus de 12,5% des inscrits au premier tour ?
Rappelons que 12,5% des inscrits cela signifie plus de 31% des exprimés si seulement 40% des électeurs se déplacent pour voter. La barre est haute et les militants des différents courants politiques en présence vont avoir fort à faire pour mobiliser efficacement leurs électeurs potentiels.

En conclusion L’enjeu du premier tour de scrutin sera pour beaucoup d’obtenir ce vote de 12,5% des inscrits, passeport pour le second tour. Ces départementales se jouent pour partie avec en toile de fond des enjeux municipaux.
La candidature Jeanne-Thiroux se lit comme un 3ème tour des municipales de 2014 mais aussi, en cas de victoire de la droite contre C. Favier-Le Lagadec comme un socle pour une opération de conquête de la mairie en 2020 avec pour M. Jeanne le pari gagné d’un leadership à droite sur Champigny..
Sur l’autre canton la candidature de B. Haemmerle est surtout dirigée contre J.P. Barnaud dans la perspective de la (très probable) annulation des municipales et d’un nouveau scrutin à venir fin 2015.
Cette situation pourrait s’avérer plutôt favorable pour la gauche dans ce canton.
Il n’en reste pas moins que l’on est loin des vrais problèmes qui auraient dû focaliser l’attention de tous : Le bilan de la majorité sortante,
Le devenir des départements dans la nouvelle organisation des territoires
Souhaitons que les candidats sachent réserver la place qui leur est due à ces problèmes dans leurs propositions.

Ajouté le 26 février: On apprend que le Conseil d’Etat a annulé définitivement les élections municipales de mars 2014 à Chennevières. Les Cannavérois(es) vont donc être appelés de nouveau aux urnes pour des municipales dont on laisse entendre qu’elles pourraient se tenir en mai. Dans cette perspective le duel Hammerle-Barnaud aux élections départementales le 22 mars risque d’être vif.

Des nouvelles des Robins des Bordes

Les Robins des Bordes rassemblent les acteurs économiques et associatifs installés sur la plaine des Bordes à Chennevières autour du projet « Une terre pour apprendre« . C’est à la fois un collectif d’animation et un espace de vie sociale. Aujourd’hui ils présentent leur agenda d’activité pour 2015, il est riche et diversifié. vous trouverez tous les détails en cliquant sur le lien

http://lesrobinsdesbordes.blogspot.fr/p/agenda.html

bonne visite aux Bordes

 

 

Sciences en marche… à Champigny

Dans le cadre de la manifestation Sciences en Marche le 17 octobre 2014 des enseignants et des chercheurs de l’université Paris Est Marne la Vallée sont venus au cours de l’une de leurs étapes en vélo parler science, recherche, métier de chercheur, place  recherche dans la société à Champigny sur l’espace au coin de jean Jaurès et de Dimitrov. Grace à l’amabilité de Vidéomarne qui était présent vous pouvez trouver les images de cet évènement en cliquant sur le lien suivant :

http://www.dailymotion.com/video/x2hf3l5_sciences-en-marche_tech

bonne lecture