Arthur, les petites autos bleues et St Maur l’interdite

 

Ce pourrait être le titre d’un conte pour enfant. C’est l’actualité de cette fin d’hiver.

Qui est Arthur ?
C’est un petit bonhomme de 1,58m de haut, planté depuis le 10 du mois de février sur le trottoir de la rue de Musselburgh devant le n°89.

 

                                    Arthur rue de Musselburgh en attendant Zoé

Un impact visuel très fort pour la sécurité des écoles incitant au réflexe « Je ralentis parce qu’il y a des enfants… »

Arthur a une mission, prévenir les automobilistes de la proximité de l’école maternelle Jeanne Vacher et les inciter à modérer les vitesses. Artur c’est une façon colorée, ludique de mettre en garde, de rappeler les responsabilités… il faut espérer qu’il sera efficace car trop de conducteurs de véhicules motorisés à 4 ou à 2 roues roulent trop vite au voisinage des groupes scolaires.
D’ici quelques mois Arthur pourrait être rejoint par sa copine Zoé.
Ce qui est neuf dans cette histoire c’est la façon dont Arthur est arrivé rue de Musselburgh.
Depuis les dernières élections les Conseils de Quartier sont dotés d’un budget participatif (3500€ en 2015). Les Conseils peuvent ainsi aider des initiatives d’associations du quartier. Saisi par les associations de parents d’élèves de Jeanne Vacher le conseil du Quartier Centre Musselburgh a retenu cette proposition et voilà pourquoi Arthur est là en attendant Zoé (son équivalent petite écolière)

Les petites autos bleues

Ce sont les petites voitures électriques AUTOLIB. La première station a été installée en novembre 2015 rue du Bois l’Abbé aux Mordacs. Dès son premier mois elle a eu beaucoup de succès, plus de 200 rotations en un mois, à destination ou en provenance de Paris, d’autres localités du 94 essentiellement.

             La station des Mordacs, rue du Bois l’Abbé en activité depuis novembre 2015

L’inauguration le 11 février de la station Centre-Ville (rue Renaudel) permettra un développement plus rapide puisque c’est à cette station que se trouve la cabine ou chacun pourra prendre un abonnement pour un jour, un mois, l’année.

                   La cabine d’abonnement près la station Centre Ville rure Renaudel
Une nouvelle station va ouvrir très prochainement aux Boullereaux. Les 3 dernières stations (Tremblay, Parc du Plateau, Coeuilly) seront mises en place au second semestre 2015.
Autolib c’est un nouveau mode de déplacement mis au service des campinois. Autolib est non polluant (électrique) et permet de s’affranchir de la voiture individuelle, très couteuse, polluante, génératrice de problèmes (parkings). C’est une nouvelle façon de concevoir ses déplacements, dans le cadre d’une transition vers une ville plus respectueuse de son environnement.
A PROPOS… on a appris récemment que Champigny était désormais « éligible » à Vélib ce qui traduit en clair indique que notre Ville pourrait demander son adhésion à Vélib. Alors à quand VELIB à Champigny ?

Saint Maur et ses interdits
Depuis le début de l’année des panneaux étranges ont été apposés sur les quais de la Marne à Saint Maur depuis le Pont de Chennevières jusqu’au pont du Petit Parc en passant par le Pont de Champigny. Que disent ces panneaux placés à tous les accès aux quais ? Sous un panneau rond voilé (photo) qui est sans doute un panneau de sens interdit figure l’inscription « Sauf riverains et clients de restaurant ».

Au pont de Champigny les nouveaux panneaux de la mairie de Saint Maur

et au coin de chaque rue débouchant sur la marne

Lorsque le panneau supérieur sera dévoilé cela signifiera que cette voie sera réservée à ses seuls riverains en ce qui concerne la circulation automobile.
Une discussion la semaine dernière avec un Saint Maurien (loden et chapeau) qui promenait son chien sur le quai perme de préciser le contexte. A l’automne 2015 (septembre ou octobre le monsieur ne se souvenait plus exactement) les riverains ont fait savoir à M. le Maire de St Maur qu’ils étaient excédés par le nombre de voitures qui empruntaient les quais le matin pour éviter les bouchons ( ?) dans Champigny et que donc M. le Maire de St Maur avait pris la décision de fermer les quais de la Marne aux voitures « étrangères » à St Maur, ce qui lui paraissait à lui St Maurien, tout à fait justifié.
Je n’ai pas discuté.
Pourquoi lui dire que les travaux du Grand Métro Express à Champigny n’avaient pas généré les embouteillages monstres redoutés ?
Pourquoi lui dire que la surcharge de trafic générée sur les quais de St Maur entre le Pont de Chennevières, le Pont de Champigny et celui du Petit Parc était insignifiante ? Qu’en aucun cas il n’y avait sur les berges de la marne des embouteillages générateurs de pollutions ?
N’était-il pas bloqué dans une logique d’enfermement qui a des racines profondes à St Maur.
Il y a vingt ans le maire de l’époque refusait un projet d’interconnexion Eole-RER A par une branche passant par Champigny au prétexte qu’il ne voulait pas voir la « racaille » à St Maur ( !).
Depuis St Maur a fait barrage au projet de prolongation du TVM vers Champigny et Noisy Mont d’Est, a même exprimé des réticences contre le Grand Métro Express…
Saint Maur semble vouloir être une ile coupée de ses voisins. On pense irrésistiblement que le but final d’une telle politique c’est d’ériger une communauté fermée sur elle-même excluant ses voisins comme il en existe en Californie (gated comunities) ou au Brésil.
Les gated communities aux USA se présentent sous la forme de quartiers (parfois fort étendues ; 18.000 foyers à Rio Toro dans la banlieue sud de Los Angelès), fermés par un mur, ou des grillages avec des entrées contrôlées par des gardes, et un accès réservé aux résidents, à leurs invités, aux services (nettoyage, santé etc.) avec des équipements de protection électronique, qui les isolent complètement du tissu urbain.
On pense aussi au livre de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot « Les Ghettos du Gotha » (Edition du Seuil) sur cette volonté des couches sociales favorisées de vivre entre elles, d’exclure les autres.
On n’est pas du tout sur cette longueur d’onde. On sait qu’il nous faut bâtir une communauté riche de ses diversités et on espère que nos voisins comprendront que Saint Maur n’est ni une ile, ni un jardin suspendu entre ciel et terre.

ajouté le 1er Mars Une campinoise qui n’est pas  arrivée à placer son commentaire (il semble qu’il y ait parfois des petits problèmes techniques) nous a envoyé directement à forumchampigny@yahoo.fr la suggestion suivante.

« Ne peut-on pas proposer à M. le Maire de Saint Maur qu’il ferme comme le fait Champigny, les bords de Marne à la circulation automobile le dimanche, on aurait ainsi des DEUX côtés de la Marne un lieu de promenade et de détente dont profiteraient aussi bien les habitants de Saint Maur que ceux de Champigny. Est-ce vraiment impossible?« AR

6 réflexions au sujet de « Arthur, les petites autos bleues et St Maur l’interdite »

  1. Xavier

    Sur Saint Maur et ses interdits:

    Y a t-il un arrêté municipal pour cela ?

    Celui-ci est obligatoire pour imposer une restriction et la pose d’un panneau.
    De plus, vu que les lieux sont publics, pour faire une telle restriction via arrêté municipal ce dernier doit être motivé. Sa motivation ne peut avoir qu’un intérêt lié à la sécurité publique et non à préserver un intérêt privé.

    En l’absence d’un arrêté municipal la pose d’un panneau est illégale et il n’y a pas d’infraction.

    Une verbalisation deviendrait illégale (voire abusive si l’agent verbalisateur à connaissance de l’absence de l’A.M).

    Répondre
    1. Yves Alain Fuchs Auteur de l’article

      Vous avez parfaitement raison. L’arrêté municipal n’a pas encore été pris et c’est pour cette raison que le panneau rond (sens interdit) reste voilé. La mairie de St Maur a tout préparé mais pour l’instant l’arr^té n’est pas publié… affaire à suivre.

      Répondre
    1. Yves Alain Fuchs Auteur de l’article

      Ce n’est pas une argumentation c’est un exposé des faits. J’ajoute que Champigny est parfaitement capable de développer des coopérations avec des communes ayant une orientation politique différente. C’est le cas avec Bry sur Marne (maire M. Spillbauer, Les Républicains) et avec Villiers sur Marne (maire M. Benisti, Les Républicains) dans le cadre du Contrat de Développement Territorial (CDT) des Boucles de la Marne.
      Il est regrettable qu'avec Saint Maur les relations soient plus difficiles.

      Répondre
  2. Julien

    Concernant le petit bonhomme, l’initiative est louable mais inefficace, pour faire ralentir les automobilistes, il faut installer un radar, des chicanes, et des ralentisseurs, avec ça, nos enfants pourront traverser en paix.

    Dommage que la Mairie, voyant les chiffres d’accident de la route fortement augmenté à Champigny n’y ait pas pensé toute seule. (+200% de tués en plus sur nos routes en 2012, hors autoroute).

    Et moi qui me plaints depuis des années de l’insécurité routière, comme nombre de mes concitoyens (suffit de lire les CR des conseils de quartiers) on voit enfin que la Mairie se bouge, mais des drames arriveront.

    Pour St-Maur, je tiens à rappeler la vérité concernant le Est-TVM, certes la mairie est contre, mais c’est M le Maire de Champigny qui a demandé un report du projet.

    Et je suis d’accord, nous devrions faire de-même à Champigny, pour empêcher le report routier de l’autoroute 4 vers l’avenue du Gal de Gaulle (RD3). Cette avenue connaît trop de trafic, et trop d’accidents, 19 blessés graves en 2012.

    Nous devons montrer aux automobilistes que nos axes routiers de la ville ne sont pas des autoroutes urbaines.

    D’ailleurs, à quand des ralentisseurs dans le bas de l’avenue De Gaulle (comme cela a été installé dans le haut, vers les Boullereaux????) Pourquoi deux poids, deux mesures?

    L’avenue De Gaulle a quand même une école à ses abords, une crèche, de nombreux commerces et restaurants.

    A quand une vraie police routière dans nos rues?

    Pour autolib, le système connaît des nuisances, uniquement en banlieue pour le moment, regardez à Joinville Le Pont, près de la place Verdun, il y a souvent des véhicules non électriques garés sur les places libres autolib.

    Il ne faut pas de station VELIB à Champigny.

    La ville ne dispose que de très peu d’axe cyclable en sécurité.

    Déjà que la ville est très dangereuse pour les automobilistes (nombres d’accidents en hausse en 2012, une hausse plus forte que la moyenne départementale et nationale).

    Les piétons aussi ont peur sur les trottoirs Champinois (demandez au Maire, il confirmera), nous devons traverser avec nos enfants des passages piétons non protégés avec des véhicules roulant à plus de 60 dans nos rues, voire 90 dans la RD3, ne s’arrêtant pas aux STOP etc….

    Les automobilistes près des écoles préfèrent stationner en double file ou à l’arrache sur la route (RD3, école frappié) plutôt que de se garer à une place libre ! Ben vui, c’est chiant, faut faire un créneau.

    Donc si on met des vélos sur nos routes, ça sera l’hécatombe.

    Impossible de les mettre sur les trottoirs, ils sont en piteux états, et dangereux, car à cause des accidents routiers, il y a toujours des tâches d’huile sur la route et le trottoir, mais les agents de la ville ne nettoient la tâche d’huile que sur la route, jamais sur le trottoir (cf mes courriels concernant l’avenue de Gaulle et les nombreuses tâches d’huile qui subsistent un an après des cartons !)

    Répondre
    1. Yves Alain Fuchs Auteur de l’article

      Bonjour,
      Vous vous intéressez à tout ce qui se passe à Champigny et cela est fort louable mais il faut se garder d’une facilité qui consiste à critiquer tout en vrac. Ce n’est pas très mobilisateur.
      Je ne répondrai qu’aux observations qui concernent l’article du blog
      Vous écrivez : « Concernant le petit bonhomme, l’initiative est louable mais inefficace, pour faire ralentir les automobilistes, il faut installer un radar, des chicanes, et des ralentisseurs, avec ça, nos enfants pourront traverser en paix. »
      Considérons les faits :
      Il s’agit d’une initiative du Conseil de Quartier Centre Ville-Musselburgh en réponse à une demande des associations de parents d’élève coût de l’opération 1.440 € prélevés sur le budget participatif du Conseil de Quartier.
      Les ralentisseurs existent déjà devant l’école Jeanne Vacher.
      Connaissez-vous le prix d’un radar fixe automatique ? 70.000 €, celui d’un radar automatique couplé au feu rouge devant l’école : 110.000 €.
      La rue de Musselburgh étant une voie départementale la pose de tels radars relève d’un financement par le Conseil du Département et de l’agrément du préfet. Le conseil de quartier a réalisé ce qui était réalisable pour lui. Il est clair que cela n’empêchera pas certains conducteurs inconscients de jouer avec la vitesse. Si cela en fait réfléchir d’autres ce sera cela de gagné. Pour ceux qui n’ont pas conscience des dangers qu’ils font courir aux enfants j’estime que des sanctions exemplaires doivent être prises.

      Vous écrivez : Pour St-Maur, je tiens à rappeler la vérité concernant le Est-TVM, certes la mairie est contre, mais c’est M le Maire de Champigny qui a demandé un report du projet

      Là je dis non. Vous ne pouvez pas travestir les choses ainsi ; Dès que le projet Est TVM a été connu la mairie de Saint Maur s’est opposé frontalement au projet et de blocages en blocages a empêché sa réalisation (le TVM Est aurait du voir le jour pour 2005 !!). C’est la mairie de Saint Maur qui est responsable du retard. Il est normal que le maire de Champigny ait demandé un report pendant la durée des travaux du métro. Ce chantier du métro va gêner la circulation dans Champigny. Il n’était pas possible de démarrer le chantier du TVM en même temps. Même si les impacts du chantier TVM auraient été moindres on ne pouvait pas les ajouter à ceux du métro.
      Mon seul regret dans cette affaire du TVM Est c’est que durant les années précédentes le Département et la municipalité n’aient pas été suffisamment fermes avec la municipalité de Saint Maur. Si cela avait été fait le TVM circulerait depuis plusieurs années à la satisfaction de tout le monde.
      Vous écrivez aussi à propos des mesures de St Maur pour limiter la circulation sur les quais de Marne :
      Et je suis d’accord, nous devrions faire de-même à Champigny,
      Là non plus je ne suis pas d’accord avec vous ; Chaque commune n’a pas à se barricader et à renvoyer la circulation chez ses voisins. Quel égoïsme !!
      Les maires ont le devoir de se réunir, de se concerter pour trouver des solutions. Nous vivons dans la même banlieue, que des opinions diffèrent est normal mais il faut trouver dans ces domaines des accords et des coopérations.
      Et finalement nous avons tous intérêt à un développement des transports en commun lourds (métro , RER, ;;), à un meilleur rabattement vers les gares par les bus et au développement des circulations douces (vélo piéton) ; C’est la meilleure solution pour diminuer les risques d’accident et la pollution.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.