L’abstention est-elle neutre?

 

Au premier tour de la présidentielle  31.699 des 42688 électeurs inscrits à Champigny soit 74,26% des inscrits se sont déplacés pour voter.

Dimanche 11 juin, un mois et demi plus tard ce sont seulement 17837 électeurs campinois (1ère +5ème circonscription) qui se sont déplacés soit 13862 électeurs de moins. Le taux de participation passe d’une élection à l’autre de 74,26 à 41,78% sur l’ensemble de la ville une chute de -32,48%.

C’est énorme ;

Il est habituel que les électeurs se déplacent moins aux législatives qu’à la présidentielle. Lors des élections de 2012 le pourcentage des votants était passé de 75,39% au premier tour de la présidentielle à 50,51% des inscrits au premier tour des législatives soit un recul déjà considérable de la participation de 24,88%. Le recul , déjà ,  touchait environ 1 électeur sur quatre, cette année c’est un électeur sur 3.

Le phénomène  s’est donc amplifié.  Des candidats qui sont loin des résultats qu’ils espéraient mettent en cause l’abstention pour expliquer leur échec : leur explication est simple leur électorat traditionnel se serait abstenu et ceci expliquerait leur échec. On peut évidemment leur retourner l’argument et leur demander quelles sont les raisons politiques de cette carence.

Sous un autre angle.

Qui a le plus souffert de l’augmentation de l’abstention entre le premier tour de la présidentielle et le premier tour des législatives ?

  1. Emmanuel Macron totalisait sur Champigny au premier tour de la présidentielle à Champigny 7690 suffrages. Les candidats se réclamant de La République en Marche en ont obtenu 5784 soit 1966 de moins.
  2. Jean Luc Mélanchon avait obtenu 10.106 voix sur Champigny. Les candidats des mouvements qui appuyaient sa candidature et qui présentaient des candidats aux législatives (PCF et France Insoumise) totalisent ensemble 5473 soit -4633 voix
  3. François Fillon avait le soutien de 4328 électeurs campinois lors du premier tour de la présidentielle. Les candidats « Les Républicains » sur la 1ère et la 5ème « font » 2262 voix soit une déperdition de la moitié environ du nombre d’électeurs qui avaient apporté leurs suffrages à François Fillon.

Dernière force politique importante sur Champigny en ce printemps 2017, le Front National. Mme Le Pen, sa candidate avait obtenu 4181 voix au 1er tour de la présidentielle, les candidats du FN totalisent 1462 voix soit le tiers des voix de Mme Le Pen à la Présidentielle. C’est  le mouvement politique le plus affecté par l’abstention. Dans les scrutins précédents le nombre des voix du FN variait peu, et de ce fait le pourcentage augmentait  avec l’abstention ; Cette fois ci non. Le nombre d’électeurs est en chute brutale conséquence sans doute du manque de lisibilité de la démarche politique et de son isolement.

En résumé

Le FN perd aux législatives les 2/3 des voix qui s’étaient portées sur Mme Le Pen au 1er tour de la Présidentielle,

MM Carrez et Kaspi enregistrent un  fort recul par rapport au total des voix obtenues par M. Fillon. Ils n’en conservent que la moitié.

Le couple dissocié PCF-France Insoumise perd un tout petit peu moins par rapport au résultat de M. J.L. Mélanchon  mais à peine  (45,8% de ses voix s’envolent)

Ce sont les électeurs de La République en Marche qui se sont le moins démobilisés entre la Présidentielle et les Législatives  ne perdant que 24% des suffrages de la présidentielle ce qui met les candidats de LREM en position favorable pour le second tour (mais Champigny n’est que partie des 1ère  et  5ème circonscriptions.

Un mot encore.  Aux Présidentielles le bureau où la participation électorale a été la plus forte est le bureau n°7 Marcel Cachin Primaire (81,21%) , celui où elle a été la plus faible le bureau 34 Ecole Solomon Maternelle (59,40%), différenciation habituelle entre quartier à dominante pavillonnaire et grand ensemble de logements sociaux. Cette disparité se retrouve aux législatives puisqu’au bureau 7 la participation est de 52,97% contre26,16 à Salomon Maternelle.

Le différentiel s’est  même accentué puisque l’écart de participation passe de 21,8 points à 25,8 !

Lr graphique ci dessous est parlant

sur l’axe horizontal on a porté le pourcentage de participation lors du premier tour de la présidentielle, sur l »axe vertical la diminution de la participation entre la présidentielle et les législatives

On constate que c’est là où on avait le moins voté à la présidentielle que la baisse du pourcentage de votants à  la législative est la plus marquée. Les points les plus à gauche sur le graphique correspondent aux bureaux de vote des cités des Mordacs et du Bois l’abbé.

Il faut noter aussi les chutes record de participation dans les bureaux 19 (Casanova) et 20 (école Alnert Thomas) qui correspondent respectivement aux cités des Boullereaux et des Cités Jardins.

Cette augmentation record de l’abstention dans des bureaux qui avaient été favorables à Mélenchon n’est pas sans relation avec le fait que PCF+ France Insoumise retrouvent sur Champigny à peine la moitié des suffrages qui s’étaient portés sur M. Mélenchon  lors de la présidentielle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.