Le groupe municipal Gauche Citoyenne-EELV n’existe plus. Pourquoi?

Quelques éléments d’appréciation

Nombreux sont ceux qui nous ont interrogé après la parution du n° de septembre du mensuel municipal « Champigny notre Ville » où la colonne de Tribune Libre  avec le fronton

Majorité Municipale

Gauche Citoyenne-EELV

Est resté vide de tout texte hormis cette phrase lapidaire :

aucun texte ne nous est parvenu dans les délais.

un vide qui laissait la place aux interprétations les plus diverses.

Une mise au point est donc nécessaire.

Le groupe Gauche Citoyenne-Europe Ecologie Les Verts a été constitué des élus issus de la liste présentée conjointement lors du premier tour des municipales de 2014 par Forum des Boucles de la Marne (Gauche Citoyenne) et par le groupe campinois d’Europe Ecologie Les Verts avec Yves Fuchs comme tête de liste. Cette liste  tirait sa logique de la convergence des deux groupes pour un ensemble de propositions portant principalement  sur la démocratie participative,  une plus grande transparence de la vie municipale, l’amélioration de l’urbanisme, une prise en compte des problèmes de notre environnement ;
Sur cette base des discussions avaient été engagées entre les deux tours avec Dominique Adenot et des points d’accord ayant été trouvé (voir sur le blog l’article La Force de la Raison en date de mars 2014) notre liste a fusionné au second tour avec celle de D. Adenot. Nous obtînmes 3 élus membres de la majorité municipale : Chrysis Caporal (EELV) Yves Fuchs et Laurent Letourneux (tous deux membres de Forum des Boucles de la Marne-Gauche Citoyenne). Un groupe de 3 élus fut formé, qui se réduisit à deux après la démission de Laurent Letourneux confronté à la difficulté de concilier ses obligations d’élu avec son emploi du temps professionnel.

Toutefois à partir de 2016 des divergences apparurent entre Chrysis Caporal et Yves Fuchs.

Ces divergences ont porté pour l’essentiel sur 3 projets

Aménagement Marais-de Gaulle

Aménagement de la ZAC des Bords de Marne

Projet de Construction de logements dit projet rue René

Dans ces 3 cas Yves Fuchs a  voté contre et Chrysis Caporal a voté 2 fois pour et s’est abstenu une fois.

Explications de vote

  • Aménagement Marais de Gaulle(Conseil Municipal, séance du 9 novembre 2016)  Le projet qui nous était soumis prévoyait la construction d’immeubles de logements (locatifs et en accession à la propriété) sur une partie du périmètre ce qui était en contradiction avec le projet initial qui affectait la totalité de la surface à des activités économiques. L’argument de la municipalité mettait en avant des critères de rentabilité financière. Les terrains ayant été acquis à des prix élevés  la rentabilité de l’opération ne pouvait être assurée qu’en affectant une partie de la surface disponible à des projets immobiliers financièrement plus rentables.

La proposition faite par P. Le Guillou au nom du groupe UCES de négocier avec EPAMARNE une mutualisation du foncier ne fut pas prise en considération. En conséquence Yves Fuchs vota contre C. Caporal s’abstint

23 votes POUR (Groupe communiste et apparentés + Parti de Gauche)

21 votes CONTRE (Front National, Opposition Municipalede droite, Groupe Union Citoyenne Ecologique et Socialiste, UCES, + Yves Fuchs)

5 Abstentions (Groupe Socialiste + Chrysis Caporal)

  • Aménagement ZAC des Bords de Marne ( Conseil Municipal séance du 15/12/2016): La ZAC des Bords de Marne est un projet d’aménagement qui traine depuis 26 ans (date de création 26/juin 1991). L’Air Liquide avait à cet endroit depuis les années 30 une unité de production industrielle qui a utilisé des produits fort dangereux pour l’environnent et la santé des travailleurs et des riverains. A la fermeture de l’unité de production Air Liquide a proposé à la municipalité l’achat des terrains en laissant entendre que faute d’un accord Air Liquide (un des deux leaders au monde dans l’industrie des gaz liquéfiés) pouvait très bien se délocaliser à Toronto, Dublin, ou Singapour. Face à ce chantage : la menace de perdre la seule grande entreprise industrielle de Champigny (500 emplois à l’époque) J. L. Bargero a accepté le « cadeau ». Un marché de dupes : Air Liquide vendait un terrain pollué à la ville et restait à Champigny mais dans des bâtiments dont elle n’est que locataire et dont elle peut partir quand cela lui semblera profitable pour elle …. Cette pollution des terrains fut rapidement connue des services municipaux mais resta cachée ; Il a fallu tout l’acharnement de notre association au début des années 2.000 pour que soient communiqués les premiers rapports d’expertise. Il fallut en particulier que Forum s’adresse directement au cabinet du 1er ministre de l’époque M. Raffarin pour que celui-ci donne l’ordre à la SADEV de communiquer les rapports d’expertise. Ceux-ci , et cela est confirmé par des rapports ultérieurs le dernier en date d’avril 2016, font état de pollutions importantes aux métaux lourds (chrome, cuivre plomb), aux métalloïdes dangereux (antimoine et sélénium) et surtout à des polychlorures organiques (polychlorobenzène PCB et polychloroethylène PCE qui sont classés comme cancérigènes et perturbateurs endocriniens graves) ; Ceci excluait définitivement la possibilité de construire du logement ou d’implanter une école sur place comme cela avait été envisagé. Par contre des locaux à usage de bureaux ou d’activités d’entreprise étaient envisageables sous réserve de certaines précautions (chape de béton) . C’est dans ces conditions qu’a été édifié le nouveau siège d’IDF Habitat et que se construit un immeuble d’entreprise  le long de la rue Mattéoti. Les PCB et les PCE sont particulièrement mobiles. Au niveau de la nappe phréatique localisée dans les alluvions de la Marne ils peuvent migrer latéralement dans les formations sableuses et fort loin, des études US le prouvent. C’est tout le secteur de la rue Carnot au moins qui est susceptible d’être touché. Il semble bien que cette migration latérale des polluants soit réelle puisqu’un sondage (le seul) implanté hors zone d’activité industrielle près de l’ex Centre Pédagogique Régional Aimé Césaire a révélé une pollution importante de la nappe aux PCE et PCB. Aussi Yves Fuchs voté contre toute poursuite des aménagements tant que des études complémentaires n’auront pas été effectuées et une dépollution complète réalisée.  Ces arguments n’ont pas convaincu C. Caporal à qui avait pourtant été communiquée  avant le Conseil,  une synthèse des différents rapports. Les votes de C. Caporal et de  Fuchs  ont été divergents.

 

Votes au Conseil Municipal du 15 décembre 2016

Pour : 32 (Groupe PC et apparentés , Parti de Gauche, UCES, +C. Caporal (EELV)

Contre : 13  (FN + opposition de droite + Yves Fuchs

Abstentions : 4  groupe Socialiste

 

  • Projet de la rue René : (Conseil Municipal fu 28 juin 2017) Des terrains libres existent au Sud de l’Avenue Sonia Delaunay entre la déchetterie municipale et le carrefour de l’avenue Maurice Thorez. Ces terrains sont actuellement occupés par un parking et un boulodrome. La municipalité a présenté le projet d’y construire des logements (50% en logement social, 50% en accession à la propriété. Yves Fuchs s’est opposé à ce projet non pas sur son contenu mais sur son impact au point de vue circulation et mobilité. Tel que conçu ras du trottoir le projet empêchera la réalisation prévue de couloirs réservés aux autobus et de pistes cyclables pour connecter rapidement les grands ensembles des Mordacs et du Bois l’Abbé à la gare du métro des trois communes (interconnexion des lignes 15 sud et Eole) via le site propre à réaliser sur l’ex-VDO. Ce projet va donc à l’encontre de la volonté affirmée à maintes reprises de favoriser le rabattement vers les gares par bus et circulations actives. Pour cette raison Y. Fuchs a voté contre.   Caporal a voté pour.

 

Votes au conseil municipal du 28 juin 2017 (5 délibérations concernant le projet dit rue René)

Pour : 24  (Groupe PC et apparentés, Parti de Gauche +C. Caporal (EELV)

Contre : 21  (FN + opposition de droite+ UCES + Yves Fuchs

Abstentions : 4  groupe Socialiste

 

Ces différences importantes portant  sur des sujets locaux touchant à des questions d’urbanisme ou d’environnement rendent aléatoire la coopération au sein d’un groupe  du Conseil Municipal.

La position prise par la représentante d’EELV Champigny  semble participer d’ une ligne générale au niveau départemental d’association étroite d’EELV avec le PCF et le PS.  A Forum nos positions resteront définies par les thèmes majeurs développés dans notre programme municipal ;

Le bureau de Forum des Boucles de la Marne

Gauche Citoyenne.

Une réflexion au sujet de « Le groupe municipal Gauche Citoyenne-EELV n’existe plus. Pourquoi? »

  1. Belin Daniel

    Bonjour
    La démocratie est vraiment difficile à vivre. L’exposé de la séparation telle qu’elle est définie par la partie énoncée plus haut ne favorise pas la militance pour EELV ni d’ailleurs pour le PC qui se retrouve le bec dans l’eau… avec ses affidés… . L’homme est un être énigmatique, écervelé , trompeur et bien plus encore en qualités irrespectueuses; il trahit sans vergogne… mais tout le monde ne peut pas s’appeler GANDI ou Jésus -Christ avec la belle romance que l’on lui connait. Cheminer tout seul ce n’est pas drôle mais dès que l’association est constituée ça se termine souvent en dramaturgie, le sel de la vie. Malgré cela il faut lutter même si ses compagnons de route n’ont pas pris le chemin attendu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.