La Gare des Boullereaux_Champigny a-t-elle encore un avenir?

La seule gare sur le territoire de Champigny

Avant 1974 il n’y avait aucune gare de voyageurs sur le territoire de Champigny. Les trains filaient directement de Nogent  vers Villiers. Le maire Louis Talamoni avait vu durant ses mandats successifs la population de sa commune plus  que doubler passant de 36.903 habitants en 1954 à 70.419 en 1968 et 80.291 en 1975. En 1971 avait été livré l’ensemble locatif des Boullereaux (620 logements) et en janvier 1974 Louis Talamoni pouvait inaugurer cette nouvelle gare pour la réalisation de laquelle il s’était bien battu.

 

Aujourd’hui ceux des campinois qui utilisent la gare des Boullereaux se plaignent (2600 entrants/jour). La SNCF néglige l’entretien ;  Il n’y a plus de présence humaine assurée. Les systèmes de billetterie automatique sont souvent défaillants. Les lettres des usagers, les interventions des élus n’ont pas l’air d’émouvoir beaucoup la SNCF.

On peut se poser des questions sur l’avenir de la gare des Boullereaux. Simple halte entre Nogent et Villiers,son utilité ne  risque-t-elle pas  remise en cause lorsqu’aura été réalisée sur cette même ligne à 1,2km seulement la gare d’interconnexion avec la ligne 15 Sud du métro ?

Quand on sait ce que coûte dans l’exploitation d’une ligne les phases de démarrage, d’accélération puis de freinage des convois, quand on sait que le développement du trafic sur cette ligne P (Paris Provins) figure parmi les objectifs prioritaires de la SNCF en Ile de France, alors on peut raisonnablement penser que à l’horizon 2025 la gare des Boullereaux ne verra plus de rames s’arrêter le long de ses quais.

Or actuellement il n’existe aucune perspective de création de lignes de bus qui permette aux utilisateurs des Boullereaux de se rabattre vers une autre gare de la ligne Eole, qu’il s’agisse de la nouvelle gare des Trois Commune (Bry Villiers Champigny) ou de la gare de Nogent.

Comment les habitants des quartiers nord de la ville, quartiers populaires denses avec de grands ensembles locatifs (Boullereaux, Cités Jardins) pourront-ils alors continuer à accéder à Eole ?

Il faut que Ile de France Mobilités (ex STIF) et à la RATP étudient rapidement la  création d’une ligne de bus permettant aux habitants des quartiers nord de Champigny, d’accéder rapidement à EOLE en gare de Nogent ou en gare des Trois Communes (BVC).

La suppression de l’arrêt des Boullereaux  réduirait considérablement les possibilités de déplacement des campinois des quartiers nord.

On n’en mesure que plus ce qu’aurait pu représenter pour ces quartiers la réalisation de la ligne TVM Est en ligne propre.

Malheureusement l’entêtement égoïste de la municipalité de Saint Maur, opposée au projet, le manque d’esprit de responsabilité de la droite campinoise arcboutée sur une opposition de principe ont eu raison, de report en report de ce projet. Il faut reconnaitre que les tergiversations du Conseil Départemental, remettant la réalisation d’année en année, le manque de mobilisation de la municipalité campinoise ont eux aussi leur part de responsabilité dans cet échec.

4 réflexions au sujet de « La Gare des Boullereaux_Champigny a-t-elle encore un avenir? »

  1. Julien

    Euh, le Maire de Champigny, M Adenot avait aussi demandé un report du TVM Est arguant qu’il y aurait trop de travaux en même temps dans la ville, grand Paris et pont de nogent en tête.
    Donc bon, ok St-Maur est contre, mais il n’y a pas qu’eux.
    Puis le TVM Est souvent revenu dans les commentaires du PLU, des rencontres de la ville sur les Transports, et la Ville n’a rien fait pour demander à IDFM une étude du tracé.
    D’ailleurs dans un PV de CM, M Adenot annonçait des études à l’horizon 2023…. Ca n’avait pas l’air de le gêner.

    Pour la gare des Boullereaux, si elle disparaît tant pis, les Campinois n’ont qu’à utiliser les transports en communs plutôt que de prendre leur voiture à tout bout de champs.

    Ce qui manque à Champigny c’est un bus rapide direct paris via l’A4.
    Ca aussi c’était dans les rencontres citoyennes sur les transports, mais au final on n’a jamais trop su ce que pensait la ville de l’amélioration des transports.

    et je tiens à rappeler que c’est cette même mairie qui a vanté le GPe pour l’ouverture de l’école des Courtilles, relisez l’enquête publique, il y a ait indiqué que le GPE permettra aux enfants de l’école de venir en métro.. super sachant que c’est une école communale. D’ailleurs c’était dans les remarques des citoyens.

    Puis, c’est la mairie qui a fait baisser la fréquence des bus 106.
    Donc bon, les transports du quotidien ne sont aps la priorité du Maire.
    Seul compte la voiture, on l’a bien vu avec la grève des agents municipaux de la mairie..

    Répondre
    1. Yves Alain Fuchs Auteur de l’article

      En ce qui concerne le TVM-Est , vous ne vous êtes sans doute pas très intéressé à son histoire. Le report demandé conjointement par M. Adenot, maire de Champigny et M. Favier, Président du Conseil Départemental il date de 2015 et était parfaitement justifié par la nécessité de ne pas encombrer par des travaux supplémentaires une voirie déjà très sollicitée du fait des travaux du Grand Paris Expresss mais sans les blocages divers le projet TVM Est aurait du être achevé à cette date. Le projet a été approuvé le 8 avril 2005 et sans les freins que certains lui ont opposés aurait pu être terminé en 2012 ! De retard en retard le chantier du TVM n’a pas démarré et a été finalement « reporté »….
      En ce qui concerne les lignes de bus, une refonte est en préparation évidemment toujours dans la perspective d’un rabattement par les transports en commun de surface vers les gares du métro par le site propre d’Altival en ce qui concerne le plateau Briard, (haut de Champigny , Ormesson etc) et par des aménagements vers la gare de Champigny Centre.
      Des discussions sont en cours avec le STIF (devenu entre-temps IDF Mobilités) à propos de la refonte des lignes existantes, d’une amélioration de la desserte du quartier du Maroc, de la desserte de Coeuilly, d’une ligne sur l’axe Salvador Allende-Sonia Delaunay-Mitterrand-Stalingrad.
      Tout cela intègre les propositions qui avaient été faites par les habitants lors des assises de la Mobilité (2015), bien sur tout cela ne va pas aussi vite qu’on le souhaiterait mais cela avance tandis que râler sur tout et contre tout ne fait rien progresser.

      PS En ce qui concerne l’Ecole Simone Veil (que vous appelez des courtilles) sa construction, non loin de la gare de Champigny centre elle correspond à un besoin lié à une densification de la population dans ce secteur et non pas à des enfants venat par le métro. La carte scolaire est une réalité.
      Par contre le métro permettra aux jeunes de Champigny d’aborder plus facilement les études universitaires q’ils choisissent l’ Université de Créteil ou celle de Marne la Vallée qui pourront être atteintes en 10 minutes. Connaissez vous le temps de trajet de Champigny centre à l’Université de Marne la Vallée actuellement? entre 50 minutes et 1H 10.

      Répondre
  2. Julien

    Pour l’école Veil je parlais de l’enquête publique, relisez-la, il y était indiqué que le métro permettrait aux enfants de venir en transports en communs, je me souviens, c’était même ma remarque !
    J’ai hâte de voir des bouts de chou de 4 ans dans le métro pour aller à l’école du quartier.
    De plus, des critiques (la mienne aussi) avait été faites sur la dangerosité de l’axe Stalingrad, pourtant refait à neuf en 2010… au final des travaux de sécurisation de l’axe routier ont été entrepris pour l’école, reste à savoir si les arrêts de bus ont été déplacés ou le seront pour se rapprocher de l’école et là permettre une desserte fine de l’école pour les écoliers.

    Le problème du GPE est de miser dessus, alors qu’au mieux nous l’aurons en 2025, c’est long 2025, les jeunes lycéens seront déjà au travail dans 7 ans.
    Au mieux, le GPE intéresse les collégiens, qui iront à la fac plus tard.

    Je prends tous les jours les transports en communs, donc je connais les temps de transports, surtout en bus, pour aller du Plant à Joinville RER A en bus 106 il faut 20min en moyenne et parfois plus de 30.

    Mais pour en revenir, vous jouez bien sur les mots, le maire Adenot a bien demandé un report, malgré les travaux partout en ville, nous aurions pu l’avoir le TVM Est en 2016, ça aurait juste fait chier les automobilistes, et ça aurait forcé les gens à arrêter de prendre leur voiture pour rien.
    Travaillant pourune grande société de transport en communs en région parisienne, je maintiens que M Adenot n’a pas porter le TVM Est en priorité.
    encore une fois, relisez les PV des CM, il n’en parle jamais.

    Répondre
    1. Yves Alain Fuchs Auteur de l’article

      Vous nous demandez de relire l’enquête publique. pLus facile à dire qu’à faire. Il faudrait sans doute une demande motivée à la préfecture… Si ce que vous affirmez est vrai c’est évidemment ridicule mais vous comprendrez que nous doutions de vos assertions. Elles ne sont pas toujours fondées.Ainsi vous n’hésitez pas à nous traiter de manipulateurs , « vous jouez bien sur les mots » avez vous écrit. C’estfaux. Nous avons simplement écrit que le TVM avait été victime de l’acharnement de ses adversaires (Maire de St Maur, opposants à la municipalité à Champigny) et de la trop faible combativité de ceux qui étaient censés défendre le projet à savoir le Conseil Départemental du Val de Marne et le maire de Champigny.
      Si ce combat avait été mené et les campinois seseraient mobilisés pour avoir le TVM, alors les travaux auraient été terminés AVANT que ceux du métro ne posent de problèmes pour la circulation des automobiles et aussi des autobus RATP (ce problème là, en particulier la desserte des lycées vous l’oubliez) à travers Champigny.
      Une politique des transports ne peut pas avoir dans ses objectifs de « faire chier les automobilistes » comme vous l’écrivez.
      A Forum nous estimons que le but d’une politique des transports doit être de mettre à la disposition de tous des transports en commun, fiables, rapides, confortables, peu couteux, de développer les circulations douces (vélo, déplacement piétonnier) pour offrir à ceux qui utilisent l’auto des options attrayantes, qui amènent une diminution de l’utilisation des véhicules individuels; La voiture individuelle aujourd’hui représente une très mauvaise solution pour l’économie et l’environnement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.