Nouveau quotient familial: « ça rue dans les chaumières !!! »

Juin 20016, la mairie annonce haut et fort un changement de calcul du quotient familial.

Traditionnellement, les familles faisaient calculer leur quotient en mairie ou annexe munies d’avis d’imposition, de justificatifs de revenus, d’attestations de paiement de la CAF, de quittance de loyer et livret de famille. Le quotient était calculé sur la base de toutes ces informations.

De nombreuses familles se plaignaient  car le plafond était très vite atteint même si les revenus étaient moyens. Aujourd’hui, le revenu des ménages de classe moyenne avec deux enfants varie de 3200 à 5500 euros mensuels (données de l’INSEE 2014 après impôts et prestations sociales). Avec ce calcul de quotient, Continuer la lecture

Bravo Saint Maur! Bravo Champigny!

Le titre peut étonner mais la réalité est là. Deux problèmes évoqués récemment sur notre blog  viennent de recevoir des réponses ou plutôt des amorces de réponses positives. Nous félicitons donc et la municipalité de Saint Maur et celle de Champigny pour les mesures qu’elles viennent de prendre en faveur des déplacements à vélo. Certes ces mesures  sont limitées et il reste beaucoup à faire pour donner dans ces deux villes toute leur place aux circulations douces mais il y a des petites avancées, à nous de faire que ces promesses soient concrétisées.

Bravo Saint Maur ! Continuer la lecture

Régionales: acte II et fin

                                                 Champigny 2ème tour

La gauche majoritaire

                              La droite piétine

                                                             Le FN pose question

Globalement les choses peuvent sembler simples. Au deuxième tour il y a plus de votants qu’au premier : 20.465 soit 48,25% des inscrits au lieu de 16.773 (39,55%). Cela se traduit par une augmentation du nombre des suffrages exprimés de 3481.
Toujours aussi grossièrement on peut comparer le total de voix obtenues par les trois listes de gauche du premier tour qui ont fusionné (Front de Gauche, Parti Socialiste et Europe Ecologie Les Verts) soit 8332 avec Continuer la lecture

Réflexions d’entre deux tours

On a voté ce dimanche 6 décembre à Champigny.
Les résultats de Champigny ne sont qu’une petite fraction du jeu très important qui se joue à l’échelle d’une région l’Ile de France, dont on oublie souvent l’importance, à savoir que c’est la région la plus riche d’Europe.
Champigny (77.000h) ne représente Continuer la lecture

La ministre de l’écologie perd en appel contre un couple campinois

On se souvient de l’incroyable pollution autour de la station d’essence ESSO, rue du Monument et des dangers encourus par les riverains suite à des fuites d’essence sans plomb contenant un composé (le benzène) hautement cancérigène. Drainé par le réseau d’égout le polluant avait contaminé le sous-sol et par percolation avait touché de nombreux pavillons à des degrés divers.
On pourra trouver une relation détaillée de ces faits dans les articles que nous avons consacrés sur ce blog à ce scandale. (Voir les références en fin d’article). Sous l’impulsion de l’association créée par les riverains victimes de la pollution, Continuer la lecture

COP 21, et nous citoyens de cette terre que pouvons nous faire?

La Cop 21 (voir note explicative en fin d’article) va ouvrir. Avant pendant et après les journaux vont couvrir l’évènement ; Vous allez être informés des efforts de certains pays (la Chine et quelques autres) pour limiter les effets des décisions et finalement du très vraisemblable consensus final sur un texte dont chacun sait qu’il sera difficile à faire appliquer par les états membres.
Est-ce à dire que cette conférence est inutile ? Pas du tout. D’abord elle témoigne du fait que les problèmes environnementaux et surtout climatiques sont maintenant pris en compte et que les états en ont compris l’importance même si la prise de décision se heurte aux conflits entre l’intérêt de la planète et ceux de certains groupes de pression industriels et de certains gouvernements.
Un pas décisif a été accompli. L’importance des variations climatiques n’est plus niée que par une minorité de scientifique. L’influence des activités humaines (gaz à effet de serre) est maintenant reconnue comme le facteur essentiel des variations climatiques observées. Même si des imprécisions subsistent sur l’amplitude des variations de température prévues à l’échelle des décennies à venir tout le monde s’accorde pour prévoir des dérèglements importants à brève échéance (perte de biodiversité sur terre et dans les océans, amplification des épisodes climatiques aujourd’hui exceptionnels ou limités à certains secteurs tels cyclones et inondations, montée des eaux des océans etc). Chacun comprend que ces évènements environnementaux vont être responsables de tensions, de troubles, de migrations massives)
Que pouvons-nous faire nous citoyens de cette terre ?
Il ne nous faut pas nous laisser décourager par la complexité des affrontements où coexistent aspirations tout à fait légitimes et aussi intérêts plus ou moins camouflés.
Le problème essentiel en ce qui concerne les variations climatiques c’est l’énergie. Produire de l’énergie aujourd’hui consiste pour une grande part à utiliser des combustibles fossiles (charbon, hydrocarbures liquides et gaz). Le corollaire de cette situation c’est la production intensive de gaz à effet de serre (CO2 surtout). Les combustibles fossiles représentent 75% de la production de CO2 (Centrales thermiques, transports routiers, chauffage des bâtiments, production d’eau chaude, engins agricoles etc.) mais on ne doit pas oublier que d’autres activités sont elles aussi productrices de ces gaz

Globalement, la fabrication d’une tonne de ciment relâche 800 kg à 900 kg de CO2. La demande mondiale en ciment progresse de 3 % à 4 % l’an, le bilan carbone du secteur devrait donc passer de 2,3 milliards de tonnes de gaz carbonique par an, en 2005, à 3,5 milliards, en 2020.
La production du ciment est après l’énergie le plus gros producteur de CO2. L’industrie du ciment est à elle seule responsable de 5% de l’émission de ce gaz par l’homme.
Mais que pouvons-nous faire ?
Refuser la politique de l’autruche c’est clair mais agir en tant que citoyens cela signifie quoi et pour quels résultats?.
Comment ?
A titre personnel
En remettant en cause un certain nombre de comportement énergivores (température des appartements), en privilégiant les transports en commun, les circulations actives (vélos, déplacement piétonnier) en cherchant des substituts à la voiture personnelle (autolib, autopartage) ;
Au-delà de cette recherche personnelle il nous faut appuyer les initiatives qui vont dans le sens de la réduction des gaz à effet de serre vers une transition énergétique celle d’une énergie provenant d’autres sources que les hydrocarbures par exemple la géothermie, l’énergie photovoltaïque (solaire) ou éolienne (vent).
Actuellement à Champigny le réseau chaleur alimenté au point de vue énergie à 60% par géothermie (eau chaude puisée par forage dans une nappe située à 1,8km de profondeur) alimente 7.000 équivalents logements en chaleur et en eau chaude sanitaire (http://www.champigny.reseau-chaleur.fr) essentiellement aux Mordacs et au Bois l’Abbé.
Des possibilités existent de doubler ce potentiel en installant un nouveau puit de production cette fois dans le bas de Champigny qui pourrait desservir les grands ensembles (Boullereaux, Cités Jardins, Cités Rouges, Cités Blanches) et les groupes scolaires. Des économies en perspective (la géothermie est rentable après amortissement des investissements de départ) et combien de CO2 en moins dans l’atmosphère ?
Insister pour que ce 2ème site de Géothermie voie le jour rapidement constitue une attitude responsable dans cette lutte contre les changements climatiques. Concrètement il faut se battre pour que ce projet voit le jour rapidement, que les financements nécessaires soient trouvés. La lutte contre les changements climatiques est aussi une lutte locale.
Au niveau mondial il va falloir dans les décennies à venir développer les énergies renouvelables. Cela suppose des efforts considérables en investissements. Cela n’est pas non plus exempt de problèmes parfois difficile à gérer. Il serait bien naïf de croire que l’éolien, le solaire, la géothermie se donnent à nous comme cadeaux de dame nature. Leur faire satisfaire nos besoins énergétiques demande des efforts considérables

Projet d’éolienne héliade. Pales de 73,5 m

Il faut 600 éoliennes de ce type pour produire l’équivalent d’un réacteur nucléaire de 1300MW

La quantité d’acier nécessaire pour produire 1MW (Mégawatt) elle est de 20Tonnes dans l’hydraulique, de 60 dans le nucléaire et de 250 Tonnes pour l’éolien.

Estimation des besoins en béton, acier,aluminium cuivre et verre à l’horizon 2050

pour satisfaire aux besoins de la transition énergétique,

la ligne en pointillé représente le niveau de la production mondiale en 2010 (source Vidal, 2014)

Développer l’éolien et le photovoltaïque vont par ailleurs nécessiter de produire en quantité suffisante les éléments nécessaires aux nouvelles technologies en particulier les terres rares produites à 95% en Chine et générant dans les conditions où ces métaux sont produits d’énormes quantités de déblais fortement acides et riches en éléments radioactifs (uranium, thorium).

Les déchets toxiques du traitement des Terres Rares (lac Boatu, Chine)

Les besoins irons croissant.
Une voiture classique « consomme » pour sa construction 5kg de terres rares, une voiture électrique ou hybride de 10 à 15kg, Les éoliennes sont grosses consommatrices de ces terres rares. Une éolienne du type représenté en consomme environ 1 T (Nd,Dy,Sm et Gd +Pt) et il faudra 600 éoliennes de ce type pour produire l’énergie équivalente à celle produite par un réacteur nucléaire de 1300 MW.
Et il faudra produire plus de béton, plus de verre (photovoltaïque), plus d’aluminium (gros consommateur d’énergie), plus d’acier pour asseoir les bases de la transition énergétique. Les graphiques l’illustrent pleinement.

Certains chiffres sont révélateurs
? En 2050 la totalité du béton, de l’acier, de Al, Cu et du verre mobilisés dans les systèmes éoliens et solaires de production d’énergie sera de 2 à 8 fois la production mondiale de 2010.
Cela veut-il dire que la transition énergétique est irréalisable ou devons-nous craindre qu’elle ne s’accomplisse qu’au prix d’atteintes considérables à l’environnement ?
Posons les choses clairement
On ne peut plus continuer à produire de l’énergie à partir des combustibles fossiles c’est tout l’équilibre de la biosphère qui est menacé. La transition énergétique est nécessaire. C’est l’action, de l’engagement politique des citoyens que dépendra la façon dont elle s’effectuera.
En juin dernier à un colloque sur l’avenir des matières premières un cadre dirigeant d’une grande entreprise faisait l’observation suivante (je cite de mémoire) ; « Les choses ont beaucoup changé. Nous étions à ce qu’il existe des conflits à l’intérieur de l’entreprise entre le salariat et la direction. Les choses ont changé aujourd’hui lorsque nous lançon un projet nous devons nous expliquer avec l’ensemble de la population vivant autour et qui s’estime concernée »
Cette réflexion traduit une réalité. L’exigence de la sauvegarde de l’environnement est présente dans tous les pays du monde et c’est la meilleure garantie que la transition énergétique se fasse dans le respect de la planète dont nous sommes tous les citoyens.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Note« La Convention cadre des Nations unies sur les Changements Climatiques dite CCNUCC (UNFCCC en anglais) a été adoptée au cours du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992. Elle est entrée en vigueur le 21 mars 1994 et a été ratifiée par 196 « parties » prenantes à la Convention.
Cette convention-cadre est une convention universelle de principe, qui reconnait l’existence d’un changement climatique d’origine humaine et donne aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène.
La conférence des « parties » (COP), composée de tous les états « parties », constitue l’organe suprême de la convention. Elle se réunit chaque année lors de conférences mondiales où sont prises des décisions pour respecter les objectifs de lutte contre les changements climatiques. Les décisions sont prises à l’unanimité ou par consensus. La COP qui se tiendra à Paris sera la 21ème d’où son nom de COP 21 (d’après le site http://www.cop21.gouv.fr)

Bains Douches, Fête du Cochon, Coeuilly, Autolib, Nouvelle piste cyclable tout est bon à Champigny en novembre

Ne manquez pas une visite aux Bains Douches

Ils vont être détruits prochainement les Bains Douches de Champigny sur Marne pour laisser la place à la station de métro Champigny Centre. Construits dans le style Art Déco pour développer une politique d’hygiène populaire à une époque où beaucoup de foyers à Champigny n’avaient pas l’eau courante, désaffectés, devenus salle de ping pong (pardon de tennis de table), et bureau de vote à l’occasion des consultations électorales, leur histoire nous est restituée par Marianne Palmieri dans le N° de Vidéomarne consacré aux Bains Douches
Cliquez sur le lien
http://www.dailymotion.com/VIDEO-SUR-MARNE
et pensez à soutenir de votre cotisation ou de vos dons Videomarne, reflet
de la vie de Champigny

Des associations et + d’initiatives

On nous prie de faire savoir

Samedi 7 novembre – stand à la Foire au Troc et aux Cochons

Nous participerons à la 452ème Foire au Troc et aux Cochons de Champigny, au stand ESS de la mairie. Avec l’Amap, Les Paniers des Bordes, l’association Alter-marché le kiosque et le tout nouveau collectif « Champigny en Transition » qui vient de se créer, nous mettrons en place une « soupe participative », à partir de légumes invendus de magasins bio des environs. Munis d’éplucheurs, de couteaux, de marmites et de réchauds, les recettes de soupes s’improviseront au gré des légumes récupérés et seront servies gracieusement aux passants.

Les autres associations présentes à ce stand et les passants seront invités à donner un coup de main « en cuisine ».
Aucun horaire n’a été fixé pour cette soupe. Sa préparation commencera le matin et continuera de façon continue, tant qu’on aura des légumes à mitonner.

Vendredi 13 novembre – projection-débat

Nous renouvelons notre participation au festival Alimenterre cette année avec la projection du documentaire « Les Liberterres », à 20h30 à à la Maison Pour Tous Youri Gagarine (6 avenue du 11 Novembre 1918, Champigny). Le film présente le portrait de 4 agriculteurs européens qui ont décidé de tourner le dos à l’agriculture dite « conventionnelle » et à l’industrie agro-alimentaire.

La projection sera précédée d’un buffet (vos contributions salées ou sucres seront de nouveau les bienvenues) et suivie d’un débat avec Floréal Macarro Romero. Entrée libre !

et le 15  novembre l’association J’AIME MON MARCHE DE COEUILLY  propose une nouvelle animation sur un marché qui reprend des couleurs. La participation citoyenne montre qu’elle peut faire vivre des projets…

Bravo

et ce 1er novembre

AUTOLIB

Ce 2 novembre commencent les travaux d’installation de la première station d’Autolib au Mordacs (rue du Bois l’Abbé). Cette station est la première des 6 stations qui vont être installées à Champigny au cours des prochains mois (Mairie, Tremblay, Boullereaux, Plateau, Mordacs, Amroisine(Coeuilly)). Dans une seconde tranche 6 autres stations seront implantées en tenant compte des besoins générés par l’arrivée du Métro.

La venue d’Autolib c’est une étape vers une autre façon de se déplacer avec un partage de la voiture (électrique) et un choix nouveau offert pour restreindre l’utilisation de la voiture individuelle.

Nouvelle Piste Cyclable

Ce 2 novembre commencent aussi les travaux d’une piste cyclable à double sens sur Stalingrad entre l’Avenue du Général de Gaulle et l’entrée du Parc du Tremblay. Ce segment sera par la suite poursuivi pour rejoindre la passerelle piétons vélos qui doublera le Pont de Nogent. On voit ainsi progressivement se dessiner un réseau départemental coordonné de pistes cyclables sur les axes. Sur la D45E (Salvador Allende-Rue du Bois l’Abbé-Sonia Delaunay-François Mitterrand-Stalingrad il restera pour assurer la continuité à créer une piste sur François Mitterrand (une idée lancée par Forum dès 1998 lors de la construction de ce tronçon).

En dehors de ces secteurs (qui relèvent du département) les efforts de la ville doivent être poursuivis pour des axes cyclistes protégés, la mise en place de zones 30 et les nécessaires mesures contre le stationnement abusif de voitures sur les bandes cyclables (Avenue Jean Jaurès surtout)

Le meilleur et le moins bon de cet été

Il y a à Champigny des évènements, des faits qu’on aime et d’autres au contraire qui ne plaisent pas. Il faut parler de tous les bons et les moins bons. C’est sans doute la meilleure façon de faire pour améliorer les choses. Parler de ce qui plait et de ce qui ne plait pas pour que les Campinois-es se mobilisent en faveur de solutions positives pour notre ville.
Ce qui nous a beaucoup plu

L’activité d’une association de Coeuilly qui s’est formée l’an dernier avec pour nom : J’aime mon marché et pour mot d’ordre « le Marché de Coeuilly reprend sa place ». (Site internet http://www.marchedecoeuilly.com)
Il faut dire qu’il allait mal le marché de Coeuilly, déclinant d’année en année, avec de moins en moins de commerçants et de chalands.
Les quelques commerçants qui restaient faisaient de leur mieux pour défendre le petit marché lieu de rencontre et de convivialité, de lien pour le quartier mais l’avenir paraissait bien sombre. Certains l’avaient déjà enterré. Et puis une initiative citoyenne a démarré avec pour but d’animer le marché, de le rendre vivant. De bouche à oreille la nouvelle s’est propagée et le succès est venu. On se presse maintenant au Marché.


Le thème de l’animation cette fois c’était l’automne. La prochaine animation aura lieu le 18 octobre et aura cette fois pour thème « Vive l’été Indien » et vous verrez en consultant le site de l’association que des thèmes sont déjà prévus jusqu’en février 2016. Bravo l’enthousiasme et vous qui lisez penser à soutenir le marché de Coeuilly, c’est sympa et cela fait une promenade le dimanche matin.

Pour vous tenir au courant de l’actualité de Coeuilly connectez vous à

https://kiosquecoeuilly.wordpress.com/

Ce qui nous plait aussi
Le 30 septembre à 20H aura lieu dans la salle du Conseil Municipal la présentation du projet d’aménagement »Union Jaurès » par Bouygues immobilier. En quoi cela peut-il faire plaisir ? Rappelez-vous bien. Bouygues était arrivé il y a quelques années avec un projet tout ficelé qui ne prenait absolument pas en compte les intérêts des riverains. Ceux-ci ceux des rues d’l’Union, de Georgette et Marcel Sembat, de la rue Thiers et de la rue Dupertuis se sont groupés en association. Ils ont saisi le Tribunal Administratif et ils ont gagné. Bouygues a dû revoir sa copie, négocier avec les riverains, repenser l’intégration de son projet dans l’urbanisme (lui-même en pleine mutation).
Au départ les riverains avaient conscience de l’enjeu et aussi de la disproportion apparente des forces. Nous ne savons pas si la présentation qui sera faite le 30 septembre leur donnera définitivement satisfaction mais ils se sont imposés comme des partenaires de négociation traitant d’égal à égal avec Bouygues immobilier.
Pour nous et c’est important toute démarche d’urbanisme dans la ville doit se faire avec les habitants.

Encore du positif….
On voit depuis peu (depuis mai nous dit-on mais nous les avons découverts en septembre) des ASVP (ils seraient 4) qui circulent sur des vélos bleus marqués « Ville de Champigny ». Ils sont particulièrement chargés de la surveillance de la zone bleue étendue désormais le long de l’Avenue Roger Salengro jusqu’à La Fourchette afin de lutter contre le stationnement des voitures ventouses et dégager des stationnements pour les clients des commerces.
C’est bien d’avoir doté les ASVP de vélos. Bien sur 4 vélos cela ne révolutionne pas les conditions de circulation ou ne résout le problème de la pollution mais cela a valeur de symbole, d’engagement dans le bon sens. Et puis c’est quand même 2 voitures de moins.

Les arbres coupés question et réponse
Nous avons reçu un courrier électronique d’une dame du Village Parisien (avec son autorisation nous la reproduisons ici ainsi que la réponse faite par les services municipaux à nos élus.
Message de V (25/8)
« J’ai pris des photos il y a une dizaine de jours du passage qui va de la ZAC proche du gymnase Emile Victor et lycée au cimetière de Coeuilly. Les arbres ont été coupés, les trous recouverts de bitume…l’aménagement laisse peu de place aux espaces verts. »
Nos élus ont posé la question aux services municipaux compétents

Les catalpas ont été coupés

Voici leur réponse :
Suite à votre demande, voici le récapitulatif des raisons pour lesquelles les arbres de l’allée piéton/vélo située entre le lycée Marx Dormoy et l’avenue Maurice Thorez ont été abattus :
– Le proviseur nous a demandé suite à des agressions de supprimer ces arbres. Les grandes feuilles des catalpas de faible hauteur masquaient la visibilité de jour comme de nuit (les lanternes étaient dans les feuilles).
– Les racines de ces arbres soulevaient le sol, qui était devenu dangereux (risque de chute)
– L’état phytosanitaire des arbres n’était pas très bon (chute de branches) ce qui les rendaient dangereux pour les piétons.

Je précise que l’ensemble des arbustes (2 haies longeant l’allée de part et d’autre du cheminement piéton) sont maintenues.

Il faut savoir enfin que dans le cadre de l’ouvrage à créer pour le Grand Paris (2017 ?), cette allée est appelée à être démolie. Selon le dernier plan (projet) les arbres auraient de toute façon été abattus. Mais étant donné le danger, nous avons souhaité les abattre dès maintenant. Une replantation sera bien sûr possible lors du réaménagement après travaux, en choisissant cette fois les essences avec discernement »
Nous prenons note de ces explications. Il est certain qu’un certain nombre d’aménagements vont devoir être revus suite aux travaux du Grand Paris Express (dans le cas de ce secteur l’implantation d’un puits de secours). Nous souhaitons que ce secteur soit repensé en concertation avec les résidents du Quartier du Village parisien et aussi avec le Lycée.

Ce qui ne nous plait pas

LA PROLIFERATION DES DEPOTS D’IMMONDICES
Cela va du sac plastique qui traine sur le trottoir, de la canette de bière qui roule sur la rue à l’amoncèlement de gravas ou de fauteuils et matelas éventrés. Il y a là un problème majeur d’incivilité. Il n’est pas spécifique de Champigny. Lorsqu’on circule dans d’autres banlieues on constate le même phénomène. Le numéro vert mis en place par la mairie fonctionne bien mais est parfois débordé. Que faire ? multiplier les moyens et le personnel affecté au nettoiement ? Cela a des limites car cela a un coût. Qui peut accepter que les campinois soient obligés de payer plus d’impôts locaux pour couvrir les frais des incivilités de certains ? Non il faut mener des campagnes vigoureuses contre ces incivilités (et des mesures répressives lorsque les coupables sont pris sur le fait, mais c’est rarement le cas). Cela est urgent pour donner un contenu au concept du vire ensemble et d’une ville où il fasse bon vivre.

LE BRUIT RUE JULES GUESDE
Nous avons reçu un mail d’une résidente de la rue Jules Guesde
« 29 juin City Stade

Il est 22h 44, il y a toutes justes 10 minutes, 3 jeunes ont enjambé la clôture pour pénétrer dans le city stade, et y jouer au ballon. Je vous passe les détails, entre les hurlements et le ballon qui cognait sur la clôture. Après notre journée de travail je n’ai pas hésité à les interpeller, j’ai eu grand peine à les faire sortir après plus de 5 minutes à faire entendre raison.

Déjà tout le week-end, cris hurlements. Il y a 15 jours, nous avons été réveillés à 1h20 du matin dans la nuit du dimanche au lundi.

Nous avons besoin de repos comme tous les citoyens ; il n’est pas normal, que nous ayons à subir de tels désagréments alors qu’il y a des espaces de jeux et de verdure dans la ville et des stades pour les jeux de ballons ou bien que de telles structures accueillant et concentrant dans un petit périmètre, un nombre conséquent de personnes, qui plus est sous nos fenêtres, soient installées là où les riverains n’en soient pas affectés »
FC

Le City Stade (tout près des immeubles)

Notre point de vue : Le terme « enjambé la clôture » est faible. Celle-ci est haute de plusieurs mètres ; depuis que la municipalité fait fermer le City Stade à 21H dans l’espoir (vain hélas) de garantir la tranquillité nocturne des riverains certains escaladent le grillage, prenant de gros risques en cas de chute ;
Les riverains ont droit au calme et au repos nocturne. Comment l’obtenir ? Il faut au moins essayer de faire une campagne de pression contre ces intrusions nocturnes et demander à la police d’inclure le City Stade dans ses rondes pour dissuader les utilisateurs nocturnes.
Le bruit aussi est une incivilité.

SOUFFLEUSES

P. Nous a envoyé le courrier suivant

« Je suis restée à Champigny pendant ces deux mois comme beaucoup d’entre nous.
J’avais espéré que cette parenthèse estivale me serait profitable voire agréable puisque j’habite près de l’école du centre et que l’année écoulée, question nuisances sonores, a été particulièrement pénible …
Mais non !
Les  » sans vacances  » ont subi l’activité quasi quotidienne des cantonniers armés de leurs souffleuses !
Un sur chaque trottoir d’une même rue, presque effrayants avec leurs dérisoires petits masques et leurs casques anti-bruit, faisant fuir le piéton piégé devant le nuage de poussière jaune propulsé direct dans ses bronches, miasmes, crachats déjections canines !!!?
Des heures de poussière et de bruit qui auraient dû être évitées surtout en période de vacances, les enfants sont dans la rue, plus la canicule et la sécheresse !!!

J’ai pu constater, en me rendant quotidiennement au Plessis-Trévise en juillet, que le calme y régnait dans des rues propres !
Là, tous les jours, des cantonniers équipés de simples balais étaient beaucoup plus efficaces que nos pollueurs !!!
Le « bien vivre ensemble », dont la mairie nous parle si régulièrement, dans un air pollué par les cantonniers me semble inacceptable. A quand une solution à ce problème récurrent, détergent pour la santé ? »
Notre point de vue : Nous sommes tout à fait d’accord avec P. Il y a plusieurs années déjà que nous dénonçons l’utilisation de ces souffleuses (ou soufflettes suivant certains), bruyantes, dangereuses pour l’hygiène. Paris a drastiquement limité leur usage à certaines zones de jardins publics remettant à l’honneur le balai et là où la disposition des trottoirs le permet des véhicules électriques aspirants. Il n’y a vraiment aucune honte à faire comme Paris au contraire du moins dans ce cas précis.