28 JUIN un vote longuement raisonné

yves Fuchs

L’écart faible qui sépare à CHAMPIGNY lors des municipales majorité et opposition est une tradition politique locale. L’élection en 2008 dès le 1ER TOUR de Dominique ADENOT fait exception ; en 2014 le maintien de la liste FN au second tour compliquait en peu le jeu ;

A chaque élection municipale la droite part en chanson, sure de l’emporter cette fois et à chaque fois jusqu’à présent elle a été battue, avec des écarts faibles mais battue et préparant une « prochaine » certainement décisive ;

 Ce 28 juin verrons nous se répéter ce même scénario ? ou bien ?

DINH, SCHMITT ELIMINES

IL RESTAIT 3 CANDIDATS

Les listes de M . Laurent Jeanne, Christian Fautré et Mamadou Sy étaient seules à pouvoir participer au second tour ;

J’envisageai de voter pour la liste SY  Bien qu’en désaccord sur certains points avec les propositions avancées par M. Sy et ses amis, je me trouvai en accord  sur l’essentiel avec leur démarche. J’appréciai surtout le renouvellement des personnes, l’abandon de la langue de bois habituelle, le souci de développer la démocratie de quartiers.

PUIS ILS NE FURENT PLUS QUE DEUX

La fusion de la liste SY avec la liste FAUTRE posait deux problèmes

1 / COMPRENDRE LES RAISONS QUI ONT MOTIVE CETTE FUSION

2/ PRENDRE UNE DECISION QUI SOIT LA MOINS MAUVAISE POSSIBLE ET VOTER EN CONSEQUENCE.

Point 1  Certains ne se privent pas de dire que M.Sy s’est laissé acheter pour un poste de Maire adjoint. C’est faux ;

M. SY a eu le courage au cours de la précédente mandature de démissionner de son poste de Conseiller Délégué ; il  s’en est expliqué dans un texte dur pour l’équipe FAUTRE et surtout pour M. FAUTRE lui-même avec qui il considérait au moment de sa démission qu’il était impossible de travailler .

Que s’est-il donc passé qui ait motivé ce changement ?

Il faut prendre en compte que dans une équipe qui monte une liste le poids politique du n°1 est important mais il ne l’exerce pas seul et l’avis de tous compte ;

La décision prise reflète donc la position de la majorité de la liste qui a pu être sensible au fait que le maintien plaçait M. Jeanne dans une position hautement favorable

Il est probable aussi que la majorité des membres de « Champigny en mieux » ait considéré qu’il serait plus efficace  d’avoir des élus à l’intérieur de l’appareil, y compris à des postes responsables, que 2 ou 3 conseillers coincés entre majorité et opposition.

Cette démarche nous l’avons eue à Forum, il y a 6 ans  et aujourd’hui nous en avons tiré la conclusion que le profit en était illusoire. Certes un adjoint non PC PEUT FAIRE AVANCER CERTAINS PROJETS mais toutes les orientations importantes sont prises entre élus du groupe PCF , MM Besnard, Le Guillou et moi-même en avons été témoins.

Sans vouloir prédire l’avenir il est peu probable que l’union SY-FAUTRE  dure bien longtemps

Point 2

JE NE PEUX PAS VOTER POUR M. FAUTRE OU POUR M. JEANNE

SI JE VOTAIS POUR M FAUTRE ce serait uniquement pour sauvegarder mes habitudes et même une tradition familiale mais je ne peux accepter une pratique non démocratique de décisions imposées sans discussion (ce qui n’était pas le cas avec D. ADENOT), de mépris réel des problèmes écologiques (refus de CHAMPIGNY d’adhérer à la Zone de Faible Emission (ZFE), volonté d’ignorer les menaces réelles d’extension latérale de la grave pollution aux polychlorobenzènes et polychloroéthylènes de la ZAC des Bords de Marne). Ce serait entériner définitivement la non vie des conseils de quartier, la fin de la démocratie citoyenne participative à laquelle je suis particulièrement attaché.

SI JE VOTAIS POUR M. JEANNE Je soutiendrais une politique qui ne se définit que par opposition à celle de la majorité en place. M. Jean Louis Besnard appelle joliment la conception que développe M. Jeanne une « politique de la droite pavillonnaire » alors que dans cette ville il faut arrêter d’opposer pavillons et grands ensembles sociaux, il faut favoriser le parcours résidentiel qui est ce à quoi aspire la majorité tout en préservant notre commune de la spéculation. Je reproche à M. Jeanne de laisser parfois son opposition à la majorité actuelle le conduire à prendre des attitudes contraires à l’intérêt commun ; je n’oublie pas qu’il a été le principal opposant au TVM EST dont la réalisation aurait permis dès 2005 de désenclaver les quartiers nord de notre ville et qui aurait complété le maillage du métro express encore à venir;

Je ne m’abstiendrai pas non plus. JE VOTERAI ET POUR QUE MON VOTE NE SOIT PAS CONSIDERE COMME NUL JE PRENDRAI SOIN DE METTRE UNE FEUILLE BLANCHE DANS MON ENVELOPPE. LES VOTES BLANCS SONT COMPTES A PART ET SIGNIFIENT UNE OPPOSITION AU DEUX CANDIDATS

Yves FUCHS