A GAUCHE ? A DROITE? OU AU CENTRE?

chronique 2

Yves Fuchs

Six listes annoncées

Cette année on annonce que 6 listes se présenteront aux suffrages des électeurs de notre commune au premier tour le 15 MARS prochain. On ne connait pas encore la composition de ces listes et les contacts qui se nouent, Les prises de position, les rumeurs (et aussi les intox) tout cela laisse penser que la campagne en est arrivée à la phase de préparation finale. Certes les listes ne sont pas encore complètes définitives,  certaines personnalités connues sont encore « démarchées » cela montre qu’il reste quelques détails à régler mais que très bientôt la vraie bataille va commencer.

Encore un peu de temps donc avant que ne s’engage la grande course ; une course dans laquelle tout le monde ne dispose pas des mêmes moyens. Comme dans un rallye PARIS DAKAR il y a ceux qui courrent pour de grosses écuries et puis des passionnés qui ne bénéficient pas de la même assistance.
Je viens de lire dans CITOYENS 94 que le MoDem du Val de Marne a décidé d’accorder son soutien à Laurent JEANNE qui était déjà labelisé LR ( Les Républicains) UDI , Avenirs (le mouvement de Valérie PECRESSE) et donc maintenant ajoute une étiquette MoDem à sa candidature, une sorte de travelling arrière ou de boucle qui nous rappelle que Laurent JEANNE a commencé son cycle politique au MoDem lorsque ce parti sous la direction de M.BAYROU paraissait devoir jouer un rôle de premier plan.
M. Laurent JEANNE voit ainsi se réaliser son souhait d’être le candidat de la Droite et du Centre.
C’est quelque chose qui ne fait certainement pas l’affaire de M. Jean Michel SCHMITT candidat soutenue par LREM (La République En Marche) qui pouvait espérer que le MoDem lui manifeste son soutien eut égard à l’association des deux partis dans la gestion gouvernementale. En fait ce sont sans doute des considérations plus locales(*voir note en fin de texte) qui ont joué.
Mais le coup est surtout rude pour Mme Marie NGUYEN-DINH

Adhérente Du MoDem elle avait été élue sur la liste JEANNE en 2014 et avait montré lors  de séances du Conseil Municipal une combativité certaine ; Brillante et sans détours elle avait rompu avec Laurent Jeanne et démissionné .du Conseil Municipal. Depuis quelques mois elle avait monté un groupe. Elle était très active sur les réseaux sociaux ; Sur les photos publiées par ses soins sur Facebook on pouvait reconnaitre des gens classés parmi les proches de Laurent Jeanne et d’autres qui étaient encore récemment adhérents du Parti Socialiste.
Cette dynamique parait aujourd’hui cassée; logiquement Mme Nguyen-Dinh devrait se retirer mais c’est quelqu’un de tenace et il est fort possible qu’elle décide de continuer malgré les difficultés (en particulier celle du financement de sa campagne puisque c’est désormais M. Jeanne qui profitera du soutien financier du MoDem).
Mais n’attache-t-on pas trop d’importance à ce  centre?  A Champigny ce n’est pas historiquement le centre qui compte.  Ce qui est déterminant c’est la lutte entre la droite classique et le PCF, lutte qui jusqu’à présent a toujours été gagnée par le PCF, de justesse souvent mais toujours en faveur du PCF
Pour bien voir les rapports de force et juger les choix stratégiques des principaux candidats laissez moi vous emmener regarder les résultats des élections qui ont le moins de points communs avec les municipales à savoir les Elections Européennes.
Les élections européennes se déroulent au scrutin proportionnel, à un seul tour
.Elles génèrent des débats politiques dont sont exclus les problèmes locaux, le rôle local des candidats n’est pas un critère de choix.
Tout ceci fait des européennes des élections très politiques et ce sont aussi les élections où l’abstention est la plus forte. Ceux qui se déplacent pour voter aux européennes sont donc les citoyens les plus politisés
Depuis 20 ans le pourcentage de participation au élections européennes a peu varié : 41,57% en 2004, 38,80 en 2009, 35,23 en 2014 et 41,22 en 2019. La participation aux municipales durant la même période s’est fixée entre 45 et 55% ;

.
Un premier élément frappe lorsque l’on regarde ces résultats des élections européennes c’est la permanence à gauche de ce que l’on pourrait appeler une « gauche radicale » particulièrement stable. Elle est représenté en 2004 par le seul PCF qui obtient 19,62% des suffrages, en 2009 par une liste associant le PG (Parti de Gauche) au PCF avec 19,82%.
Puis en 2014 un score de 18,28% récompense la liste Front de Gauche tandis que l’an dernier le PCF et LFI (La France Insoumise), qui ont présenté des listes séparées recueillent respectivement 10,39% et 9,22%  des suffrages; On retrouve ainsi une gauche radicale à 19,5%.
C’est ce socle et sa constance qui servent de justificatif à la prétention du PCF d’assurer la direction d’une majorité de gauche. Or cette prétention est remise en cause au sein même de la gauche radicale à la fois par La France Insoumise qui entend se faire reconnaitre , avec force son désir de changement des pratiques et par la présence d’une liste citoyenne, celle de M. Mamadou SY

VOULOIR DANS UN TEL CONTEXTE REBATIR L’UNION DE TOUTE LA GAUCHE ET DES ECOLOGISTES PARAIT BIEN DIFFICILE .sous la houlette de M. Christian FAUTRE

OU EN SONT AUJOURD’HUI  LES DIFFERENTS  PARTENAIRES ?

                                                                                   QUE REPRESENTENT-ILS ?


Les résultats des élections européennes font apparaitre qu’à coté de cette gauche radicale existe une autre gauche celle des électeurs socialistes et écologistes. Ensemble ils ont obtenus 29 ;88% des suffrages exprimés en 2004, 29,08%en 2009, 28,98% en 2014 et 26,79% en 2019.
A l’intérieur de ce bloc les variations sont importantes. Les écologistes qui obtiennent, 6,72% en 2004 culminent à 17,80en 2009 et à 15,92% en 2019.
Cela ne suffit pas pour en faire les partenaires d’une victoire de toute la gauche et des écologistes. Le mouvement écologiste à Champigny réalise ses bons scores quand il abandonne la ligne union de la gauche pour une orientation plus centriste ; Ce fut le cas en 2009 avec pour tête de liste Daniel COHN BENDIT puis en 2019 avec JADOT ; il existe bien à Champigny un électorat écologiste potentiel important mais il n’aspire pas à agir uniquement sous le contrôle du PCF. .
S’assurer l’appui de Mme CAPORAL et de M. LAGACHE au sein de la majorité ne suffit pas à gagner le vote de ceux qui ont opté pour EELV aux européennes car la majorité d’entre eux regarde plutôt vers le Centre. Ce sont ces électeurs qui feront la décision. M. Fautré a-t-il la capacité de les gagner à lui ? Ou bien préfèreront-ils l’alliance de la droite et du centre avec Laurent JEANNE ou encore celle du centre et de LERM avec Jean Michel SCHMITT ?
On aura l’occasion d’en rediscuter au cours des prochaines semaines car cela sera un élément majeur de cette campagne des municipales 2020 à CHAMPIGNY SUR MARNE; ;
Et pour conclure je citerai, une fois n’est pas coutume, le chancelier allemand OTTO v. BISMARCK qui prophétisait à la veille d’élections en 1881 «In Zentrum ist Trumpf » (le Centre c’est là qu’est l’atout) et les gagnait mais peut-il en être de même à Champigny en 2020 ?

MME nGUYEN dINH

note

la décision du MoDem 94 de soutenir M. Laurent Jeanne plutôt que Mme Marie Nguyen Dinh peut être motivé par un accord de réciprocité, le mouvement Libres en contrepartie apportant son soutien, dans une autre commune à un candidat du MoDem. De tels accords sont monnaie courante.. Il nous été ainsi rapporté que en 2014 la fédération du PS 94 avait fait pression sur sa section de Champigny afin que celle ci s’engage à réaliser une liste d’union à direction PCF et abandonne les discussions alors en cours avec Forum; Au cas contraire le PCF aurait pu présenter des listes dans des villes gérées par le PS, mettant certains sortant PS en difficulté.

réunion publique

à la maison pour tous YOURI GAGARINE

VENDREDI 17 JANVIER à 19 H

MAMADOU SY a présenté son équipe et esquissé son programme devant 270 personnes, venues de différents quartiers de CHAMPIGNY; Un beau succès pour M. Sy et son équipe orientée résolument à gauche qui entendent apporter des méthodes et des solutions neuves. Le succès n’est jamais assuré en ces affaires électorales mais le fait que l’assistance ait été plus nombreuse qu’à la réunion de présentation du Maire C. Fautré à Tabanelli indique bien l’intérêt que suscite cette liste « Champigny en Mieux »