AVANT L’OUVERTURE DU MARCHE LE 19 AVRIL

C’est décidé, le marché aura bien lieu le dimanche[1]. Le maire, la municipalité n’entendent ni discuter, ni remettre. C’est une question de principe : on ne changera rien à ce que nous avons décidé. D’ailleurs affirme la mairie il s’agit d’une demande de la population. Nous y travaillons depuis cinq ans et on a suffisamment discuté et communiqué là-dessus. On fera remarquer que si la mairie estime avoir beaucoup communiqué et informé (ce que nous contestons) cette communication et cette information sont totalement inadaptées et de très mauvaise qualité comme le prouvent l’importance des protestations des riverains, des commerçants. Certes ces jours derniers Champigny a été inondé de tracts signalant l’ouverture du marché le 19 avril et cela de La Fourchette de Champigny jusqu’à Coeuilly mais c’est une information après décision c’est de la communication pas de la concertation.

Une communication importante mais après décision

L’importance même de cette protestation, le succès de la pétition, montrent bien qu’il ne s’agit pas seulement de l’énervement de quelques grincheux opposés à tout changement mais bien d’un problème réel. La méthode de gouvernance de cette ville n’intègre pas la concertation des citoyens, c’est dommage et il faudra bien que cela change.

La décision étant prise et irrévocable reste à essayer de faire que ce marché se passe le mieux possible pour les riverains et apporte réellement quelque chose à la population. Nous faisons quelques suggestions ci-dessous. Vous avez certainement vous aussi des idées, des choses auxquelles nous n’avons pas pensé. Ecrivez le dans un commentaire on enrichira ainsi la liste des propositions dont la mairie sera bien obligée de tenir compte.

 

 

ON DEMANDE

 

A voir : ce que sera réellement ce marché. Lors de la réunion du Conseil de Quartier du Centre Ville le 10 mars dernier il avait été annoncé que 19 commerces de bouches, déjà présents sur le marché les mardi ou vendredi prévoyaient de participer au marché du dimanche matin. Lors du conseil municipal du 25 mars le chiffre donné était de 32 dont 26 commerces de bouches. Depuis le 1er avril (mais ce n’est pas un poisson) des calicots annoncent que 70 commerces (notre photo) seront présents sur ce marché du dimanche.

Cela soulève quelques questions.

1/Un comptage effectué vendredi 3 avril sur le marché indique que ce jour 119 commerçants non sédentaires étaient présents. On y trouvait 38 commerces de bouche, 1 divers (fleurs) et 80 commerces de fripes, colifichets etc. Quel sera le pourcentage le dimanche ? On peut craindre que le marché du dimanche ne devienne surtout un lieu de vente de marchandises de bric et de broc et non ce marché de produits alimentaires que réclament ceux qui travaillent durant la semaine loin de Champigny.

2/ Le Maire a affirmé lors du conseil que le Marché s’établirait sur la partie ouest de la Place Lénine, la partie est (entre la rue Albert Thomas et la rue de l’Eglise) restant libre. Si le chiffre de 70 commerçants est une réalité on sera proche de la saturation sur ces emplacements. Or un des graves défauts du marché actuel réside dans la difficulté d’y circuler. Les allées sont trop étroites et un caddy  et une poussette s’y croisent difficilement. Ce marché (qu’il soit du dimanche ou de semaine a besoin d’être repensé dans son plan de circulation des personnes). Donnons lui de l’air, de la visibilité….

 

A revoir : La décision de réserver le parking Carnot aux véhicules des commerçants. L’idée pouvait paraître intéressante pour dégager la place de contraindre les commerçants, une fois leur matériel mis en place, à garer leurs véhicules utilitaires sur le parking Carnot. Simplement on a à ce sujet oublié une chose : le dimanche le Quai Victor Hugo est fermé à la circulation automobile. De ce fait le parking Carnot est le seul accessible (par la rue Carnot) aux personnes qui se rendent en voiture à la guinguette du Martin Pêcheur. Réserver ce parking aux véhicules des commerçants du marché revient à priver la guinguette de la clientèle de tous ceux qui ne viennent pas à pied ou en vélo.

Pour mettre en valeur Champigny, la municipalité aime (à juste titre) rappeler tous les côtés positifs que les Bords de Marne, les Iles et l’esprit des guinguettes apportent à la ville. Il serait quand même absurde que l’incompétence d’un service municipal mette en difficulté la dernière guinguette en activité à Champigny.

 

A prévoir : Les quelques emplacements pour vélos devant le magasin Ed sont saturés au moment des marchés et il y a concurrence entre les cyclistes  tous les matins de marché pour attacher leur machine aux différents poteaux de signalisation.

Le dimanche est de plus un jour où les gens prennent plus volontiers leur vélo. Les espaces actuels déjà insuffisants le mardi et le vendredi ne suffiront pas. Peut-on suggérer aux services municipaux de prévoir l’installation de parkings à vélo supplémentaires ?

 Ajouté le 12/4: Précédemment la Mairie avait affirmé que le Marché n’occuperait pas la partie Est de la place (entre les rues Albert Thomas et de l’Eglise) laissant cet espace libre pour le parking des voitures. Selon les indications obtenues ces derniers jours il est maintenant prévu que le Marché du Dimanche s’installera sur l’ensemble de la Place Lénine.

[1] Voir  à ce sujet sur ce blog la note intitulée : Un marché le dimanche : Est-ce vraiment une bonne idée ?