BREVES DE CAMPAGNE (mis à jour le 17 mars)

Pendant la durée de la campagne des cantonales du canton de Champigny Centre nous ouvrons ici une rubrique sur les faits de campagne et les candidats. Au jour le jour nous essaierons de rendre compte des petits et des grands évènements de la campagne des cantonales

Mise à jour du 17 mars

Au cours du Conseil Municipal du 16 mars, en fin de séance, j’ai posé à Monsieur le Maire, comme le règlement m’y autorise deux questions sur des sujets ne figurant pas à l’ordre du jour. L’une de ces questions portait sur l’arrêt des travaux sur la D4 (ex Nationale 4) pendant la période des élections, leur reprise le 28 mars et le coût d’un tel arrêt de chantier.

La réponse du maire fut la suivante (de mémoire).

C’est à la demande de la mairie de Champigny que les travaux ont été arrêtés, m’a répondu M. Dominique Adenot. Les travaux, me dit-il, allaient se poursuivre devant la mairie lorsque nous nous sommes aperçus, chose que nous n’avions pas remarquée auparavant sur les plans, que le projet prévoyait la plantation d’arbres sur le trottoir devant la mairie. Or ce trottoir est de tout Champigny celui qui accueille la plus importante circulation de piétons. Nous avons considéré que les arbres tels qu’ils étaient prévus gêneraient la circulation des piétons et nous avons donc demandé un sursis afin de trouver une solution qui s’avère d’ailleurs difficile à mettre en place.

Yves Fuchs

Conclusion : Si on en croit Monsieur Adenot l’arrêt d’un chantier qui suscitait des critiques ne serait pas du à une volonté de la Mairie d’éviter à M. Ouzoulias des remarques désagréables au cours de sa campagne pour sa réélection au Conseil Général (contrairement à ce que nous avions supposé) mais à la légèreté de la Mairie qui n’aurait pas étudié suffisamment les plans qui lui ont été soumis. M. Adenot a reconnu que l’arrêt et la reprise du chantier auraient un coût sans en préciser le montant

Mise à jour du 14 mars

M. Maurice Ouzoulias a beaucoup de casquettes. Il est Conseiller Général du Val de Marne, Vice Président du Conseil Général. Il est Président Directeur Général de IDF Habitat (ex Campinoise d’Habitation) une société au chiffre d’affaires de 56 millions d’€ en 2009. Il est aussi Président du Syndicat Interdépartemental de l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP). C’est donc bien un homme qui a donc de nombreuses casquettes. Parmi celle-ci celle de Conseiller Général du canton de Champigny Centre lui plait beaucoup et il souhaite la garder. Pour convaincre les électeurs de voter pour lui il ne ménage pas sa peine. Il a choisi de faire de petites réunions dans les ensembles locatifs sociaux du canton. Et pour être sur de n’oublier personne il a commencé tôt, bien avant la date de l’ouverture officielle de la campagne le 7 mars 2011.

Dès la mi février, en compagnie de M. Christian Favier, Président du Conseil Général, il a tenu une réunion consacrée officiellement aux élections cantonales aux Meilliers…

Mais tout ne se passe pas toujours aussi bien que M. Ouzoulias le souhaiterait.

Il y a quelques jours au centre ville il a été interpellé par les locataires d’un ensemble appartenant à IDF Habitat. Ils lui ont rappelé que depuis fort longtemps ils demandaient sans succès à rencontrer un responsable de IDF Habitat pour parler des problèmes qui se posent sur cet ensemble. Finalement ont-ils dit il est heureux qu’il y ait les élections cantonales puisque cela nous permet enfin d’avoir une réunion avec vous. Ils ont énuméré les problèmes quotidiens : les actes d’incivisme, le bruit, la drogue et la prostitution. Ils ont dit qu’ils savaient bien que ces problèmes se nourrissaient de la perte de tout repère par des gens en totale déshérence mais que les ensembles locatifs à leur avis vivraient mieux s’ils  accueillaient aussi plus de gens intégrés,  garants d’une vraie mixité sociale. M. Ouzoulias n’avait visiblement aucune solution à proposer mais a fini par dire que c’était la « vocation » de Champigny d’accueillir les gens en déshérence. Il est difficile de porter toutes les casquettes à la fois.

Mise à jour du 13 mars

Il y a des choses qui peuvent fâcher et lorsqu’on est sortant et qu’on désire être réélu il vaut beaucoup mieux le temps de la campagne camoufler les problèmes qui fachent.

Par exemple : les travaux sur l’ex RN4 qui ont débuté en décembre ont, à cause de leur impréparation, gêné les automobilistes, provoqué des retards importants pour ceux qui utilisent les bus (208, ATPR), et causé des nuisances dans des quartiers jusque là préservés où les petites rues ont été envahies par des flots d’automobilistes énervés qui cherchaient en vain des itinéraires de délestage.

Ce chantier sur l’ex RN4 doit se poursuivre au moins jusque fin 2011  mais il crée des gênes et énerve beaucoup de Campinois. Que faire pour éviter que cette irritation ne risque de coûter des voix au Conseiller en place M.M. Ouzoulias  ? Eh bien tout simplement on a arrêté les travaux pour trois semaines. Ceux qui se félicitent du calme revenu n’ont pas été informés que les travaux recommenceront le 28 mars au matin au lendemain du 2ème tour.

On a arrêté un chantier pendant 3 semaines pour que les plaintes des automobilistes et des riverains ne risquent pas de faire perdre quelques précieuses voix au conseiller général sortant M. Maurice Ouzoulias…

Posons simplement la question du coût de l’opération. On n’arrête pas ainsi un chantier en cours, on ne rapatrie pas ainsi du matériel, on ne revoie pas l’affectation du personnel pendant 3 semaines sans que cela ait un coût financier. Tout ingénieur, tout chef de chantier, tout directeur d’entreprise peut en témoigner. Cette interruption de travaux va couter cher au département dont les finances ne sont pas au mieux. Ce n’est pas M. M Ouzoulias qui va prendre en charge ce surcoût sur ses frais de campagne. Il est intolérable que cette mise entre parenthèses du chantier pendant 3 semaines soit à la charge du contribuable.

Le candidat du Front National n’est pas très présent dans la campagne. On ne l’a pas encore vu sur les marchés ni dans les rues de Champigny. M. Plainchant, c’est son nom, est un candidat voyageur. En 2008 il était déjà candidat FN à Champigny mais sur le canton ouest. En 2004  il avait tenté sa chance sur le canton de Fontenay Est. Il ne semble pas avoir beaucoup d’attaches avec notre canton du centre et ses problèmes. Un candidat-voyageur donc.

Brèves du 11 mars

Mme Nicole Rondeau est conseillère municipale UMP de Champigny sur Marne. Hier soir sur A2 elle a fait son « coming out » politique. Elle a révélé ses préférences.

 Il était demandé à des membre de l’UMP de donner leur opinion sur le débat sur l’Islam voulu  par Nicolas Sarkozy. Accessoirement était posée la question de savoir quelle position prendrait ces militants si au deuxième tour restaient en présence un candidat FN et un candidat socialiste. La réponse fut claire Mme Rondeau voterait  pour le FN parce que, dit-elle nous avons les mêmes valeurs. (Précisons que ce n’était pas la position d’un autre interviewé)

 Qui est M. Alain Le Bihan ? La candidature de M. Alain Le Bihan sur le canton de Champigny Centre est discrète. Quelques affiches sur les panneaux officiels et quelques tracts sur le marché.

Sur les affiches on apprend que M. Le Bihan veut rassembler les Français et qu’il se réclame d’un mouvement écologiste indépendant (et inconnu)

M. Le Bihan a été candidat aux élections régionales de l’an dernier sur la liste souverainiste « Debout la République » de M. Dupont-Aignan. Il était en 20ème position (sur 24) sur la liste de Debout la République dans le Val de Marne. Le RPF dont il se réclame est né d’une scission du mouvement de M. Dupont-Aignan.

Sur les différents blogs qui soutiennent M. Le Bihan on trouve aussi des pétitions de soutien à Eric Zemmour chroniqueur au Figaro condamné le 18 février à 2000 € d’amende pour provocation à la haine raciale à la suite de ses propos sur « les noirs et les arabes ».

 Sur le site du mouvement on lit

« Igor Kureck de l’URP et Alain Le Bihan du RPF, tous deux candidats sous la bannière

« Pour la France, tout simplement ! » l’un dans le Gard, l’autre dans le Val de Marne ont ainsi décidé d’apporter un témoignage oral de soutien à Jacques Peyrat, candidats de l’Entente Républicaine du 14ème canton de Nice, en participant à une réunion commune. On ne peut que saluer une initiative qui va dans le sens de la convergence des candidats de notre grande famille politique. «

 Précision Jacques Peyrat, candidat dans le 14ème canton de Nice a reçu le soutien de Marine le Pen et du FN. Sa suppléante est membre du FN.

On voit plus clairement à quelle « grande famille politique » se rattache M. Le Bihan.

 Brèves du 6 mars

M. Ouzoulias inaugure

 

Hier Samedi 5 mars grande parade organisée par la Mairie pour la pose symbolique du « premier rail » de la future gare du Métro avec pour titre « Un métro rapide et deux stations c’est gagné » un optimisme un peu surfait pour les besoins de la cause. MM Favier et Adenot ont tenu les rôles principaux. Mais est-il normal qu’un candidat en campagne (Maurice Ouzoulias) participe à cette pose symbolique ? Au passage on notera que M. Dominique Adenot utilise peu les transports en commun. Dans son discours il a réclamé des améliorations de la « carte orange ». Celle-ci n’existe plus depuis juillet 2008 et c’est de passe Navigo qu’il est question aujourd’hui


 

 

 

 

 

 

un optimisme sans doute un peu forcé

 


 

 

 

 

 


Après MM Favier et Adenot le candidat Ouzoulias inaugure…


M. Touraine v/s M. Lagache

 

Sur le site de Monsieur Touraine, candidat du Parti Socialiste à cette cantonale on pouvait encore il y a quelques jours voir  une photo du candidat au coté de Mme Cécile Duflot, secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts. La photo a été prise  lors de la cérémonie des vœux de la Fédération du Val de Marne du Parti Socialiste. Monsieur Lagache, candidat d’Europe Ecologie sur ce canton du centre s’était ému de ce qu’il considère comme une indélicatesse et une tentative de récupération et avait protesté auprès de Monsieur Touraine. Depuis M. Touraine a retiré la photo incriminée de son site.

Monsieur Lagache a eu tort de s’émouvoir. Cette photo rendait compte du fait que l’écologie politique est aujourd’hui un thème porteur et cela devrait  le rendre optimiste que d’autres courent derrière l’image de l’écologie.

 

Les ennuis de M. Ouzoulias

 

Nous apprenons par une dépêche AFP que le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de L’Agglomération Parisienne ( SIAAP) dont Maurice Ouzoulias ( candidat du Front de Gauche (PCF+PG) aux cantonales ) est le Président, a été lourdement condamnée le vendredi 4 Mars dernier .  

Nous pensons qu’il est quand même étonnant  que M. Ouzoulias puisse se présenter en défenseur des droits des travailleurs aux élections cantonales du Val de Marne alors que la société qu’il dirige vient d’être tenue pour responsable de la mort d’un de ses salariés pour divers manquements à la sécurité .


Mme Berchery la plus jeune.

 

L’UMP est fière que sa candidate soit la plus jeune (29 ans) et représente l’entrée d’une nouvelle génération en politique. C’est parfaitement exact. L’UMP était dans l’obligation de renouveler ses candidats. Les deux chefs de file de l’UMP lors des municipales de 2008 avaient pris des engagements envers leurs militants mais quelques mois plus tard M. Chriqui (liste UMP officielle) et M. Juhel (liste UMP dissidente) ont déserté le combat difficile à Champigny pour poursuivre ailleurs des carrières politiques plus faciles.

 

M. Ouzoulias et  la loi électorale

Toujours M. Ouzoulias. La préfecture de Créteil a rappelé à tous les candidats que au terme de la loi la campagne officielle  commençait lundi 7 octobre à 0H et que tout affichage sur les panneaux électoraux avant cette date contrevenait à la loi, justifiait des poursuites et exposait le contrevenant à des recours de la part de ses adversaires. M. Ouzoulias ne s’en soucie visiblement pas.

 Un seul candidat se permet d’afficher hors des délais prévus par la loi