Commentaire du bureau de Forum à la Lettre du Maire (dec 2018)

Dans la Lettre du Maire, distribuée dans les boites aux lettres entre le 15 et le 31 décembre,  Christian Fautré, Maire, affirme son soutien au mouvement des gilets jaunes.

Christian Fautré

Maire de Champigny sur Marne

Le mouvement des gilets jaunes est incontestablement un mouvement populaire qui porte en lui des contradictions profondes.

Imprévisible et imprévu il a pour marque de fabrique le non-respect des codes habituels de la démarche revendicative syndicale et politique.

Les revendications initiales sur le prix des carburants ont été relayées par d’autres portants sur les sujets les plus divers. La réforme de l’impôt, des aides sociales, des salaires sont alors venues au premier plan. Apparue ensuite le  RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne), si le principe en était adopté,  modifierait en profondeur le fonctionnement du pouvoir et nécessiterait une modification de la Constitution.

Les propositions des Gilets Jaunes peuvent trouver leur place dans des débats contradictoires, c’est à dire des débats où les “gilets jaunes” doivent aussi accepter que la contradiction leur soit apportée. C’est à ces conditions que pourra s’instaurer un véritable débat citoyen, un échange avec d’autres. Le gouvernement en a reconnu le besoin sans doute avec beaucoup de retard (mais qui est capable de trouver tout de suite la réponse appropriée quand une espèce de marsupilami de la politique débarque avec fracas dans le milieu très codifié de la gouvernance ?).

On ne sert pas cette perspective de débat en affichant un suivisme absolu. La Lettre du Maire parce qu’elle valide sans réserve les propos et les actions des « Gilets Jaunes » sera jugée par beaucoup comme exprimant la volonté de se replacer dans les débats alors même qu’on en est jusqu’alors resté en marge. La sincérité de la démarche sera jugée à la mesure du vécu à Champigny. Le fonctionnement des Conseils de Quartier n’y témoigne pas à ce jour d’une volonté réelle d’ouverture. Au contraire la rareté des réunions, la verticalité descendante des prises de décisions ont eu pour corollaire le désintérêt de nombre d’habitants.

Or il est nécessaire et urgent au plan local comme au plan  national d’engager les débats. La situation actuelle peut devenir dangereuse. La prolongation en aveugle de l’action, le refus de la négociation par les Gilets Jaunes ne mènerait nulle part. Le mouvement des Gilets Jaunes est fragile.

Divers incidents récents comme les « quenelles à la Dieudonné » à Montmartre le samedi 22 décembre, des déclarations xénophobes et/ou antisémites, montrent combien le danger est réel d’un mouvement qui se dévoierait. Aucune complaisance n’est acceptable en ce domaine.

Rien n’est écrit, rien n’est inéluctable. Faisons tout pour que l’issue à la crise soit trouvée par  un débat démocratique respectueux des opinions de chacun.

Il est grand temps d’entrer désormais dans le temps du débat.

Le bureau de l’association Forum des Boucles de la Marne