Coup de gueule! … »coût » d’hormones

 

Il a fallu attendre que Marion Larat dépose une plainte contre un groupe pharmaceutique pour que Madame Touraine, Ministre de la santé, interdise à  la vente une pilule de 3ème génération, dite 3G (Diane et ses génériques). Mme la Ministre a aussi pris la décision d’anticiper le déremboursement de toutes les pilules de 3ème Génération, initialement prévu en septembre, à fin mars 2013.

 

Quels intérêts veut-on protéger ? Alors qu’il a été mis en évidence que les femmes sous pilules 3G courent deux fois plus de risques d’accident thromboembolique que celles sous 2G, et que les 3G coutent 5 fois plus cher que les 2G ?

 

Pourquoi ne pas interdire la vente de toutes les pilules 3G ?Des études les mettent en cause depuis 1995 et elles ne sont pas plus efficaces que les pilules antérieures.

 

Nos dirigeants mesurent-ils à quel point la soumission aux groupe d’influence de l’industrie pharmaceutique et à leurs conflits d’intérêts font courir des dangers à la santé des femmes. Ne comprennent-ils pas combien il est  nécessaire d’être aujourd’hui et demain vigilant dans ce domaine ?

                                                            P. G.