DES CHIFFRES QUI PARLENT…….


Le service municipal du logement a enregistré 5200 demandes de logements sociaux. Un chiffre en hausse et qui traduit un besoin de se loger, correctement, pas trop loin des lieux d’activité, sans avoir à débourser des sommes que des budgets modestes ou moyens ont peine à réunir. Champigny a toujours beaucoup fait pour le logement social, ce qui n’est pas le cas des communes voisines….

Parmi les 5200 demandes déposées 1700 soit 1/3 environ concernent des familles qui sont déjà hébergées dans le logement social et qui souhaitent changer de logement.

La quasi-totalité de ces demandes émane de familles résidant au Bois l’Abbé. Pour quelle raison souhaitent-elles quitter ce quartier ?

Nous avons cherché à le savoir. Notre hypothèse de départ était que le souhait de « descendre » vers le centre-ville était motivé par le souhait de se rapprocher des moyens de transport en commun dits « lourds » : le RER A à la gare de Champigny Saint Maur, le RER Eole aux Boullereaux. Certes l’éloignement sur le plateau est mal ressenti par beaucoup et la plupart attendent avec impatience l’ouverture  de la nouvelle gare (Bry-Villiers-Champigny) et de pouvoir y accéder rapidement grâce au réseau bus prévu circuler en site propre sur l’axe Altival.

Mais plus souvent ce sont les questions concernant le devenir des enfants qui sont déterminantes selon nos interlocuteurs.

 Des parents de pré-ados surtout nous ont confié craindre un environnement fait elon eux de bandes et de commerces illicites et ont justifié leur désir de changer pour assurer à leurs enfants un environnement plus serein.