Des conseillers municipaux s’expriment

Dans un message « Facebook » du 17 avril, 17h47, ON PEUT LIRE :

« Plus de 700 paniers alimentaires familiaux distribués ce matin à la Maison pour Tous au Bois l’abbé, plus de 3000 bénéficiaires. Notre décision municipale montre toute son utilité, tant les difficultés sociales sont durcies par le contexte sanitaire. Encore une fois, l’urgence est de tout faire pour arrêter le Covid19, et nous allons plus loin encore, en participant à l’atténuation des conséquences sociales de cette crise. Solidarité active qui fait l’identité de notre Ville. Beaucoup ont souligné cette valeur ce matin, où la dignité aussi avait toute sa place. Prochaine distribution lundi matin aux 4 cités, à la salle municipale de L’escale rue Germinal. »

Les conseillers municipaux soussignés déclarent

Tous les citoyens et tous les élus républicains de Champigny ne peuvent que souscrire à cette démarche de solidarité. Elle fait partie des devoirs qui incombent aux élus et au maire, en premier lieu, en cette période difficile pour tous, mais encore plus pour ceux dont les ressources sont faibles, qui vivent dans un habitat parfois restreint où les conditions imposées par le confinement sont très contraignantes ; la presse a rapporté combien cette initiative répondait à une attente. Le nombre de personnes présentes témoigne de la réalité des difficultés vécues par certains à Champigny ; leur satisfaction témoigne de l’importance souvent insoupçonnée que peut revêtir l’expression d’une solidarité pour qui traverse une période difficile.

Nous regrettons toutefois que cette démarche ait été engagée par la municipalité, sans que celle-ci ait  songé à y associer les différents groupes du Conseil Municipal.

En agissant ainsi M. Christian FAUTRE a disqualifié de fait une opération de solidarité en la transformant en manœuvre politicienne.

Aujourd’hui en pleine crise sanitaire, alors que des difficultés économiques se profilent pour les mois à venir le temps n’est vraiment pas aux manœuvres. Manifester de la solidarité en direction des personnes et des familles les plus touchées par les conséquences économiques et sociales de cette crise sanitaire n’est pas le domaine réservé du maire, même si l’Ordonnance du 1er avril 2020, citée en référence, l’autorise à se comporter de la sorte (1).

M. C. Fautré a décidé qu’il était, et lui seul, habilité à agir pour la nécessaire solidarité à Champigny, de sa forme et de son contenu, en contradiction avec les démarches de ses amis politiques lesquels, au Parlement, exigent continûment de l’actuel gouvernement le respect des principes démocratiques élémentaires, dont celui de la transparence des décisions. »

Jean-Louis Besnard, Yves Fuchs, Patrick Le Guillou, Clément Vaché

CONSEILLERS MUNICIPAUX

(1) – Texte de référence : Ordonnance no 2020-391 du 1er avril 2020 visant à assurer la continuité du fonctionnement des institutions locales et de l’exercice des compétences des collectivités territoriales et des établissements publics locaux afin de faire face à l’épidémie de covid-19.