Ecoles Jacques Decour, Romain Rolland B, Maurice Thorez des situations alarmantes

Les parents d’élèves (FCPE et AAPE) de Jacques Decour (Maroc) s’émeuvent du fait que les remises à niveau ne pourraient être effectuées du fait du manque de locaux.

Les parents d’élèves de Romain Rolland B (Coeuilly) s’émeuvent eux de l’état de dégradation de l’établissement  et manifestent leur opposition à l’abattage des arbres de la cour…

A Maurice Thorez (les Mordacs) la dégradation des locaux et de l’environnement suscitent la protestation.

1/ la lettre des Parents d’élèves de Jacques Decour à Monsieur le Maire

 

 

FCPE   &   AAPE

Groupe scolaire Jacques DECOUR

37 rue du Docteur ROUX

94500 CHAMPIGNY s/ MARNE

 

 

Champigny, le 9 juin 2010

                                                                                 

M. ADENOT Dominique – Maire

Mme ZELIOLI Valérie – Maire Adjointe

 

                                                                                  HOTEL DE VILLE

                                                                                  14, rue Louis Talamoni

                                                                                  94507 CHAMPIGNY SUR MARNE cedex

 

Lettre transmise par télécopie : 01.48.82.45.75

Dossier suivi par :

Blandine DUJARDIN – Tél : 06.15.87.15.20

François DERNIAUX – Tél : 06.25.72.51.59

 

Objet : Stages remise à niveau CM1 & CM2 – Eté 2010

            Ecole élémentaire J. Decour

 

 

Monsieur ADENOT, Madame ZELIOLI,

 

 

Pour faire suite au dernier conseil d’école élémentaire en date du 05 courant, nous avons appris que les stages de remise à niveau des classes CM1 et CM2 qui devaient se dérouler initialement du 05 au 09/07 et du 23 et 27/08, étaient compromis faute de locaux disponibles.

 

En tant que représentant des parents d’élèves de l’école Jacques Decour, nous tenons à vous faire part de la vive déception des enfants et parents à l’annonce de cette nouvelle. Cette initiative permettait dans un cadre privilégier de permettre aux élèves concernés de se remettre à niveaux.

 

Conscients de votre profond attachement à un service public de qualité, nous espérons cependant que vous pourrez nous apporter une réponse favorable à cette demande.

 

Nous vous transmettons dans un premier temps ce courrier par télécopie en attendant l’original par voie postale.

 

Restant à votre disposition et dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur Le  Maire, Madame l’Adjointe à l’enseignement, nos respectueuses salutations.

 

 

Pour l’Union locale de la FCPE

 

 

 

 

 

 

 

Blandine DUJARDIN

Présidente

 

 

Pour l’U.N.A.A.P.E / A.A.P.E

 

 

 

 

 

 

 

François DERNIAUX

Président

 

 

 

 

Copie :    M. SEBILLE Hervé – Inspecteur de l’Education Nationale / 9ème Circonscription Champigny sur Marne

M. Leroy – Directrice Ecole élémentaire J. Decour

                Panneaux d’affichage FCPE et AAPE – Ecole J. Decour

A propos de l’état de dégradation de Jacques Decour voir aussi la note consacrée à ce sujet sur le blog en décembre 2009 (cliquez sur décembre 2009 dans la colonne archives)

et à Romain Rolland B

Lettre des élus indépendants de Romain Rolland B à Monsieur le Maire

La semaine prochaine, mardi 8 juin 2010 à 18h15, se tiendra le dernier conseil d’école de l’école Romain Rolland B pour cette année scolaire.

Nous avons porté à votre attention plusieurs points à traiter, dont nous n’avons à ce jour aucune réponse. En particulier, sauf erreur de notre part :

Les dalles des faux-plafonds se décollent : cela semble traduire un problème d’humidité résiduelle et donc un problème de toiture. Il est urgent d’entreprendre des travaux avant que les dalles ne tombent.

Des arbres ont été enlevés dans la cour, donc des barrières ont été placées temporairement pour protéger les enfants des trous béants. Il est urgent de planter les nouveaux arbres pour que les barrières puissent être enlevées.

Tous les plastiques anti pince-doigts doivent être remplacés de  façon urgente.

Les gouttières de l’auvent doivent être remplacées par du matériel adapté pour le milieu scolaire : les précédentes étaient incapables de résister à l’arrivée d’un ballon en mousse.

 Certaines fenêtres ne sont pas fonctionnelles : ni ouverture, ni fermeture.

 Les rideaux doivent être nettoyés plus fréquemment et remis  rapidement en place : il en va de la santé des enfants (allergènes …)

 Les poubelles de tri ne sont toujours pas mises en place.

  Les dévidoirs d’essuie-main et de papier toilette ne sont guère adaptés à des enfants : les plus jeunes doivent se mettre à plusieurs pour obtenir une feuille et leur trop grand acharnement  provoque parfois la casse du matériel

 La différence de traitement des parents pour lesquels la santé de leur enfant nécessite un PAI pour la restauration scolaire : selon que l’enfant mange de façon occasionnelle ou régulière, les parents n’ont pas la même participation à débourser, même lorsqu’ils apportent le panier repas entier.

A ceci, nous ajouterons une légère inquiétude concernant la surveillance des enfants entre 8h et 8h20 : en effet, il semblerait que certains enfants aient la possibilité de ressortir de l’école une fois leurs parents partis, et ceci à l’insu du personnel de Mairie qui assure la surveillance. Nous souhaitons discuter avec votre représentant des
modalités pratiques de surveillance des enfants afin d’éviter tout accident.

Nous souhaitons que vous puissiez vous engager en termes de délai sur ces points lors de ce prochain conseil, puisque ces faits ont été portés à votre connaissance depuis plusieurs mois.

Dans l’attention de votre réponse, veuillez agrée, Monsieur le Maire, l’expression de notre considération distinguée.

La réunion s’est donc tenue le 8 juin et une maman note à propos de cette réunion :

« Je suis allée au conseil d’école de l’école Romain Rolland B mardi 8 juin, car notre petit dernier y est scolarisé.

Au sein de cette instance la directrice nous a informé  qu’un technicien des espaces verts de la mairie (accompagné d’un responsable ?) était passé le jour même pour envisager de couper les 2 seuls arbres qu’il reste dans la cour de l’école, car ils sont centenaires et ils craignent qu’ils abiment la toiture en cas de fortes pluies. 

Ces arbres sont habituellement élagués une fois pendant l’année scolaire mais n’ont pas bénéficié de cette coupe cette année (2009-2010). Ce qui gène par ailleurs l’ouverture des fenêtres dans certaines classes.

En réponse à tous les problèmes que peuvent présenter les arbres (difficultés à faire les élagages, les dangers annoncés, le ramassage des feuilles tombées à l’automne) la Mairie nous répond on coupe or nous sommes contre ce choix. 

Nous voulons conserver ces arbres, ils donnent aux enfants

          de la verdure dans l’école, et une certaine vie autre que le béton

          de l’ombre lorsqu’il fait beau

D’autant que les précédents arbres abattus n’ont pas été replantés,(cf PJ) à la place nous avons des barrières Vauban dans lesquels les petits de CP se blessent.

Nous craignons que la mairie intervienne trop vite, notamment pendant les congés d’été.

Cela me semble être une aberration alors que la mairie nous dit manquer d’argent pour tous les autres travaux demandé ici elle agirait vite…sans évidemment remplacer ces arbres.

et à Maurice Thorez

suite à nos informations concernant Jacques Decour et Romain Rolland B nous recevons le texte qui suit concernant le groupe scolaire Maurice Thorez (Les Mordacs)

Je vous propose de faire un petit tour du côté de l’école M.Thorez… Rue du Bois l’abbé en particulier. Le massacre des arbres a été total. Dans et hors l’école. Espace vert de l’école réduit à néant par une réalisation routière désastreuse.

Et un grand tour dans le quartier des Mordacs en général, pour voir avec quel sérieux et efficacité on protège le cheminement des enfants qui se rendent à l’école et au collège PVC. Et de tous ceux dont le quartier et la rue sont  le seul espace de jeux le samedi dimanche et vacances.

Et ici, les parents, riverains etc. sont quasi impossibles à mobiliser. Les décideurs font CE QU ILS VEULENT, 20  personnes désinformées dans les réunions de quartier ne font pas le poids.

L’école est actuellement soumise aux bruits d’un chantier de construction d’une route, variables selon les machines utilisées. Bientôt, l’école « ouvrira » ses fenêtres (celles qui peuvent encore l’être vu leur état, au risque de ne pouvoir les refermer…) sur une nouvelle départementale qui terminera de quadriller le ghetto. 15.000 véhicules jour, chiffres officiels du département. Pour une meilleure desserte du quartier, on aura même le 208 !!! Vous savez  celui qui casse les oreilles et les pavillons des riverains du boulevard du Chateau ??? Qu’ils se rassurent, bientôt, ils dormiront sur leurs deux oreilles.

Nous espérons que dans la cour de récréation qui sera en bordure de départementale, les cris et jeux des enfants ne dérangeront pas les automobilistes de passage.

Je ne détaillerai pas leurs arguments (mairie, conseil général, DDE etc… ) tous de mèche pour nous faire gober l’injustifiable. Une belle route, des pistes vélos (celles qui viennent de nulle part et ne vont nulle part et sur la chaussée, seulement matérialisées au sol …) des arbres d’alignement bien sûr, ceux qui sont plus petits que leur tuteur pendant 20 ans quand ils ne sont pas plus morts que le tuteur, et patati et patata.

Quant à nos locaux scolaires ??? R.Rolland  à côté, c’est Versailles… Mais ce n’est pas une raison. Ne  jouons pas LEUR JEU école contre école. (ils sont forts aussi, quartier contre quartier !! ) Tout cela est le résultat de 30? 40? ans de non investissement dans l’entretien, la réparation, régulière et sérieuse des locaux (écoles, gymnase, piscine… )

Résultat : ben tout se casse la G…. en même temps, et puis y’a pas un sou. Y’a plus un sou.

Reconstruction ??? ben non, l’ANRU les a plantés après la reconstruction de la maternelle… Enfin, c’est ce qu’ils disent. D’ailleurs, selon eux, faut qu’on s’estime heureux, « ils » ont déjà refait la maternelle. Avec quoi ??? Leurs sous ??? Pourquoi devrait-on les remercier d’investir dans ce qui est utile?

Bien cordialement, en vous souhaitant à vous et à l’association une bonne continuation,

 PS: D’autres anecdotes ?