ET APRES?

ET APRES ?

PATRICK LE GUILLOU

         Depuis 15 mois Champigny a connu deux séismes politiques avec le résultat des élections municipales et sa réplique tellurique -que constitue la perte de deux doubles cantons-entrainant le basculement du conseil Départemental au profit de la droite et du centre(droit).

      S’il fallait un symbole complémentaire il fut fourni par la défaite du Président du Conseil Départemental dans son propre canton alors qu’il était allié avec la Responsable de La France Insoumise.

      Ces résultats bousculent toute la vie politique et mettent fin à la domination historique du Parti Communiste sur la vie politique locale depuis l’après-seconde guerre mondiale.

      Ils doivent nous interroger sur la pérennité de Forum, ses modes d’ action, et sur le sens de son action.

      Revenons quelques instants sur les causes de cette déroute.

      Il y a bien évidemment la situation nationale et sa déclinaison départementale

      -Le Yalta politique tel qu’opéré depuis la fin des années 70 a ét marqué par l’allégeance du PS à l’égard du PC a abouti à interdire au PS de se développer et de conquérir des villes à une époque où il avait le vent en poupe. La direction départementale du PS a ainsi empêché toute expression autonome du PS sur les terres symboles du PC dont Champigny faisait partie.

      b- La perte d’ influence des partis traditionnels, leur rejet dans la population et bien évidemment la chute de leur influence dans la société.

      c- le travail méthodique et la constance dans l’ effort de l’ opposition municipale conduite par Laurent Jeanne. L’opposition a été bien servie par certaines orientations outrancières de la politique municipale en matière de logement, d’urbanisme et de refus d’ouverture de la Ville à des couches nouvelles de population.

Alors que la demande d’ouverture était forte la stratégie déployée fut celle de la défense de la citadelle assiégée.

      Pendant des années au sein du bureau Municipal nous avons combattu Yves Fuchs, Jean Louis Besnard et moi-même de nombreux projets de logements. A force d’entasser du logement social on a créé les conditions d’un rejet massif. On a refusé d’admettre qu’une ville pauvre en termes de recettes fiscales ne pouvait pas accueillir massivement une population aux très faibles revenus, par nature fort demandeuse d’aides sociales municipales de toute nature. Ce fut un combat perdu.

      La frénésie de lancement de programmes immobiliers l’année précédant les élections- souvent en rupture avec leur environnement- le peu d’exigence qualitative en terme d’architecture ont contribué à créer un phénomène massif de rejet et de méfiance à l’égard de la municipalité.

d- le décès en cours de mandat de Dominique Adenot, sans préparation de sa succession, a eu pour conséquence l’accession au poste de maire de son premier adjoint Christian Fautré élu fidèle depuis 30 ans mais inapte à remplir ces fonctions, ce qui a grandement contribué à la défaite.

      Les qualités requises pour diriger une grande ville sont faites d’écoute, d’empathie, de synthèse et d’une grande capacité à organiser le travail d’équipe. Sans accabler Christian Fautré rien dans son parcours professionnel et personnel ne le prédestinait à remplir cette fonction.

      Face à ces failles on a donc demandé à l’administration de suppléer les manques. Elle l’a fait comme sait le faire une administration en reconduisant ce qui s’était fait dans le passé.

      Toutes les décisions stratégiques étaient d’abord prises au sein du PC avant d’être présentée au Bureau Municipal. En cas de désaccord le poids de la majorité d’élus PC et rattachés permettait de plier le débat et de faire approuver les délibérations.

e- pourtant le PC n’ est pas mort.

Quand il a su renouveler son personnel politique- (ce qui ne fut pas le cas à Champigny où beaucoup de ‘jeunes élus l’ont abandibbé) les choses ont pu évoluer bien différemment. Ainsi de grandes villes de la région parisienne ont vu leurs maires (citons Montreuil et Nanterre) réélus au premier tour. Villejuif, Bobigny et Noisy le Sec ont réélu des équipes conduites par le PC après un ou deux mandats de droite avec il est vrai des frasques judiciaires.

      Cette situation totalement inédite interpelle Forum.

Notre association a été créée en 1994 à l’initiative de Yves pour intervenir et peser dans le débat public, pour défendre les quartiers et les habitants, Forum a joué un rôle important, se présentant à plusieurs reprises aux élections municipales. Forum a, en 2001 fait annuler en conseil d Etat l’élection municipale pour cause d’annulation illégale de bulletins de vote de la liste présentée par Forum ; lors de l’élection municipale de 2014 L’assemblée générale réunie entre les deux tours avait décidé de fusionner avec celle conduite par

Dominique Adenot.

Lorsque Jean Louis Besnard et moi-même avons été exclus de la majorité Yves Fuchs a par solidarité démissionné de son poste d’Adjoint au Maire.

Aujourd’hui Forum n’est donc plus représenté au sein de la municipalité(1). Son mode d’action et d’interpellation s’en trouve évidemment modifié.

On peut, raisonnablement, s’interroger à propos de Forum sur la pérennité de son action et sur son fonctionnement.

De fait Forum peut donc soit décider d’arrêter purement et simplement et organiser de décentes funérailles en se dissolvant soit estimer que l’association peut continuer à jouer un rôle à condition d’adapter ses méthodes aux enjeux actuels. Aujourd’hui l’équipe municipale souhaite relancer le fonctionnement des conseils de quartier et dans beaucoup de domaines des décisions sur des questions stratégiques doiven être prises ; Forum peut elle intervenir et comment?

Je pense à l’arrivée du métro fin 2025 donc avant la fin du mandat, la nécessité de retravailler les espaces publics avec notamment la transformation de la RD 4

Quelle place donner au vélo dans les circulations, le stationnement pour en faire un moyen de rabattement vers les gares ?

Comment intervient-on dans la modification du PLUI ?(2) Quelle intervention dans le cadre des opérations d’urbanisme notamment la transformation des axes

Idem sur la VDO et la construction de ce futur quartier?

Quel rôle dans les opérations ANRU? Le commerce, le stationnement, la culture, la vie éducative et sportive etc..

Toutes ces questions et de très nombreuses autres à l’échelle d’un quartier, d’une rue ne seront pas forcément menées par la municipalité

Sans confondre les genres avec ce qui relève d’ une responsabilité municipale il, peut être bon de s’ exprimer en toute indépendance.

J’ajouterai pour conclure qu’une recomposition politique va certainement se produire après les élections présidentielles et législatives

Dans un climat où de nombreuses valeurs républicaines sont attaquées où la xénophobie et le révisionnisme historique se déchainent

Forum a-t-il modestement un rôle à jouer ?

Patrick Le Guillou

Le 2/10/2021

  • Pendant deux mandatures Forum a été représenté au sein du Conseil Municipal, de 2008 à 2014 puis de 2014    à 2020
  • PLUI le plan local d’urbanisme n’est plus de la compétence de la commune de Champigny (PLU) comme précédemment mais du territoire PARIS-EST MARNE ET BOIS