La Direction Régionale de l’environnement recale le projet Union-Jaurès

C’est une décision de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie d’Ile de France (DRIEE) en date du 12 septembre 2012 et c’est une sacrée claque pour le projet Union Jaurès de la municipalité.

 Cette décision référencée DRIEE-SDDTE-2012-027 la mairie s’est bien gardée de la porter à la connaissance des campinois. Elle porte (ce sont les termes) sur « la demande d’examen au cas par cas n° F01112P0032 relative au Projet de construction Union Jaurès, situé sur la commune de Champigny sur Marne…. » portant sur « la construction de 320 logements dans des immeubles de 2 à 10 étages de 21.000 m2 de surface plancher, de locaux commerciaux en rez de chaussée de 4000m2 de surface plancher et d’un parking souterrain ».

        

                            pour le moment un projet qui fait flop

La décision de la DRIEE constate que dans la surface considérée existe une source potentielle de pollution référencée dans la base de données BASIAS du Bureau de Recherches Géologiques et Minières, que l’environnement est soumis à des nuisances sonores (proximité D4), que la création de commerces et d’un parking souterrain est susceptible de déterminer une augmentation du trafic routier.

Dans les considérants la DRIEE mentionne que le projet concerne la construction de plusieurs bâtiments de 10 étages dans le périmètre de protection de l’église Saint Saturnin (voir note en fin d’article).

Pour ces raisons et d’autres la DRIEE a décidé que la réalisation du projet devait être précédée d’une étude d’impact ce que la municipalité avait négligé.

On ne peut que constater, après l’échec du premier projet des Simonettes devant le Tribunal Administratif de Melun suite à une plainte des riverains, que ce rejet du projet Union-Jaurès par la Direction régionale de l’Environnement dénote un certain manque de sérieux dans la préparation des projets de la municipalité.

On peut se demander dans quelle mesure  les ambitions affichées par l’équipe municipale dans son Programme Local de L’Habitat de réaliser 2316 logements d’ici 2017 sont crédibles.

 

Note : c’est par ce document de la DRIEE qu’on apprend que les bâtiments auraient 10 étages. Les informations fournies précédemment faisaient état de 5-6 étages, ce qui d’ailleurs s’intégrait mieux dans le front d’immeubles voisins.

Pour accéder à la décision de la DRIEE

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/val-de-marne-94-r690.html