LA POLLUTION DE L’AIR: UN PROBLEME GRAVE EN ILE DE FRANCE


1,3 millions de Franciliens respirent un air fortement pollué. Cette pollution est responsable de 6600 décès de Franciliens chaque année et de 12 jours en moyenne d’épisodes de pollution en IDF Pour tenter de limiter la pollution de l’air une ZFE (  Zone à Faibles Emissions) a té mise en place par la Métropole dans le cadre du Plan de Protection de l’Atmosphère ; La reconquête de la qualité de l’air figure comme objectif prioritaire du Plan de Protection de la Qualité de l’Air en Ile de France adopté par le Conseil Métropolitain le 12/11/2018 ; La création d’une ZFE est apparue comme l’instrument le plus efficace, ayant des effets rapides sur l’amélioration de la qualité de l’air.

La ZFE couvre une zone dont la limite externe est constituée par le tracé de l’autoroute A86.

Notre commune est pour l’essentiel à l’extérieur de la ZFE (à l’exception d’une rue) mais les campinois sont concernés car beaucoup d’entre eux sont amenés à y circuler à bord de leur véhicule personnel.

Sollicité pour donner son avis M. Christian Fautré s’est déclaré hostile à la création de la ZFE parce que,selon lui,-il l’interdiction d’accéder faite aux véhicules classés CRITER 5 ET NON CLASSES (ce qui correspond à des véhicules diesel antérieurs au 31/12/2000 et à des véhicules à essence antérieurs au 31/12/1996) va pénaliser les personnes ayant de faibles revenus, propriétaires de véhicules anciens qui leur sont nécessaires pour se rendre à leur travail et en revenir.

Cela parait de prime abord justifié mais cette argumentation  ne tient pas compte des éléments suivants

1/ Le petit nombre de véhicules intéressés. A Champigny sur Marne 3675 véhicules personnels (sur 37717 soit 9,7%) relèvent des catégories CRITER 5 ET NON CLASSES. Sur ce nombre 1545 (42%) seulement ont fait une demande de macaron Criter 5 et donc 4,1% seulement des véhicules campinois seraient concernés*

2/Les primes à la conversion ne sont pas négligeables. Elles atteignent 3000 EUROS pour l’achat d’un véhicule thermique neuf ou d’occasion et 5000 EUROS pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d’occasion.

Enfin la prime est doublée pour les 20% des ménages les plus modestes et pour les actifs ne payant pas d’impôts et parcourant au total, chaque jour, au moins 60km pour aller et revenir de leur travail.

Voilà une perspective intéressante pour aider efficacement les personnes ayant des revenus faibles à abandonner leur véhicule polluant pour acquérir  un engin respectant des normes d’émission plus respectueuses de l’environnement ;

Post scriptum: Qu’en pensent les écologistes que M. Fautré  souhaite associer à son rassemblement des forces de gauche et écologistes ?

note*ce chiffre de42% s’explique par le fait que ces vieux véhicules roulent somme toute peu ; les professionnels (en particulier dans je secteur des assurances automobiles) affirment d’ailleurs qu’un nombre non négligeable d’entre eux auraient été détruits (casse) sans que le service des cartes grises en ait été informé.

Notons aussi que le pourcentage de véhicules Criter 5 comptabilisé à Champigny (9,7%) n’est pas très différent de la moyenne de la métropole (9,2%). La signification «sociologique» que M. Fautré ne craint pas de donner à un pourcentage élevé de véhicules CRITER 5 ne parait pas évidente. Certes avec des taux de CRITER 5  de respectivement 13,2% et 13 ,7 Sevran et Gennevilliers, villes « pauvres » lui donnent raison mais sont dépassés par Puteaux (15,3%) ville dont  la population ne parait pas se distinguer par le faible biveau de ses revenus. Selon les chiffres fournis par le Ministère des Finances le revenu fiscal de référence s’’établit à 35759 Euros par foyer à Puteaux contre 24043 à Champigny.

une pollution de l’air qui est très nettement liée à la circulation automobile (carte airparif)