LA RUEE DES PROMOTEURS

Résumé Une ville c’est un ensemble de quartiers souvent différents qui chacun raconte partie de l’histoire de la ville. A Champigny les quartiers pavillonnaires sont partie prenante du développement de la vile, de sa structure; Ils contribuent avec les espaces publics à faire de notre ville une ville plus « verte ».? plus agréables à vivre. Pourquoi ces quartiers sont-ils la cible des promoteurs privés? pourquoi la municipalité favorise t-elle leur action?

Une ville cela n’est pas quelque chose de figé, de définitif, c’est vivant cela évolue et Champigny a beaucoup évolué du village rural du 19ème siècle avec ses maraichers, ses viticulteurs et ses carriers (le calcaire de Champigny a fourni des matériaux de construction à Paris). fours à chaux rue de BERNAU

Une ville a une histoire. Cette histoire peut se lire dans les publications des historiens locaux; elle se lit aussi dans l’histoire de ses quartiers dans leur évolution; Champigny est ainsi fait de quartiers qui racontent chacun une histoire et concourent ainsi à cet ensemble la ville où nous vivons tous que nous y soyons nés que nous y vivions depuis plusieurs dizaines d’années ou que nous soyons de nouveaux arrivants qui dans les mois et les années à venir vont « apprendre » leur .ville.

Dans le centre de notre ville des maisons anciennes (rue Guittard, rue Mattéoti) montrent encore des porches qui laissaient passer les charrettes de foin ou de paille dans ces anciennes fermes aujourd’hui transformées;

Aujourd’hui Champigny est une commune de la banlieue parisienne avec son habitat divers, ses pavillons et ses cités de logements sociaux; Notre commune va s’intégrer de plus en plus dans la métropole parisienne;

Avec deux gares deux lignes circulaires du Grand Paris Express (la 15 Sud et la 15 Est) et une radiale pénétrante (RER Eole) qui va être prolongée jusqu’à La Défense en puis jusque Mantes la Jolie, Champigny va intégrer, devenir une part du Grand Paris.

Champigny se transforme et va encore plus se transformer. Certains y ont vu l’occasion de faire des profits importants en misant sur l’augmentation prévisible du prix du foncier à l’ouverture, prévue en 2024 de la ligne 15 SUD et de la gare de Champigny Centre; Depuis deux ans des démarcheurs, agissant pour le compte de promoteurs immobiliers cherchent à arracher des promesses de vente aux propriétaires de pavillons. Le but de ces opérations est clair: réunir les biens de plusieurs propriétaires pour ensuite réaliser une opération de construction d’un immeuble; lorsque les propriétaires de pavillon se refusent à vendre certains « prospecteurs » n’hésitaient pas à se prémunir de l’appui des services de la ville ou montrait un plan où figuraient des zones ouvertes à leurs projets

Résidant dans ce secteur je fus rapidement informé de ces démarchages, de ces pressions et aussi de ces allégations selon lesquelles la municipalité se serait montrée favorable à ce grignotage des quartiers pav illonnaires par des promoteurs privés. Il me fut répondu que je m’étais fait bluffer, La politique de la municipalité restait la même, pas de construction d’immeubles collectifs, qu’ils soient sociaux ou privés dans les quartiers pavillonnaires, les constructions d’immeubles élevés ne serait autorisées que le long des voies de grand trafic (D4, de Gaulle , etc.). A une personne de la rue Darmont qui s’inquiétait des démarches pressantes et de l’assurance des démarcheurs les services municipaux de l’urbanisme firent la même réponse.

partie de la carte annexée à la délibératon sur la taxe d’aménagement

Je fus donc très surpris quand lors du Conseil Municipal de Novembre 2019 une délibération fut présentée qui prévoyait une augmentation de la taxe d’aménagement sur un certain nombre de projets de construction en pariculier dans ce secteur des « Côteaux (voir carte ci dessus)

« .

lorsque quelques jours plus tard je montrai cette carte à l’un des propriétaires qui avait été sollicité pour vendre son pavillon il m’affirma que les zones en bleu sur cette carte correspondait rigoureusement a ux secteurs figurant sur le plan que lui avait montré le démarcheur qui lui faisait des propositions d’achat de son bien.

Le plan est clair. A partir ‘de façades minimales le long d’axes (D4, Avenue Ftançois Mitterrand on enfonce de profondes échardes au sein des zones pavillonnaires comme cet immeuble de 38 logements le long de la rue des Hauts Perreux, qui la dénivellation aidant va venir écraser de sa présence les pavillons de la rue Darmont; Ailleurs on ne se préoccupe même pas de la présence d’un grand axe comme au bout de la rue du Monument où à partir de l’ancienne station ESSO la zone ouverte aux promoteurs va jusqu’au cœur du quartier avec la construction d’un immeuble R+5 au coin des rues de Dunkerque et du Monument.

rue de Dunkerque-rue du Monument: la construction du R+5 avance

C’est aussi imposer à des voiries locales parfois étroites des circulations supplémentaires; que dire de ce point de vue du projet de construction d’un immeuble (100 logements?) au fond de l’impasse étroite du Chemin de la Croix, en balcon au dessus de la tranchée du chemin de fer? Par où sortiront les véhicules des résidents dans cette petite rue ou sera aussi ‘accès au futur collège?

au fond de l’impasse de La Croix, où sera l’entrée du futur collège

Et puis quel mépris aussi pour l’histoire de notre ville. Le périmètre englobe aussi une grande maison bourgeoise au coin de la rue des Hauts Perreux et de l’Avenue François Mitterrand. Avant 1998 et le percement de l’avenue, une grande plaque dans le mur d’enceinte y rappelait que le propriétaire de l’époque y avait à maintes reprises reçu son ami Jean Jaurès venu se reposer à Champigny..

Va-t-on jeter à bas la maison où venait Jaurès?

Fait aussi partie des « zones bleues » sur la carte la maison d’Albert Darmont, dans la rue qui porte son nom, où a séjourné Sarah Bernhardt à l’époque où le théatre de verdure voisin (actuellement rue Jacques Richard etrue Ferdinand buisson) était célèbre;

c’est aussi la mémoire des quartiers de Champigny qui disparaitra avec ces projets

ce potentiel de mobilité ainsi que la proximité de deux centres d’enseignement supérieur et de recherche (Université Paris Est à Créteil et Université Gustave Effel à Marne la Vallée tout cela fera de notre ville un pôle particulièrement attractif pour la création d’entreprises novatrices soucieuses d’être proches de centres de recherches et d’axes de circulation (métro express Eole) mais aussi pour la création de logements.