L’entonnement c’est oui mais……..

Pour une fois à l’unanimité le conseil municipal de Champigny avait voté pour la réalisation de cet ouvrage essentiel; Les maires du val de Marne et de Seine Saint Denis s »étaient retrouvés ensemble pour protester. Des associations s »étaient créées, des pétitions. Finalement la décision est tombée…..


17 octobre 2018

Ce mardi 25 juin  une décision  importante, que nous espérions tous, a été prise : l’interopérabilité des lignes 15 Sud et 16 Est à Champigny, dont on avait tant craint la suppression pour des raisons financières, serait bien réalisée ;

Que signifie lle maintien de l’interopérabilité, Cela signifie que les rames du futur super métro en arrivant vers Champigny prendront alternativement la direction de Champs sur Marne (ligne 15 Sud) ou celle de Saint Denis (ligne15 Est). Les voyageurs arrivant de Créteil ou de Villejuif n’auront pas à changer de train en gare de Champigny pour se rendre vers Val de Fontenay, Bobigny ou Saint Denis-Pleyel. L’interopérabilité n’est pas quelque chose de neuf. Elle fonctionne partout. Quand vous êtes à Chatelet sur un quai du RER A vous choisissez un train qui va à Boissy Saint Léger et vous laissez passer ceux qui vont vers Noisy le Grand. C’est cela qui se cache sous le terme technique d’interopérabilité ; si celle-ci n’existait pas tous les trains prendraient la direction Noisy le Grand et pour venir à Champigny il vous faudrait change de quai à Vincennes et prendre ue rame qui partant de Vincennes irait vers Boissy Saint Léger et donc Champigny.

Bien sur quand on envisage les choses non plus en surface mais sous terre les choses deviennent plus couteuses avec l’obligation de créer au lieu es bifurcations des ouvrages importants les entonnnements. Il faut ajouter que l’interopérabilité telle qu’elle est conçue aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec le type de bifurcation ferroviaire du RER A. L’interopérabilité telle qu’elle est prévue sera pilotée par des systèmes informatiques permettant d’éviter les attentes en amont de la fourche,  comme on en connait tous les matins ou presque sur le RER A entre Fontenay et Vincennes.

L’interopérabilité garantit donc des trajets plus confortables et plus rapides.

la position stratégique de Champigny à la jonction des lignes 15 Sud et 15 Est

Elle a un autre avantage pour Champigny et pour nous campinois. Si la ligne 15 Est avait été « débranchée » de la 15 Sud Champigny aurait été  tête de ligne de la 15 Est (ligne devenue la Champigny-St Denis. Il est une observation  sur laquelle tous les spécialistes des transports s’accordent : une tête de ligne joue un rôle attractif, le trafic voyageur y est plus important. Les gens convergent vers les têtes de ligne.

On peut imaginer l’afflux de voitures, de lignes de bus, la chasse aux places de parkings, bref un chaos majeur de circulation dans un centre-ville que tout le monde à Champigny souhaite voir plus convivial, agréable à vivre.

Cette perspective d’un Champigny Centre-Bord de Marne où il ferait bon vivre ce sera aux habitants de s’investir maintenant pour dire très fort, ce qu’ils souhaitent pour « leur centre de vie » cela c’est une autre perspective et on y reviendra dans un prochain débat sur ce blog.

Avec la décision de la SGP (Société du Grand Paris) de  bien construire l’interopérabilité un obstacle est levé et semble-t-il définitivement mais d’autres obstacles apparaissent qui ne sont pas négligeables non plus. On peut sans être devin en compter 3

  • -l’interconnexion ligne 15 sud-RER Eole à la gare des 3communes BVC (Bry Villiers Champigny)
  • -la réalisation effective de la ligne 15 Est nécessaire pour tourner autour de Paris
  • _le paramètre temps : l’urgence de résoudre les problèmes de transport  en Ile de France ne peut plus s’accommoder de nouveaux reports, de nouveaux retards . A-t-on les moyens financiers, techniques et humains de tenir les délais ? c’est impératif et il serait même utile qu’on puisse les raccourcir. Se donner les moyens de  réaliser tout le projet dans des délais réduits témoignerait d’une volonté nouvelle de créer les conditions d’une politique des mobilités respectueuse des contraintes environnementales

-L’interconnexion ligne 15 Sud ligne Eole, tout le monde le comprendra est une pièce majeure, essentielle du nouveau dispositif des transports en Ile de France. Là se croise une ligne qui drainera toute la banlieue sud-est de Paris une ligne pénétrante EOLE qui va au centre de Paris et qui d’ici quelques années  permettra d’atteindre La Défense et ensuite Mantes. Conscient ‘importance de ce pôle le département investir sur les terrains de l’ex VDO dans la création d’un axe (Altival) qui alliera des voies  pour la circulation des véhicules à moteur  (autos et poids lourds, des voies réservées aux bus, des pistes cyclables bien séparées et bien évidemment des cheminements piétonniers. Le but est  de permettre la desserte des zones d’activités et de logement qui vont se créer tout au long  de l’ex VDO mais aussi et c’est essentiel de permettre l’accès à ce nœud de transport lourds (SNCF Eole et ligne 15 Sud du métro grâce à un système de bus modernes, rapides, circulant en site propre. Ce qui est en jeu c’est de mettre fin aux problèmes de déplacement de ceux qui habitent le haut de Champigny (Mordacs, Coeuilly, Bois l’Abbé) mais aussi de désenclaver toutes les communes voisines du Plateau Briard ; Ce projet est important. Les travaux de la gare du métro avancent normalement mais pour l’interconnexion on en est au point mort. Aucun crédit n’a été affecté……

La ligne 15 Est devrait  entrer en service en 2030. Sera-t-elle réellement terminée à cette date ? Les études ont déjà pris du retard .et il va falloir être très vigilant pour que la ligne soit véritablement construite à temps. Il faudra aussi que Champigny fasse preuve d’une grande fermeté vis-à-vis de la SGP et des entreprises en charge des chantiers. Les chantiers seront en effet au nombre de 4 dans Champigny,  3puits de secours et d’aération dont 2 situés à proximité immédiate  d’immeubles (rue Jules Guesde sur l’emplacement du city stade et sur l’emplacement de l’ancienne cuisine centrale) et surtout un deuxième plus important que le précédent sera au ras de l’ensemble d’immeubles collectifs  sis entre la rue de la Planchette et la place. Il faudra démonter le monument aux Morts pendant les travaux et le remonter  ensuite. Enfin la municipalité devra être exigeante sur les conditions de sécurité. On est là directement en face du Lycée Langevin-Wallon, à proximité immédiate du lycée Louise Michel. Ce sont plusieurs centaines de jeunes qui transitent dans ce secteur chaque jour. Beaucoup viennent par bus. Il faudra sécuriser les traversées piétonnes et les arrêts de bus, limiter drastiquement la vitesse automobile…et faire respecter ces limitations

   La ligne 15 EST, celle qui reliera Champigny-Centre à Saint Denis Pleyel

Par Val de Fontenay Bobigny etc. est prévue pour 2030. Certains sont sceptiques et parient sur 3 à 5 ans de retard probables pour la mise en service. Pour justifier ce pessimisme certains mettent en avant des problèmes de financement et surtout une « surchauffe du BTP » dépassé par les besoins en matériels (tunneliers) et les délais de formation de personnel qualifié. Il faut pourtant aller vite ; Les phénomènes climatiques deviennent fréquents, dominants dans tous les domaines de la vie. On sait, sauf  M. Trump,  que certaines activités humaines en particulier la production d’énergie à partir des hydrocarbures est responsable de pollutions. Ces pollutions sont un facteur majeur des dérèglements climatiques.

On a vu en juin de cette année une forte canicule, très tôt dans la saison. Une interdiction de circuler pour les véhicules  classés Critair 3 4 et 5 a été prise à l’intérieur du périmètre défini par l’autoroute A 86.

Le résultat : non-respect de l’interdiction par de très nombreux conducteurs circulant à l’intérieur du périmètre et embouteillages monstres sur l’A 86.

On peut discuter de la part d’égoïsme individuel dans le choix de certains de prendre leur voiture malgré l’interdiction mais on peut poser la question autrement :

SI tous ceux qui étaient dans l’obligation de circuler ce jour la avaient décidé de prendre les transports en commun (bus, métro, train) la RATP et la SNCF auraient-elles été en mesure de répondre à la demande ?

Clairement la réponse est NON ;

Alors, de grâce que tous les travaux soient réalisés à temps

et même si possibles accélérés.