LES LUMIERES DE LA VILLE

 

Il y a tout ce qui fait l’essentiel de la politique d’une ville : le logement, les transports, les écoles, les sports la culture etc. et puis il y a toutes ces petites choses qui jouent un rôle très important dans l’atmosphère d’une ville : la propreté, le mobilier urbain. En ce qui concerne le mobilier urbain on considère qu’une ville doit privilégier un style propre, (une signature en quelque sorte qui l’identifie) qu’il s’agisse de signalisation urbaine, de bancs publics ou d’éclairage public et doit éviter de juxtaposer des styles différents.

A ce propos avez vous regardé les lampadaires de Champigny ?

Dans le seul centre ville sensu stricto on en dénombre 15 (oui QUINZE) modèles différents. Le record est détenu par le secteur du croisement Rue à Trait –RN4 où chaque rue (Marx Dormoy, Trait, Marne, Talamoni, Jacques Richard et Monument) est doté d’un type différent de lampadaire.

Il y a ainsi des perspectives ou se côtoient des esthétiques très différentes (nos photos) !

 

 Quelques exemples

 Devant l’annexe de la Mairie 3 modèles différents

et au carrefour Monument- Marx Dormoy

Et ceci concerne le seul centre ville. Combien de types de lampadaires différents y a-t-il dans la ville ? Peut être les services municipaux le savent-ils. Peut être mais on peut en douter à la lecture du texte ci dessous publié le 6 avril 2005 sur le site Achat Public Info (http://www.achatpublic.com/news) où M. Jean François Feral, Directeur d’une société de nettoyage (Novasol) critique  la mauvaise évaluation des besoins : « nous avons eu des problèmes avec la ville de Champigny dernièrement. Elle a mal chiffré le volume de sa vitrerie. La moitié des fenêtres n’a pas été comptabilisée. Nous nous en sommes rendus compte après avoir remporté le contrat. La ville nous a demandé d’effectuer le nettoyage de la totalité des surfaces vitrées malgré tout, alors que le prix du marché correspondait à la moitié du volume. Nous avons refusé de le faire. La collectivité a du relancer une procédure. Sa mauvaise évaluation lui a coûté du temps et de l’argent ».

Les services municipaux ne connaissent donc pas le nombre de fenêtres des immeubles municipaux connaissent-ils le nombre de lampadaires des différents modèles présents dans nos rues?   Ajouté le 9 novembreIntrigués par le commentaire de TV nous nous somme rendus au carrefour de l’Avenue du Chateau et de l’Avenue Colombe Hardelet et nous avons du nous rendre à l’évidence il y a bien 4 types de lampadaires différents à ce croisement.Alors nous avons photographié.
 
Avenue du Chateau
Avenue Colombe Hardelet