PAR OUBLI…. TRES CERTAINEMENT

Le site de la mairie est très intéressant. On y apprend beaucoup de choses car il fourmille d’informations intéressantes. On y apprend aussi beaucoup si on fait attention à ce qui manque et les omissions les actes manqués sont hautement signficatifs

sur l’écran on voit apparaitre les dates 2001 2008 2014 mais pas 2002 et cet « oubli » est significatif

et quand on est un campinois un peu au courant de la vie politique à CHAMPIGNY au cours des dernières décennies on est surpris de voir affichés des résultats qui ont été annulés par le Conseil d’Etat le 12 juillet 2002 ( arrêté 239083, voIr sur le site www.rajf;org)

Que s’était -il donc passé ce dimanche 11 MARS 2001 où se déroulait, comme dans toutes les commues de France le premier tour des municipales? Quatre listes étaient en présence celle de M. J. L. Bargero maire sortant PCF regroupant des membres du PCF, du PS et des personnalités, une liste de droite classique, une liste protestataire classée DIVERS DROITE et une liste « OSONS CHAMPIGNY » présentée par notre association FORUM DES BOUCLES DE LA MARNE; Nos affiches, nos bulletins avaient été visés par le service des élections de la sous-préfecture; Ni le service des élection, ni nous ne nous étions rendus compte d’une erreur sur les bulletins, l’absence de la candidate placée en 26ème position.;

A la mairie de Champigny on avait bien lu et relu notre matériel et on avait repéré le nom manquant; on se garda bien de nous en informer. C’est le dimanche matin vers 9H45 (le scrutin était ouvert depuis 8 H ) que le Maire de Champigny « découvrit » l’anomalie et que les Présidents des bureaux de vote retiraient nos bulletins des tables

A la fin du dépouillement le résultat. était clair « OSONS CHAMPIGNY » notre liste se voyait attribuer 211 suffrages (1,62% des exprimés); le décompte effectué l’année suivante lors de l’enquête du CONSEIL D’ETAT faisait apparaitre qu’environ 1400 électeurs qui avaient choisi notre liste avaient été privés de leur droit.

Ces épisodes électoraux appartiennent au passé; ce qui est grave par contre c’est que le site de la mairie continue d’afficher des résultats d’un vote annulé par le Conseil d’Etat sans explication ni publication des résultats du vote de 2002 auquel il fallut procéder après l’annulation de 2001.

Il y a dans ce refus de reconnaitre ses erreurs une permanence de la direction municipale en place; ILS ONT TOUJOURS RAISON

c’est dans ce blocage que le sociologue italien Luca RICOLFI, ancien dirigeant du PCI voit dans son livre « Perche siamo antipatici? » la cause principale de la dégringolade du mouvement communiste en Italie.

NOTE

NOTE Ce qui frappe lorsque on est amené à consulter les documents concrnant les élections municipales à  Champigny sur Marne c’est la faiblesse de la participation, le petit nombre de votants ;

En 2014 Le pourcentage des inscrits ayant pris la peine de voter s’élevait à 45,48% au 1er tour et 54,07% au second ; élu avec10.825voix M. Adenot représentait 47,73%  des votants mais seulement 25,14%  des inscrits

En  2008 élection de M. Adenot au 1er tour, taux de participation 54,94% et M. Adenot avec 11.464 voix représenre certes 50,89% des suffrages exprimés mais seulement 27,33% des électeurs inscrits ;

En 2002 (élection due à l’annulation de 2001 la participation est de 46,6% sulement au 1ER tour la participation s’établit à 48,77% M.Bargero obtient 9398 voix 24,49% des inscrits

En 2001 (scrutin annulé en 2002 par le Conseil d’Etat) un seul tour participation 52,66% , M. Bargero élu avec 8906 voix soit 51,81% des votes exprimés soit 24,30% des inscrits