PRIMAIRE SOCIALISTE: QUI A PARTICIPE DANS LE VAL DE MARNE? ET POURQUOI?

 

L’analyse des résultats de la primaire organisée par le PS est un exercice difficile.

C’est la première primaire ouverte, la première élection de ce type. Nous avons choisi de regarder commune par commune quel pourcentage d’électeurs avait participé à cette consultation et aussi de chercher à préciser qui avait voté.

Pour avoir une idée de ce QUI a voté nous avons choisi de comparer commune par commune le nombre de participants et le nombre de voix obtenues par le PS à la dernière élection politique (Régionales 2010) où le PS se présentait seul (liste Huchon) et avait affaire à d’autres forces à gauche (Europe Ecologie, Front de Gauche etc.).

 

Sur l’ensemble du département 56297 personnes soit 7,43% des inscrits ont participé à cette primaire citoyenne. Le chiffre peut paraître faible mais il doit être comparé avec le nombre de personnes qui s’étaient prononcé pour la liste du PS en 2010 : 80.685 . Le chiffre de la participation dimanche dernier représente 69,77% du total des voix de la Régionale de 2010.  Il existe toutefois des disparités significatives entre les différentes communes. Plus de 10% des inscrits se sont rendus aux urnes de cette primaire à Arcueil (10,04%) Alfortville (10,34%) Vincennes (10,68%), l’Haÿ les Roses, (10,69%), Cachan (12,31%). Pour plusieurs de ces communes il s’agit de villes où l’implantation du parti socialiste est forte (Alfortville, L’Haÿ les Roses, Cachan) mais pas uniquement. Ni Arcueil (ville de gauche, ni Vincennes ville de droite) ne sont des bastions traditionnels du Parti Socialiste. On notera quand même que les problèmes rencontrés par le maire PS de l’Hay les Roses (mise en examen) ne semblent pas avoir joué un rôle dissuasif quant à la participation des citoyens de l’Haÿ à la primaire.

A l’opposé la participation a été inférieure à 5% des inscrits dans les communes suivantes :  Joinville (4,8%), Bonneuil (3,6%)Valenton (2,75%), Villeneuve St Georges (1,44%). A l’exception de Joinville il s’agit de municipalités communistes (Bonneuil, Valenton, Villeneuve Saint Georges). Malgré la mise en garde de Dominique Adenot, Maire de Champigny et Président de l’ANECR (Association Nationale des Elus Communistes et Républicains) contre la tenue de ces primaires (voir sur ce blog l’article en date du 18 juin,  intitulé Une directive de M. Adenot aux maires communiste) il est peu vraisemblable que le PCF ait été en mesure de freiner concrètement la tenue de ces primaires. Il reste toutefois possible que l’intimidation, l’existence de liens municipaux contraignants de subordination du PS au PCF dans ces municipalités aient joué un rôle et contribué à minorer la campagne des sections socialistes pour la participation aux primaires citoyennes dans ces communes. A Champigny où Dominique Adenot, Président de l’ANECR est maire le taux de participation dépasse les 5% mais de peu (5,48%).

Deuxième question intéressante. Quelle est la part de l’électorat habituel du Parti Socialiste qui a participé à cette primaire ? D’autres électeurs se sont-ils mobilisés pour cette primaire et si oui qui ? Il est évidemment difficile de connaître cette participation dans le détail. Faute de mieux nous avons choisi de comparer le nombre des participants à cette primaire à celui du nombre de voix obtenues par la liste Huchon (PS seul) aux Régionales de 2010. Choix arbitraire car il ne s’agit pas du même type d’élection mais ces chiffres ont le mérite de  nous donner une valeur numérique, celle du nombre de personnes se reconnaissant dans un vote spécifiquement PS dans une élection où toutes les autres forces de gauche étaient représentées (Extr. gauche, Front de Gauche, Europe Ecologie).

Là aussi on observe des écarts importants selon les communes. Dans certaines d’entre elles le nombre de personnes ayant participé à la primaire est inférieur à la moitié des électeurs socialistes de 2010 (Villeneuve Saint Georges 16,99%, Valenton, 27,92%, Bonneuil 32,88%, Orly, 42,05%, Joinville, 43,99% Chevilly Larue 49,92%) Là encore à l’exception de Joinville ( UMP) et d’Orly (Gauche Citoyenne) il s’agit de municipalité PCF.

Dans d’autres villes le pourcentage est particulièrement élevé supérieur à 80% (Charenton, 84,07%, Villejuif, 85,24%, Nogent, 87,42%, Fontenay sous Bois, 88,90%, Ivry, 90,13% , Arcueil 90,60% , Saint Maur 93,12%, La Queue en Brie, 99,04% ) et dépasse même 100% dans certaines communes (Saint Mandé 101,74%, Vincennes 102,80%, Vitry 106,60%) Assemblage disparate de communes ou coexistent des communes de droite (Charenton, Nogent, Saint Maur, Saint Mandé, Vincennes), une municipalité Gauche Citoyenne (Arcueil) et des municipalités dirigées par le PCF (Villejuif, Fontenay sous Bois, Ivry, Vitry).

Dans ce renfort de participation on trouve sans doute des électeurs venant du Front de Gauche et de EE-LV mais le fait que ces chiffres élevées proviennent de villes ou Europe Ecologie avait réalisé des scores importants, proches de ceux du PS lors des régionales tant dans les villes de droite (Saint Mandé, Saint Maurice, Charenton, Vincennes) que dans certaines villes de gauche (Arcueil, Fontenay sous Bois, Ivry) permet de penser que la majorité de cet apport de participation vient d’électeurs d’EE-LV qui ont été sensibles à la démarche de participation citoyenne et de renouvellement des modes de fonctionnement que constituait cette première primaire citoyenne.

Seule une étude plus fine, bureau de vote par bureau de vote permettrait sans doute de préciser ce point.