Projet Union Jaurès: Le Tribunal Administratif rend son verdict

L’association des riverains des rues Dupertuis, Thiers, Sembat, Union et Jaurès avait saisi le Tribunal Administratif (TA Melun) d’un recours contre le permis de construire de l’ensemble Union Jaurès.
L’élément essentiel de la contestation portait sur une modification du PLU (Plan Local d’Urbanisme) votée le 9 octobre 2013 par le Conseil Municipal sortant (voir note bas de page) Cette modification avait pour but de permettre tout au long de Jaurès, des deux côtés, la construction d’immeubles à R+9 (donc 9 étages) des deux côtés de Jean Jaurès entre le carrefour Dupertuis-Dimitrov et le pont du chemin de fer.
Construire à R+9 le long de Jaurès c’était transformer cette artère essentielle du centre-ville en une étroite gorge. Certes le long des Champs Elysées la plupart des immeubles ont 9 étages mais les Champs Elysées sont beaucoup plus larges que la rue Jean Jaurès.
S’estimant lésés les propriétaires des pavillons et des copropriétés des rues voisines (perte de lumière, etc.) ont créé une association des riverains pour défendre leurs droits. Ils ont déposé un recours auprès du Tribunal Administratif de Melun. L’affaire avait été mise en délibéré. Le jugement vient d’être rendu. Le tribunal administratif a suivi le rapporteur.et en conséquence la modification du PLU adoptée par la majorité sortante en octobre 2013 est annulée. (Autorisation de construction d’immeubles à un niveau R+9)
C’est une victoire pour tous ceux qui prônent un urbanisme réfléchi, cohérent en Centre-Ville.
C’est une victoire de l’association des riverains qui a ainsi montré que des citoyens peuvent sur des bases raisonnables faire intervenir le tribunal administratif et obtenir gain de cause.

La mairie doit maintenant reprendre contact avec les riverains pour trouver avec eux un compromis qui tienne compte de leurs revendications. C’est possible et nécessaire. Il faut en effet que le chantier démarre pour mettre fin aux squats, et aux incidents qui caractérisent maintenant ce périmètre. Tarder trop serait préjudiciable à la tranquillité du centre-ville.
Note : lors du vote de cette délibération Yves Fuchs, élu de Forum a refusé de prendre part au vote car cette délibération portait à la fois sur cette modification du PLU, et sur le projet d’école des Courtilles mêlant deux objets tout à fait différents qui auraient nécessité 2 délibérations distinctes. La majorité municipale elle votait unanimement pour avec une partie de l’opposition de droite tandis que d’autres élus de droite votaient contre.
Voici les détails du vote
41 votes pour dont 14 procurations
(« Ensemble, agir pour Champigny » liste des forces de gauche, de progrès,
écologistes et de personnalités –
+Groupe UMP)

4 votes contre dont 1 procuration
(Groupe « La passion de Champigny – Union de la droite et du centre » –
Groupe divers droite)

1 refus de vote
(« Gauche citoyenne/Europe écologie »)