SIMONETTES NORD 3…LE RETOUR

Lorsqu’un film a eu un succès commercial les producteurs proposent  des suites, numérotées 2 ou 3 etc. jusqu’à ce que le filon commercial soit épuisé.

Pour le projet Simonettes 3 ce n’est pas le succès commercial qui justifie cette numérotation, bien au contraire, mais le fait que les 2 premiers (2001 et 2007) n’ont pu être menés à bien. Le projet qui courait de 2007 à 2013 a buté sur l’opposition des riverains qui ont contesté la DUP (Déclaration d’Utilité Publique) et le Tribunal Administratif de Melun leur a donné raison. L’appel qu’avait interjeté la mairie de Champigny contre la décision du Tribunal de Melun était ensuite rejeté par le tribunal de Paris

Le conseil municipal du mercredi 26 juin avait un ordre du jour bien chargé. Pas moins de 61 délibérations inscrites au programme de cette soirée. Le point 23 concernait ce projet des Simonettes Nord et plus exactement  (la) « désignation de la SADEV 94 comme concessionnaire pour l’aménagement de la ZAC des Simonettes Nord » et de (l’) « approbation du traité de concession d’aménagement pour la réalisation de la ZAC des Simonettes Nord ».

Comme en 2001 et en 2007 ce projet des Simonettes Nord, devait donc être confié à l’aménageur SADEV 94, seul candidat à cette opération et ceci malgré les observations récentes de la Chambre régionale des Comptes sur le caractère malsain de ce manque de concurrence (voir sur ce blog les notes de en date du 16 février 2013 et du 20 avril 2013).

Je suis donc intervenu pour expliquer pourquoi je voterai contre cette délibération 23. Ci-dessous, d’après mes notes vous trouverez l’essentiel de mon intervention. YF

Intervention de Yves Fuchs

« Les riverains des Simonettes Nord, regroupés en association ont  mis en cause la façon dont les procédures étaient conduites. Le tribunal administratif leur a donné raison, l’appel que vous aviez interjeté a été rejeté.

Il est possible que les riverains trouvent que cette nouvelle mouture ne leur convient pas non plus et engagent les démarches nécessaires contre cette concession et la DPU que vous allez devoir à nouveau solliciter. L’intervention des citoyens est un droit, c’est même un élément essentiel d’une démocratie vivante.

Mais je souhaite faire quelques remarques plus générales, parce que ce projet des Simonettes Nord touche de très près à l’urbanisme global de la ville, à son économie commerciale, à ses finances.

Première remarque

Pourquoi ce dossier évolue-t-il aussi peu alors que le contexte évolue ? La situation de ce quartier a beaucoup changé depuis la première concession d’aménagement il y a 12 ans. Il y a 12 ans il n’était pas question d’un super métro. La ville de Champigny évolue, et c’est normal, c’est une bonne chose. Les habitudes d’achat et de vente évoluent aussi. Votre projet pourtant est figé. Vous restez comme on disait autrefois à la campagne, image parlante s’il en fut, les deux pieds dans le même sabot. Et vous ne tirez pas les leçons de ce qui se passe ailleurs.

Regardez autour de vous. Pourquoi ne voulez-vous pas tirer les leçons de l’expérience des Armoiries. Connaissez-vous les problèmes commerciaux des Armoiries dus à la faiblesse de la fréquentation?  Et encore les Armoiries profitent-elles d’une locomotive commerciale le plus grand centre IKEA d’Ile de France.

De plus contrairement aux Armoiries vous n’êtes pas en PUCE donc vous ne bénéficierez pas des avantages commerciaux de ce type de zone.

La SADEV 94 répond-t-elle à ces questions ?  nous présente-t-elle une étude d’opportunité, une étude de commercialité, des espaces de vente.  Non elle ne le fait pas

Avez-vous simplement pris la peine de voir ce qui se passe ailleurs en banlieue. Avez-vous connaissance des difficultés du  Millenium à Aubervilliers ?

Très brutalement je poserai simplement la question. Vous êtes-vous simplement interrogé sur la viabilité d’un tel programme commercial ?

 

 Deuxième remarque  Quelle cohérence a ce projet ? Quelle cohérence par rapport au développement du quartier ? Par rapport à la future station de métro ? Par rapport au plan d’urbanisme de notre ville ? Par rapport au contrat signé avec les 3 autres communes ?

L’ouverture du métro est un élément tout à fait nouveau, l’arrivée du TVM et sa proximité aussi (plus proche que le métro). Comment cela se remarque-t-il par rapport au projet d’il y a 12 ans. Cela ne se remarque PAS.

Quand on intègre une nouvelle  gare à un tissu urbain il faut déterminer un projet à la fois commercial et habitat, c’est une démarche d’urbanisation crédible. Ici il manque tout le projet habitat.

Ou trouve-t-on  posé le problème de l’intégration de ce projet dans l’équilibre de la ville ? De la distance réelle à la future gare ? Mais peut être posez-vous le problème uniquement en termes de desserte automobile ? C’est la marque d’un grand retard de pensée. Et même si on accepte de penser ce projet en termes de desserte automobile, avez-vous remarqué que le projet est hyper-enclavé ? Ce centre est raccordé à une D3 (ex nationale) hyper-saturée et à une voie de desserte associée qui l’est de plus en plus tant qu’elle reste inachevée.

3ème remarque  Les délais de réalisation. Il est prévu une réalisation entre 2013 et 2020 avec une commercialisation au 2ème trimestre 2013 ! Avez-vous regardé le calendrier ? Nous sommes ce soir au 26 juin 2013 !

Vous allez obligatoirement  devoir solliciter une nouvelle DUP. Il va y avoir une enquête publique. Des contestations et des recours sont vraisemblables d’où de nouveaux délais voire des blocages. Ou en est d’ailleurs la nécessaire étude d’impact ? Je ne l’ai pas vue.

N’en arriverons nous pas, ou plutôt le prochain conseil n’aura-t-il pas dans 6 ans à se prononcer sur une nouvelle concession ? Si je privilégiais l’humour grinçant je dirai, Monsieur le Maire, que vous avez inventé une nouvelle façon de préserver des réserves foncières. Nouvelle, originale mais  très couteuse.

Page 22 le texte évoque le  bénéfice financier de l’opération. Je doute de plus en plus qu’il soit positif, je crains même que cette opération des Simonettes Nord ne pèse à l’avenir sur les ressources déjà insuffisantes de notre commune. »