Un Appel de Daniel Breuiller……

 
« tribune publiée PLANTONS 100 000 arbres dans la Métropole !

Daniel Breuiller, ancien maire d »Arcueil (EELV, Gauche Citoyenne) vice président de la MGP (Métropole du Grand Paris) a publié en novembre 2018 dans le journal « Objectif Grand Paris¨une tribune mise en ligne sur Facebook le 27 juin 2019. Nous la publions ci dessous et nous nous associons à son appel ….

Regarder le ciel au dessus des arbres depuis ma rue à Champigny


Alors que le dérèglement climatique s’accélère, l’État demande aux élus de construire 70 000 logements par an pour répondre aux besoins existants et à la métropolisation.
Je conteste cet objectif qui considère inéluctable la croissance démographique de la métropole lorsque l’aménagement du Pays nécessiterait de redynamiser les territoires ruraux et les villes moyennes
Mais quoi qu’il en soit on ne peut plus construire sans renforcer en même temps la résilience de la métropole et la place de la nature en son sein.
J’ai présenté au bureau de la MGP un rapport proposant de planter 100 000 arbres dans les deux ans dans nos 131 communes.
Pour renforcer et rétablir des corridors écologiques, préserver la biodiversité.
On pourra transformer les autoroutes urbaines en forêts urbaines sur leurs délaissés, éloignant les appétits excessifs des bâtisseurs et créant de véritables coulées vertes
Pour inscrire le Grand Paris dans les paysages. Réinstallons des trames vertes visibles et accessibles comme la Parc des hauteurs sur Est ensemble pour relier les forts et points hauts entre le père Lachaise et Fontenay-sous-Bois, plantons le long des fleuves et des rivières à ré ouvrir comme la Bièvre où les nombreux rus oubliés.
Plantons sur des parkings à dés-imperméabiliser et re-naturer sur les toitures et les façades des immeubles à venir, partout où nous le pouvons. Et évitons de couper un arbre chaque fois que nous le pouvons.
Plantons pour recréer des îlots de fraîcheur là où le béton et la minéralité sont excessifs, c’est à dire dans les 80 /131 villes métropolitaines carencées en espaces verts comme dans la majorité des arrondissements parisiens. L’ombre des canopées et l évapotranspiration rendront la ville plus vivable, sans oublier la captation du CO2 offerte gratuitement par les arbres et arbustes.
Plantons aussi des arbres fruitiers pour une ville comestible et productive poursuivant une histoire agricole ancienne de la métropole.
Plantons pour limiter les risques d’inondations car un chêne adulte absorbe 200litres d eau par jour et en retient beaucoup plus en cas d’intempéries.
Plantons un arbre pour célébrer chaque naissance comme à Morangis, (quel beau symbole d’engagement pour les générations futures) ou même pour honorer les défunts si on le souhaite.
Mais plantons pour les humains dont la santé est meilleure à proximité des parcs et des jardins, pour les abeilles qui ont besoin d’arbres mellifères et pour que nos enfants aient encore le bonheur d’entendre des chants d’oiseaux
La nature rend d’immenses services, peu coûteux et essentiels. Elle est plébiscitée par nos concitoyens
Avec la création d un fonds 5% nature que j’appelle de mes vœux, avec des règles inscrites au SCOT pour préserver la pleine terre et en reconquérir comme le prévoit le plan climat, nous construirons ainsi la Métropole innovante écologiquement et surtout accueillante et agréable à vivre
Daniel Breuiller
Vice président MGP nature en ville et agriculture urbaine

 

Daniel Breuiller, ancien maire d’Arcueil, EELV, vice Président de la Métropole du Grand Paris (MGP)  a publié en Novembre 2018 dans le journal « Objectif Grand Paris » une tribune diffusée sur Facebook le 27 juin 2019. Nous nous associons à son appel:

Champigny est une ville verte grâce aux Parcs du Tremblay et du Plateau, aux Bords de Marne et aux jardins privatifs

gardons les