Un banc inacessible……

« Les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics, bancs publics »…..chantait Georges Brassens. On ne sait pas si la municipalité pensait plus particulièrement aux amoureux, en installant des bancs quai Gallieni, sur les bords de Marne ou si, plus généralement, il s’agissait d’un geste vers les promeneurs, d’une mise en valeur des Bords de Marne. Les promeneurs des bords de Marne à Champigny ne sont toutefois pas à l’abri de certaines surprises….Voyez donc.

C’est une photo qu’un ami de Forum nous a fait parvenir, une photo qu’il a prise Quai Gallieni au niveau du n°139.

 

Un banc un simple banc pour les promeneurs mais comment est-il possible d’y accéder ? Du côté droit (sur la photo) il n’y a aucun passage et du côté gauche celui-ci atteint une quinzaine de cm de large. Ce banc est donc réservé à ceux qui auront le courage de ramper dessous ou de sauter par-dessus son dossier pour avoir le droit de s’y asseoir.

Cette affaire toute bête, on croit pouvoir reconstituer sa genèse. La plateforme a été construite, la rambarde posée sans tenir compte des dimensions du banc. Lorsque celui-ci a été présenté il a été mis en place sans que personne ne se rende compte du ridicule de cette pose d’un banc encastré, inaccessible aux promeneurs.

On dira qu’il s’agit là d’une bien petite affaire comparée à d’autres. Oui, mais cette « bêtise » est bien voyante.

Encourager la promenade, mettre en valeur les bords de Marne, c’est très bien. Les campinois apprécient de se promener aux beaux jours Quai Gallienis et Promenade Pissaro. Alors on installe des bancs et surtout on fera de cette mise en place d’un nouveau mobilier urbain un élément de communication. Voyez ! à Champigny on a installé x bancs pour favoriser les loisirs en bord de Marne, n’êtes-vous pas satisfaits ?

Mais comme souvent à Champigny la volonté de communiquer prend le pas sur la réalité elle-même. Qu’il s’agisse de bancs publics, ou d’autres réalisations, beaucoup relève de l’esbroufe. On se préoccupe plus de la communication que l’on va pouvoir en faire, du retentissement que l’on va pouvoir donner que de la réalité des améliorations annoncées. Et c’est bien dommage car ce qu’attendent les gens ce ne sont pas des trompe l’œil mais du concret.

De plus lorsque certaines erreurs ont été commises par des exécutants de base il n’y a visiblement pas, à Champigny, de contrôle et de suivi du travail effectué par des responsables qui pourraient dans le cas précis exiger que les corrections nécessaires soient faites, et cela ne témoigne pas d’une bonne maitrise de la réalisation des travaux.

Une si petite affaire c’est vrai mais qui en dit long…

Post-scriptum : un autre ami de Forum qui connait bien le Quai Gallieni m’assure que ce banc est ancien et a toujours été aussi inaccessible mais que des travaux récents l’ont hissé sur le socle où on le voit aujourd’hui (voir photo) mettant en valeur son inaccessibilité. Si cet ami ne se trompe pas (et je le crois) c’est encore pire, l’erreur a été répétée sans aucune honte.