VELIB arrive à Champigny

Mercredi 30 Mai le Conseil Municipal de Champigny sur Marne a voté la convention permettant l’installation de 4 stations VELIB à Champigny sur Marne. Le vote a été acquis à l’unanimité moins 5 abstentions (les élus de  La France Insoumise et 2 élus de droite: groupe Alain Chevalier). la mise en place de Vélib à Champigny devrait être effective en mars 2019.

Par un vote quasi unanime (47 voix pour et 2 abstentions) le Conseil Municipal a voté le 27 septembre l’adhésion de Champigny à Vélib. Une décision qui après l’adhésion à Autolib il y a 2 ans confirme la volonté de Champigny de s’engager dans la voie d’une politique novatrice dans le domaine du déplacement, de favoriser les transports en commun (nouveau métro, restructuration du réseau bus) l’auto-partage et les circulations actives.

Certes le vote du 27 n’est qu’une déclaration d’adhésion. Il reste à fixer le nombre des stations (4 semble-t-il pour débuter), leur emplacement. Cela va faire l’objet de discussions avec Vélib et d’une nouvelle délibération qui sera soumise ultérieurement au Conseil Municipal.

Les campinois peuvent espérer voir des stations Vélib à Champigny courant 2018.  D’aucuns se sont plaints, lors du débat au Conseil de voir Vélib arriver si tard à Champigny. Il y a à cela une raison objective : l’ancien périmètre de déploiement des Velib était limité à Paris et aux communes limitrophes. Joinville ainsi limitrophe du bois de Vincennes et donc de Paris avait pu déployer une station près de la gare du RER A. Champigny ne pouvait pas adhérer avant 2017.

Désormais c’est chose faite, notre commune compte au nombre des secteurs éligibles. Toute notre commune car si dans une première étape Vélib avait proposé de limiter son extension au bas de Champigny, cette réserve a été levée suite à une lettre de Dominique Adenot maire de Champigny.

Où va-t-on implanter les stations ? C’est la prochaine étape. L’implantation doit se faire en coopération avec nos voisins, avec Joinville déjà adhérent, avec Saint Maur et Bry sur Marne qui viennent d’adhérer, et avec Le Plessis Trévise qui frappe aussi à la porte.

Les discussions à engager avec nos voisins permettront de mettre en place un réseau cohérent ;

Le matériel nouveau, plus esthétique, plus léger, produit par Smovengo, comprendra 30% de vélos électriques, disponibles dans des stations où il sera possible d’accrocher son vélo même en cas de saturation…

Des améliorations donc par rapport aux anciens Vélib de Decaux.

Vélib à lui seul ne répondra pas à tous les besoins du développement des circulations actives. Pour donner toute sa place au vélo dans les déplacements au quotidien il faut accélérer d’autres réalisations : pistes et aménagements cyclables, garages protégés dans les gares, les écoles, les collèges, les lycées, avoir des « parkings » à vélo dans les immeubles etc.

Il faudra aussi un effort pour apprendre à chacun des « circulants » (auto, moto, vélos, piétons) à respecter l’autre.

Vélib n’est qu’un élément de toutes les transformations en cours. Il ne va pas résoudre tous les problèmes mais sa mise en place est élément d’évolution dans une ville qui veut aller de l’avant

Ajouté le 23 octobre 2017

Certains lecteurs s’étaient étonnés d’une carte représentant les communes adhérentes à Vélib parue dans le Parisien il y a 10 jours sur laquelle Champigny ne figurait pas. Cette carte était tout simplement trop ancienne; la mise à jour a eu lieu. Une visite sur le site de Vélib-Autolib montre bien que Champigny, comme Saint Maur,Joinville, Bry, Le Plessis Trévise figure sur la carte comme adhérent à Autolib-Vélib

https://www.autolibmetropole.fr

En vert les communes adhérentes à Vélib et Autolib

En mauve les communes adhérant seulement à Autolib